Degat des eaux provenant du plafond

Signaler
-
Messages postés
18025
Date d'inscription
dimanche 8 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2020
-
Bonjour,

Je suis locataire dans un appartement depuis un an et depuis quelques mois j'ai des infiltrations d'eaux provenant du plafond qui -au début- n'étaient pas très grave et qui maintenant se sont multipliées et agrandies, de façon très lente.
J'ai été voir mon voisin du dessus qui m'affirme ne pas avoir eu de sinistre de son côté, que cela ne vient pas de chez lui.

Je sais également qu'avant mon arrivée dans les lieux, un dégât des eaux similaire s'est déjà produit (une canalisation qui a pété dans les parties communes) et que juste avant mon entrée dans les lieux le plafond avait été "repeint" à neuf.
Je me demande si ces fissures ne sont pas dues à l'humidité qu'il reste de ce précédent sinistre, étant donné la lenteur de l'évolution.

S'il s'avère que ces fissures sont bien dues à l'ancien sinistre, est-il normal que je doive payer une franchise pour quelque chose qui n'est pas de mon fait?
Car j'en ai fait part à mon propriétaire et il m'a dit de voir avec mon assurance. S'agissant de mon premier sinistre, je souhaite avoir le maximum d'informations pour ne pas me tromper !

Merci par avance pour vos messages et votre aide !

1 réponse

Messages postés
18025
Date d'inscription
dimanche 8 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2020
6 545
Bonjour

Il faut en effet établir un constat dégât des eaux avec votre propriétaire et le remettre à votre assurance.
Votre compagnie missionnera sans doute un expert et fera une recherche de fuite.
Si la fuite est du fait du propriétaire, il devra faire la remise en état, avant de faire les travaux de remise en état chez vous.

Votre garantie dégât des eaux sur votre contrat couvre les conséquences de la fuite, et si vous avez une franchise sur votre contrat, celle ci sera déduite du montant des travaux, car il n'y a pas de notion de responsabilité comme sur les contrats d'assurance automobile.

Allez voir votre assureur, il vous expliquera la marche à suivre.