Apl, impots avec un fils qui travaille

estl05 Messages postés 1 Date d'inscription jeudi 30 décembre 2010 Statut Membre Dernière intervention 30 décembre 2010 - 30 déc. 2010 à 15:31
 patdu49 - 30 déc. 2010 à 18:22
Bonjour,

J'aimerai avoir des précisions/

Je vis seule avec deux enfants, un fils de 21 ans qui travaille et une fille de 13 ans.
Je viens de recevoir un courrier de la caf me précisant que mon apl passe de 150 euros à 15 euros, j'ai pris contact avec eux pour qu'il puisse m'explique cette baisse brutale.
Je travaille mais gagne un smic, la caf me repond que les revenus de mon fils sont pris en compte pour le calcul de l'apl, idem pour les import locaux.
Sachant que mon fils est en déplacement toute la semaine je ne peux pas lui demander de me reverser l'apl et l'augmentation des impots locaux, je trouve injuste que d'un coté on puisse m'enlever mon enfant à charge pour le calcul des aides et que de l'autre on puisse prendre en compte ses revenus.
qu'en pensez vous ? dois je demander à mon fils de quitter le domicile pour pouvoir payer mon loyer ?
Y a t'il une autre solution?
enfin pour débuter l'année 2011 je suis complétement désorienté une fois de plus par notre systeme.
merci de m'aider à comprendre

2 réponses

l'APL se base en premier lieu :

sur les revenus années moins 2 dans le foyer fiscal.

donc pour 2011 sur les revenus de 2009, déclarés en 2010.

en second lieu :

sur la situation social des habitants du foyer fiscal ( si salarié ou chomeur indémnisé ou non ou au RSA etc ..) selon ces situations, la CAF applique certains abattement, voir des neutralisation des ressources "année moins 2".

si jamais une personne n'avait pas de déclaration année - 2, ou des revenus inssufisants, la CAF alors se base sur les revenus actuels du mois précedant, ou carrement sur un "forfait" ... ce qui peut parfois discriminer, car parfois 2 personnes à situations égales percevront ou non de l'APL.

le système de toutes façons est effroyablement mal gaulé et injuste, niveau sociale en général en France.

le pire les riches perçoivent des allocs par exemple familiales, quand ils en ont abolument pas besoin, alors que des pauvres en sont privés cause pas assez d'enfant à charge etc et doivent mendier de la bouffe ...
17