Rétractation acheteur suite à offre acceptée

-
Bonjour,

Nous avons reçu en date du 3 mai une offre d'achat (lettre d'intention signée) pour notre appartement à un montant légèrement inféieur au prix demandé (sans clause suspensive de crédit), mais émanant d'une personne qui avait sincèrement flashé sur notre appartement. La même journée, nous obtenons une offre d'achat au prix demandé (lettre d'intention signée, faisant également sauter la clause suspensive de crédit).
Ayant eu un meilleur contact avec la première personne, nous la rappelons pour faire à l'oral une contreproposition au prix, que la personne accepte tout de suite sans discuter. Elle nous renvoie ensuite un mail pour nous faire part de sa contreproposition au prix demandé, que nous acceptons tout de suite après en retour de mail.
Nous convenons d'un RV chez le notaire pour la semaine suivante pour signer le compromis de vente.
5 jours après l'offre, nous recevons un appel des acheteurs nous disant qu'ils ont trouvé un autre appartement qui leur plait davantage et qu'ils souhaitent annuler l'offre.
Ils ajoutent que ce n'est pas grave puisque nous avions eu une autre offre.
Néanmoins, entre temps, les personnes nous ayant fait la deuxième offre se sont engagés sur un autre appartement.
Nous subissons donc un préjudice véritable suite à leur rétractation.

Ont ils le droit de se rétracter après que l'offre ait été acceptée par le vendeur (nous en l'occurence) ? Existe t il un recours en dommage et intérets liés à la perte de chance qu'ils nous ont fait subir (s'ils n'étaient pas sûrs de leur choix, pourquoi nous avoir supplié de leur vendre notre apartement, pour ensuite revenir sur leur parole et ce faisant, nous faire perdre l'autre opportunité de vente que nous avions eu mais refusé le 3 mai) ?

Je précise que pour le moment, les acqéreurs ne nous ont pas encore adressé de courrier de retractation, tout cela s'est fait à l'oral, mais il est probable qu'un courrier avec AR suive dans les prochains jours.
J'ai par ailleurs appris de source sûre (vendeur de l'appartement) qu'ils venaient de faire ce jour une offre écrite pour l'autre appartement en question, et cela sans s'être encore désisté officiellement auprès de nous. Ont ils le droit de faire cela ?

Quels sont nos recours ?

Merci d'avance pour votre aide

Cdt
Afficher la suite 

6 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
24755
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 janvier 2020
7632
45
Merci
Un vendeur ne peut se rétracter mais l'acheteur a toujours le recours des 7 jours de rétractation suite au compromis.
Vous n'avez aucun recours,et sachez que si vous engagez une procédure judiciaire vous ne pouvez en attendant le résultat remettre votre bien en vente

Dire « Merci » 45

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 22062 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

kasom
Messages postés
27570
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 janvier 2020
6003 -
en voici la preuve



Commenter la réponse de feloxe
Messages postés
122
Date d'inscription
mercredi 27 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2011
62
3
Merci
Bonsoir,

le compromis de vente n'est pas encore signé, donc vos acheteurs ont effectivement le droit de se rétracter sans risquer de pénalité.

Et même si le compromis de vente avait été signé, ils disposaient encore de 7 jours après la signature de celui ci pour se rétracter sans dommage (pour eux ...)

C'est effectivement triste pour vous, mais ils sont bien dans leurs droits ...
Commenter la réponse de fabelia
2
Merci
Pourtant, le code civil dit : « la vente est parfaite (...) dès que l'on est convenu de la chose et du prix ».
Conséquence : si le vendeur répond par écrit qu'il accepte le prix proposé, la vente est en théorie légalement conclue.
Dans ces conditions, si le vendeur a accepté l'offre, ce dernier peut théoriquement lui demander de tenir ses engagements et à défaut, exiger des dommages et intérêts.
Qu'en pensez vous ?
merci de vos lumières!
Commenter la réponse de bibou25
1
Merci
Il y a la reponse dans la premiere : Droit de rétractation = Adieu, et à jamais !!!!

Votre acheteur ne vous est redevable de rien... Comme quand vous acheter sur internet, vous pouvez annuler, et recuperer la totalité des sommes données au vendeur.
Commenter la réponse de Astavot
0
Merci
Je suis exactement dans ce cas, j'attends la réponse aussi !
Commenter la réponse de deufv
0
Merci
C'est à dire : je suis vendeur ; mon acheteur fait une offre à un prix legèrement inférieur au prix de vente via l'agence juste avant de partir en vacances 1 semaine.
L'agence insiste pour que je contre-signe et je cède finalement. J'arrête donc de vendre mon bien. A leur retour, l'aécheteur revient visiter le bien et finalement dit que c'est trop cher et veut négocier le prix (qu'il avait lui même proposé et que j'ai accepter / contre-signé).
Si la vente ne se fait pas, je vais être très mal avec ma banque car j'achète de l'autre côté un autre bien (compromis signé et délai de retraction passé).
feloxe
Messages postés
24755
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 janvier 2020
7632 -
Malheureusement la loi est du coté de l'acheteur
Commenter la réponse de deufv
Dossier à la une