Abandonner son enfant... [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 ladet -
Bonjour,
Je suis la maman d'une petite fille de 3ans et demi. Je suis séparée du papa depuis deux ans maintenant et j'en assume la garde seule. Mais au bout de deux ans d'enfer, et quand je dis enfer, le mot est faible. J'ai du déménager à cause d'elle, elle crie, hurle, fout un bordel monstre à longueur de temps, toutes les conneries possibles, n'obéit jamais, hurle, tape des pieds ( je suis en appart), je ne peux plus supporter d'être son esclave ne permanence. J'ai un traitement antidépresseur qui relativise la situation un certain temps, mais la réalité me rattrape de tout façon. Je suis plus qu'épuisée. Mes trois autres enfants souffrent aussi de mon maque de présence. J'ai raté ma vie de mère, pourtant mes enfants n'ont jamais manqué de rien même dans les moments difficiles, mais la vie comme ça ne m'intéresse plus. Plus envie de rire, de m'amuse, de rire, de me faire plaisir. J'ai l'idée depuis quelques temps de quitter le domicile et de disparaître dans le Sud et de tout recommencer. Des regrets, je sais que j'en aurais mais ils seront vite dissipé quand je repenserai au passé. Je ne veux pas mourir, mais je ne vois plus l'intérêt de vivre dans de telles souffrances. J'ai l'impression de vivre dans une prison et même la prison serait plus douce? Mais paroles ne dépassent jamais ma pensée quand je dis que je vais la faire disparaître à tout jamais de ma vie. Son père devra bien assumer sa fille ou alors la DDASS s'en chargera. Je me moque des conséquences : prison, tribunal, peu importe. Qu'elle me renit plus tard, aucune importance, qu'elle me crache au visage, je m'en fous, je ne compte pas m'en préoccuper. Je veux pouvoir refaire ma vie seule, sans enfants, libre de toutes contraintes. La solitude ne me fais pas peur : elle fait partie de ma vie depuis bien longtemps. Je suis trop bien toute seule.La liberté est une question vitale pour ma survie et là, je meurs à petit feu. Je ne vais pas attendre la retraite pour refaire ma vie. Il n'y a pas cinquante solutions : la virer ou m''aller à l'autre bout de la France. Ma décision est prise et je la mettrais en pratique avant les grandes vacances. Si d'autres femmes ont eu le courage de passer le pas, j'aurai vraiment besoin de leur encouragement. J'attends vos témoignages. Merci de m'avoir accordé un peu d'attentions.

23 réponses

Comment pouvez vous écrire des choses aussi cruelles.
VOUS VOUS et encore VOUS.....
VOUS avez surtout peur de veillir, de ne plus pouvoir séduire, à la recherche d'un autre homme, d'une autre vie.....
Et cette enfant, est responssable de vos kilos en trop, ou juste l'enfant de trop......
Elle n'est pas arrivée toute seul, par l'opération du St exprit.
A l'époque du préservatif, de l'avortement..
Elle est le fruit de vos ébats, elle a été jusqu'a venir a terme, jusqu'à ses 3ans1/2.
La quarantaine frappe à la porte, et panique a bord.
VOUS faite le bilan de votre vie, et avant de ne plus pouvoir séduire, VOUS réalisez que cette vie d'enfer n'est dû qu'a cette petite dernière.
VOUS rejettez la faute sur les autres, et à aucuns moments, VOUS VOUS remettez en question.
VOUS attachez trop d'importance à VOUS même.
L'enfant n'est qu'un pretexte, elle existe aujourd'hui car c'est bien VOUS et personne d'autre qui l'avez mise au monde. Assumer vos responssabilitées, faite face a vos obligations, VOUS avez le devoir de toutes les responssabilités envers cette petite.
Personne de constitution dite" normale", n'approuvera votre désir d'abandon.
Trop facile comme décision, la fuite en avant.
Aujourd'hui VOUS pouvez avoir de multiples aides, pour arrivée a VOUS en sortir dignement.
Mais VOUS les refusées, et VOUS êtes sur de prendre la meilleur solution.
Alors pourquoi venir et revenir, à la charge avec vos propos divagatoires sur ce forum.
VOUS mettez tout le monde en colère.
Je souhaite VOUS avoir permise de prendre le temps de la réflection, et de revenir positivement, nous annoncez que votre entêtement n'est que du passé.
VOUS n'êtes pas seul, VOUS êtes sur un forum de solidarité.
Tous bénévoles, et prêt a VOUS venir en aide du mieux que l'on peut.
Cdlt.
53
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 17328 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Au cas où vous l'ignoreriez, les papas font déjà comme bon leur semble. Ils se retrouvent célibataires pendant quinze jours, ils sortent, vont boire un verre avec leur copains, s'amusent le samedi soir, bref, la belle vie. Ils rentrent du boulot, se détendent, ils ne pensent qu'à eux. Les femmes travaillent et commencent leur deuxième journée aprés le boulot : bouffe, linge, ménage, devoirs. Ces paroles ne me blessent pas, elles me mettent très en colère. Ouvrez les yeux et regardez autour de vous. Combien d'hommes connaissent une vie d'esclave comme les femmes?
Bonjour,

