Rupture de contrat loa

- - Dernière réponse :  Gérard - 26 août 2010 à 20:21
Bonjour, voila un an que jai un credit loa je veux rendre la voiture maintenant car jai du mal a payer les mensualites quels sont les procedes et dois je de largent apres
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
2899
Date d'inscription
mercredi 17 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2014
1117
21
Merci
Voir la réponse de Germain dans votre autre post, elle était tout à fait exacte...

Dire « Merci » 21

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 25417 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Lelfe.
2
Merci
Pour vous donner une idée, vous trouverez ci-dessous le mécanoisme trés simple qui permet le calcul.

Article D311-13 du Code de la consommation

"En cas de défaillance dans l'exécution d'un contrat de location assorti d'une promesse de vente ou de location-vente le bailleur est en droit d'exiger, en application de l'article L. 311-31, une indemnité égale à la différence entre, d'une part, la valeur résiduelle hors taxes du bien stipulée au contrat augmentée de la valeur actualisée, à la date de la résiliation du contrat, de la somme hors taxes des loyers non encore échus et, d'autre part, la valeur vénale hors taxes du bien restitué.
La valeur actualisée des loyers non encore échus est calculée selon la méthode des intérêts composés en prenant comme taux annuel de référence le taux moyen de rendement des obligations émises au cours du semestre civil précédant la date de conclusion du contrat majoré de la moitié. La valeur vénale mentionnée ci-dessus est celle obtenue par le bailleur s'il vend le bien restitué ou repris. Toutefois, le locataire a la faculté, dans le délai de trente jours à compter de la résiliation du contrat, de présenter au bailleur un acquéreur faisant une offre écrite d'achat. Si le bailleur n'accepte pas cette offre et s'il vend ultérieurement à un prix inférieur, la valeur à déduire devra être celle de l'offre refusée par lui.
Si le bien loué est hors d'usage, la valeur vénale est obtenue en ajoutant le prix de vente et le montant du capital versé par la compagnie d'assurance.
A défaut de vente ou à la demande du locataire, il peut y avoir évaluation de la valeur vénale à dire d'expert. Le locataire doit être informé de cette possibilité d'évaluation.
Lorsque le bailleur n'exige pas la résiliation du contrat, il peut demander au locataire défaillant une indemnité égale à 8 % des échéances échues impayées.
Cependant, dans le cas où le bailleur accepte des reports d'échéances à venir, le montant de l'indemnité est ramené à 4 % des échéances reportées.
Le montant de l'indemnité est majoré des taxes fiscales applicables."

Mais cela doit être annexé à votre contrat.
Commenter la réponse de Gérard
Dossier à la une