Expertise médicale appréhendée

Signaler
-
 Maxime33 -
Bonjour,

Je passe une expertise médicale le 9 juillet suite à une chute. Mon assurance (SOGESSUR) a rendu ses conclusions je n'ai pas atteint le taux d'IPP souscrit lors de mon contrat. Facile à conclure par ailleurs sans voir le médecin qui a statufié sans me voir et en se fondant uniquement sur des écrits médicaux.
Je leur ai donc demandé de voir un médecin expert sur ma ville ce qu'ils n'ont pas refusé car c'est mon droit le plus strict. Cependant est-ce que ce médecin a le droit d'être rattaché à mon assureur ou est-il réellement indépendant et travaille pour les tribunaux ? De plus j'ai peur qu'il me déstabilise en faveur de mon assureur et d'affirmer les premières conclusions ! Quel est mon recours si tel est le cas ?
Merci beaucoup de vos éventuelles réponses.
A voir également:

2 réponses

Bonjour,

Vous n'avez pas de crainte à avoir. L'expert médical, comme son nom l'indique, est un médecin diplômé pour ce type d'examen. Il a pour mission d'évaluer le taux d'atteinte à l'intégrité physique et psychologique (en d'autre termes, les séquelles) qui pourrait exister à la suite de votre chute.
S'il ne retient pas de taux d'AIPP, alors c'est une bonne nouvelle...il n'a pas d'intérêt à sous évaluer votre souffrance ou vos séquelles quand bien même il serait payé par votre assureur.
En tout état de cause, le médecin conseil vous enverra le rapport d'expertise. Si vous contestez les conclusions retenues, je pense qu'il est prévu dans votre contrat une procédure vous permettant de le faire.
Cordialement,

Manou.
Bonjour,
Merci beaucoup de votre réponse mais j'angoisse car j'ai des séquelles (lombalgies) et j'ai du arreter le sport que je pratique depuis 14 ans et ce definitivement. J'ai d'ailleurs a ce sujet été horrifié de voir que je n'avais pas droit au préjudice d'agrément. C'est pour cela que j'appréhende car désormais je ne crois plus vraiment au sérieux des médecins et je me dis que finalement moins les assurances payent mieux elles se portent. Par contre elles sont bien contentes de récupérer les cotisations par mois de tous leurs adhérents.
Cette chute me gache le quotidien j'ai des maux de dos terribles surtout la nuit et j'ai une fatigue générale depuis deux mois. Je me demande si ce médecin va vraiment le prendre en compte
Bon week end et merci encore
Maxime
Bonjour,

je fais suite à mon dernier post-it ici de juin 2011. Quelques nouvelles..heureusement que j'ai demandé une contreexpertise à la Sogessur car le médecin expert de ma ville a reconnu une Ipp de 5% alors que pour leur médecin je ne déclenchais rien du tout concernant mon accident. J'ai donc été indemnisé pour les séquelles admises..En revanche mon état séquellaire s'est dégradé et ce dernier est en rapport avec mon accident.Mon contrat prévoit un complément d'indemnisation en cas d'aggravation. J'ai donc envoyé à la Sogessur les nouveaux justificatifs de cet état d'aggravation. Seulement cela repasse entre les mains une seconde fois de LEUR médecin conseil et encore une fois ce médecin ne me verra pas et statuera encore sur des papiers et non sur ma personne physique. Ce que je souhaite savoir c'est si en cas de complément est ce que leur médecin peut augmenter le taux d'ipp, augmenter le pretium doloris et reconnaître de nouveau un préjudice d'agrément. Pour mon médecin généraliste j'aurais droit a quelque chose et ce au moins à un nouveau barème du pretium doloris. J'ai appelé la sogessur ce matin le rapport de leur médecin est arrivé le 15 mai alors je me dis que vu le temps de traitement de ce rapport peut être qu'ils vont m'indemniser car si ce médecin n'avait rien ressorti d'aggravant sur mon état leur courrier de non complément aurait été plus rapide. Merci de me rassurer car la sogessur sont des voleurs et même si ils m'indemnisent de nouveau je ne m'attends pas à une somme fabuleuse au regard pourtant de ce nouvel état séquellaire.
Cordialement
Bonjour, je suis moi-même assurée à SOGESSUR et j'ai reçu hier une réponse concernant une infection nosocomiale contractée à l'hôpital suite à une intervention chirurgicale. L'assurance m'a répondu que je n'atteignais pas le seuil d'intervention de 5% d'IPP. Ce que je trouve vraiment incroyable. Je vais demander une contre expertise. car comme vous le soulignez, les assurances vous sollicitent pour soi disant vous aider mais à part percevoir nos cotisations, elles ne nous défendent pas du tout. je ne vais pas en rester là....Moi aussi, j'ai des grosses séquelles au niveau esthétique. Le médecin expert s'est un peu moqué de moi et je pense qu'il doit bien être payé pour jouer de l'innocence des gens.

bien amicalement,

Malika