Oui , tissouille a raison contacter la DDASS et les assistantes sociales.
Pour vous soulagez ils pouront mettre vos enfants en famille d'accueil.
Vous aurez un droit de visite,mais ne les abandonnés pas .

Je pense que vous etes tous dans une situation très difficile.
J'espert que vous trouverez du réconfort et une aide morale sur le forum.
La vie n'est pas facile et en parlant de vos problèmes vous allez pouvoir sortir de votre enfer.
Bon courrage pour la suite.
Tout ce que je constate pour le moment, c'est que l'on me juge sans même savoir l'enfer que je vis au quotidien. Du courage, je n'en ai plus. J'ai tout essayé : la douceur, la passivité, la morale, la punition, mais je n'ai jamais frappé ma fille. J'ai cogné les murs à m'en démolir la main. J'ai quitté un papa alcoolique pour la protéger, j'ai déménagé, elle a bien plus que mes trois autres enfants n'ont pu avoir pendant dix années de galères et de privations. Mais ils n'ont jamais été comme elle. Pourtant, ils ont connus de multiples déménagements, des privations faute d'argent. Et qui parle du père? Personne. On rejette toujours la faute sur la mère, c'est tellement plus facile! Je suis très en colère quand on me dit que je veux vivre une vie de jeune fille. Non! J'estime que mes autres enfants ont le droit de profiter eux aussi de leur maman. Mais comment faire? Les sorties sont impensables, et ce n'est pas faute d'avoir essayé : le ciné, le restaurant, le shopping, le zoo, bref. La moindre sortie avec ma petite tourne toujours au cauchemar. Je rentre toujours épuisée, stressée, vidée et démoralisée. Je ne veux pas d'une vie comme ma mère qui a élevé trois enfants et n'a jamais connu la joie d'être une femme, seulement une mère. Il est révolu le temps où la femme esclave restait à la maison pour élever ses enfants. Aujourd'hui, elle travaille, elle conduit, elle a droit aussi à des loisirs mais si les choses ont évoluée dans les actes, elles n'ont pas évolués dans l'esprit des gens. Une femme qui s'amuse est une mère indigne, un père qui refait sa vie, on ne lui reproche jamais rien. Son père ne l'a prend qu'un jour tous les quinze jours, jamais pendant les vacances scolaires, monsieur travaille et moi je m'amuse toute la journée. J'ai consacré plus de 20 ans à élever mes trois autres enfants, j'ai 45 ans et je ne passerai pas 20 autres années dans le sacrifices. Autant me suicider tout de suite! Elle est où l'égalité des sexes? Les femmes ont toujours dû se battre pour gagner leur liberté : pour le vote, l'avortement, l'émancipation sexuelle, etc... Les hommes ont toujours le beau rôle dans l'histoire. Et je déteste cette injustice. Les enfants, on les fait à deux! Mais combien prennent leurs responsabilités? Aucun. Le fossé est encore trop grand entre les hommes et les femmes. J'aimerai bien avoir l'avis d'une femme qui aurait tout laissé tomber pour vivre enfin sa vie de femme. Là, je pourrai juger de ce que j'ai à perdre et à gagner...
MAdison, Bonjour,
J'ai du relire votre message une seconde fois et là lentement pour bien comprendre. Je crois qu'il est grand temps de consulter un spécialiste l'une et l'autre. Vous dites être vous même sous calmant mais est-ce suffisant ? Vous en êtes à vouloir abandonner votre petite fille...Vous vous rendez compte de ce que vous dites. Une petite fille de 3 ans 1/2 qui n'a plus de papa .Si j'ai bien compris elle vous en fait voir de toutes les couleurs.... mais c'est courant dans les familles Mais vous quel comportement avez vous envers elle, vouloir l'abandonner me dit
que vous ne devez pas être tendre envers elle. Si vous même criez sur elle ou levez la main ça ne peut être autrement. Mais un conseil ne l'abandonnez pas voyez une association ou une assistance sociale qui vous guidera pour la suite. Montrez leur ce que vous venez d'écrire et de nous confier ils comprendrons a quel point vous avez besoin d'être aidée Vous voulez refaire votre vie seule sans enfants ( alors que vous en avez quatre), libre de toutes contraintes ..
Vous voulez ni plus ni moins une vie de jeune fille , c'est fini ça! Vous dites et je ne comprends pas très bien : " des regrets j'en aurai mais ils seront vite dissipés quand je repenserai au passé " .?? , tribunal, prison,ne vous font pas peur. Alors je vous conseille en premier lieu de vous soigner avant qu'il ne soit trop tard... Courage
Je voudrais ajouter :votre petite fille va-t-elle à l'école je le souhaite mais quel comportement a-t-elle ? Que disent les personnes qui l'entoure ce serait intéressant de le savoir.
Messages postés
1003
Date d'inscription
mercredi 29 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
15 janvier 2021
425
Sans vous juger, si le ou les papas décident de faire comme vous, pauvres gosses.... Ce sont les foyers et les familles qui les attendent, je les plains ! Bien qu'ils auront peut être plus d'amour (en connaissance de cause), j'espère que ces paroles vous blesseront au point de réagir !
J'ai deux filles de 14 et 17 ans. Je leur ai moi même conseillé de bien réfléchir avant de devenir maman. Elles voient tous les jours les galères que cela entraînent et j'espère sincèrement qu'elles ne deviendront pas maman de sitôt. Je veux qu'elles profitent pleinement de leur vie de femmes et qu'elles s'amusent...
Ce que vous me dites en définitif, c'est que je dois accepter la situation et continuer comme si la vie était normale. D'accord, j'arrête de travailler, de prendre un traitement anti-dépresseurs, je suis avec ma fille en permanence, donc je ne la mets pas à l'école puisqu'elle considère cela comme un abandon, je suis à ses genoux et j'exauce le moindre de ces désirs. C'est moi la méchante et elle la victime. Je me coupe du monde extérieur, je vis en autarcie complète. Je crois qu'il y a un père qui a fait ça il n'y a pas très longtemps avec ses deux fils et aujourd'hui, il est en prison. Bizarre, non? Pourtant, ces enfants le défendent.
En disant que je souhaitait abandonner ma petite dernière, je songeais plutôt à disparaître, partir le plus loin possible et recommencer ma vie. Des tas de gens disparaissent chaque année volontairement. Ce n'est pas une lubie sur un coup de colère mais bel et bien une idée qui mûrit depuis plusieurs années. Je sais qu'elle se concrétisera un jour, peut-être plus tôt que prévu. La vie telle qu'elle est actuellement ne m'apporte plus aucun intérêt. Je ne la vis pas, je la subit pour faire comme tout le monde mais je me sens prisonnière et je meurs un peu plus chaque jour. Si je ne réagis pas, le pire pourrait arriver. Mes enfants ont des pères, qu'ils prennent enfin leurs responsabilités et connaissent les mêmes galères qui m'ont anéantie. Marre de me battre pour rien! Plus la force de lutter.
Messages postés
36
Date d'inscription
dimanche 1 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
14 juillet 2011
11
Bonjour,

Contacter la DDASS, ils pourront aider vos enfants et vous même.
Vous ne resoudrez rien de cette façon, bien au contraire.
Faite suivre l'enfant par un psy, afin de mieux comprendre pourquoi elle réagit comme celà.
La fuite en avant n'est pas la meilleur des solutions, sauf pour les laches.
Sachez que chaque enfant nais "neutre" et non pas monstre.
Votre petite est en souffrance, voyez ses réactions comme un appel au secourt.
Cdlt.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 245
Bonsoir Madison
Ce que je lis moi de votre discours, c'est que votre colere est vis à vis du pere et de la société qui vous a abandonnée (selon votre perception) et que cette colere, vous la faites subir à votre fille inconsciement, ce qui explique ces crises de coleres, ces exces de comportements afin d'attirer votre attention, votre amour, votre regard affectueux !
Car votre enfant a du sentir que vous la rejetiez pour réagir de cette facon et vous avez du le faire de facon inconsciente quand le pere est partit et en vu de tout ce que vous avez subit avec lui !!
Maintenant, remettons les choses dans l'ordre !
Votre fille n'est pour rien dans vos choix de couples n'es ce pas ?
Vos galeres sont vos choix, non les leurs et vous leur faites payés vos déboires, vos calvaires comme si vos enfants avaient une seule responsabilité de cet état de fait ?
Enfin raisonnez logiquement , ce ne sont que des enfants et vous etes l'adulte, la responsable et si vous etes dans ces situations conflictuels avec vos compagnons, il serait temps de vous demandez ce qui oriente de tel choix instable !

Vos calmants ne vous arrangent pas et je vous conseille vivement de les arreter, c'est une gerne de drogue que vous ingurgitez
Je ne vais pas vous conseillez d'abandonner le navire car vous prétendez ne pas le regrettez plus tard ?
Moi, je vous affirme que vous le regretterez bien plus tard et avec beaucoup de dégats !
Vous allez droit dans le mur avec un tel raisonnement !
FAITES VOUS AIDER vous la premiere car vous avez besoin de remettre de l'ordre dans votre tete et apprendre surtout à cesser de raisonner en égoiste car beaucoup de propos égoiste dans vos messages !

Maintenant, si vous avez décidé de tout lacher, franchement, confiée donc votre fille à un foyer, je suis aussi sure que vous que ce sera un moindre mal si vous continuez sur cette voie car vu votre etat d'esprit, c'est aussi une souffrance pour votre fille et vous lui infligez vous alors qu'elle est INNONCENTE , cela il serait temps de le prendre en compte !

Voila , si vous vouliez un avis critique d'une personne qui n'a jamais abandonné ces enfants et qui ne le fera jamais (je sais que c'est le contraire que vous souhaitez mais je ne crois pas que vous faites légions dans ce forum)
Bonsoir,
Si vous refusez notre réconfort, nos conseils, pourquoi venir sur ce forum.
Ont ne vous juge pas, simplement nous refusons d'entendre les mots "abandon d"enfant".
Et vous, vous refusez toutes solution en vous bornant, a vouloir faire l'abandon de cette enfant..
A quoi bon, pour ma part j'estime avoir perdu mon temps a vous répondre et tenté de trouvé des solutions.
PAUVRE PETITE FILLE, j'ai beaucoup de peine pour elle.
je suis actuellement en age de procreation mais la vie en a decider autrement je comprend que c'est pas facile d'elever des enfants mais sacher que c'est la plus belle chose qu'on vous confie .
disparaitre c'est une chose mais sa resoudra pas tous vos problemes.
la vie est comme meme injuste vous desirer une vie de celibataire et en maintenant d'autres femmes leur souhaits c detre maman.......
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 245
Madison !!!
Je ne vous ai pas dit de passer d'un extreme à l'autre, mais de vous comportez comme les millions de meres qui le font tous les jours célibataires, divorcées, travaillant la journée et rentrant le soir s'occuper de leur enfant !
Dans une éducation il faut tous les ingredients d'autorité , d'affection, de cadre et de sereinité !
Maintenant, si votre fille a cette attitude, ce n'est pas de sa faute à elle, il faut en chercher la raison , mais pas la coupable, car la seule "coupable ", c'est forcement l'adulte qui lui a envoyé un message qui l'angoisse !
Peu importe que le pere s'en fiche, à vous de remplir votre role !

Si vous vous occupez plutot de regler le probleme de "fond" de votre fille, le reste se résolvera tout seul!
Elle envoit une angoisse ? Cherchez et ouvrez le dialogue et le Pourquoi ?
Ce pourquoi permettra de désamorcer ce qui se passe aujourdh'ui!

Pourquoi arretez de travailler ? Jamais de la vie !!
Pour l'école, elle doit continuer à y aller, elle doit vivre comme les autres !
Juste l'amener voir un pédopsychiatre et lui expliquez ces problemes afin qu'il trouve l'origine de son angoisse et vous aides aussi à vous remettre en question car ce n'est pas l'enfant qui a générer cette peur, mais vous INCONSCIEMENT qui lui avez envoyé (j'ai bien dit " involontairement ")
Bonsoir, il est tard mais ce que je viens de lire me donne envie de répondre. Dans votre premier message vous disiez avoir déménagé car votre petite fille criait, tapait des pieds, enfin faisait les 400 coups ....étant en appartement cela gênait. Puis dans un autre message vous dites j'ai quitté son père alcoolique, pour la protéger.
Maintenant, qu'entendez-vous quand vous dites : " je songeais plutôt à disparaitre (seule je suppose!) le plus loin possible et recommencer ma vie. Seriez-vous prête de nouveau à vous acoquiner d'un homme, alors que vous avez une haine féroce contre eux.
J'ai très envie de vous secouer, ce que vous écrivez dans un de vos messages précédents m'exaspère . On ne vous demande pas d'être l'esclave de votre fille en la laissant faire ce qu'elle veut ni de dire amen à tout. Un enfant a besoin de limite c'est sans doute ce qui lui a manqué quand vous dites avoir une relation fusionnelle avec elle. C'était la petite dernière ....et aujourd'hui voila le résultat!
Desole, mais toutes ces personnes ne sont pas a votre place, vous etes seule juge.
ce n'est pas facile d'elever un enfant seule surtout si elle resemble a celui qui vous a quitte MAIS dites vous bien et surtout que si vous avez fait cette belle petite fille et que vous l'avez portez et surtout QU'ELLE EST EN BONNE SANTE que c'est merveilleux.
je suis sure que c'est des moments difficile de passage mais ne vous decourager pas voyer plutot la vie autrement et faite une pause avec votre fille sortez toutes les deux et vous allez voir que c'est une bonne et merveilleure COPINE.
Elle va à l'école depuis maintenant bientôt un an. Au début, elle piquait sa crise chaque matin quand je la laissais. Aujourd'hui, le problème est résolu. Mais elle me le fait payer chaque soir. Nous avons une relation trop fusionnelle qui m'étouffe. Chaque fois qu'elle va chez son père, elle est infecte! Mais ce n'est pas la faute à son père, bien sûre, c'est la mienne. Je la laisse donc elle se venge. Elle est sage chez la nourrice mais devient horrible chaque fois que j'arrive du boulot. J'appréhende toujours quand je dois la récupérer. Alors, qui est normale et qui ne l'est pas? Je travaille dans la restauration avec des horaires décalés mais sans ce travail qui est ma seule bouffée d'oxygène, je serais morte depuis longtemps, et encore, je dois faire des sacrifices...
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 245
Si vous commenciez à regler le probleme avec elle, la tension retomberait, ce n'est qu'une enfant , pas une adulte et vous lui apposez un raisonement d'adulte!!!
Elle a besoin d'etre rassurer , alors demandez lui ce qui l'inquiete et écoutez la !
Sachez directement ciblée son probleme et peut etre que l'aide d'un pédopsychiatre serait neccessaire pour vous aidez à cerner son inquiétude, son angoisse !
Maintenant, si elle a besoin aussi de discipline, à vous de le faire aussi, il ne faut pas tout mélanger !!
Car personne ne vous a dit de négliger vos autres enfants et si vous vous sentez envahit, c'est que vous ne reglez pas les problemes de fond, mais de forme !
Vous pouvez vous en sortir, mais apres, tout depend aussi de votre volonté à vouloir trouver des solutions dans ce sens la
Cordialement
Malheureusement pour vous vous n'aurez pas ce soir comme vous
l'espériez des témoignages qui vous donneront le courage pour comme vous le dites " passer le pas "