Convocation par l'employeur en arrêt maladie

Signaler
-
 vaillant -
Bonjour,

J'ai 58 ans, ma chef de service me harcelle depuis un moment, me donnant beaucoup de dossiers à traiter, et me mettant dans des conditions d'impossibilité de les traiter tous. C'est une suite de vexations, de règles qui me sont imposées différentes de celles de mes collègues, je n'en peux plus. Je pensais pouvoir attendre mes congés mais une semaine avant j'ai dû aller voir le médecin car la pression est trop forte. Il m'a arrêtée dans un premier temps pour une semaine puis a fait une prolongation d'une semaine. Je déprime.

J'ai été arrêtée le vendredi 28 mai 2010. Le lundi 1er juin je reçois une lettre en vue d'une sanction disciplinaire et cette convocation est en plein milieu de mes congés.
J'ai tout de suis écris pour informer l'employeur d'une part que sa convocation est en plein milieu des congés qui avaient été acceptés par l'employeur et d'autre part que j'étais en arrêt maladie.
Mon employeur m'a adressée une nouvelle lettre me donnant rendez-vous une nouvelle fois pendant mon arrêt de travail en précisant "pour une sanction disciplinaire et n'excluant pas l'éventualité d'un licenciement".

Dans la nuit qui a suivi la première lettre j'ai dû appelé le SAMU, j'avais tous les symptomes d'une crise cardiaque ( je fais de l'hypertension). Je ne me sens pas en forme pour aller à ce rendez vous. Le harcellement que je vis depuis plusieurs mois m'inquiète.

Peut il me convoquer pendant un arrêt maladie ?
Dois je aller à ce rendez vous ?

Il n'y a pas de délégué syndical, mais 2 délégués du personnel. Plusieurs personnes de plus de 50ans ont été licienciée abusivement.
J'ai encore plusieurs années avant d'avoir ma retraite.

Certains me conseillent de prolonger mon arrêt et qu'ils ne peuvent pas me licencier. Q'en pensez vous ?
Quels conseils pouvez vous me donner étant donné mon age ?


Merci d'avance
A voir également:

4 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 9 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juin 2010
4
Bonsoir,

Une solution radicale pour partir de cette société sans perdre d'argent, rendez vous à la médecine du travail et expliqué votre cas, votre employeur n'en saura rien, et le médecin pourra vous aidé en vous mettant inapte à tous poste pour mise en danger de santé et votre employeur vous licenciera il n'aura pas le choix, il vaut mieux etre licencié pour inaptitude que pour ffaute grave, car pour inaptitude vous touché votre prime de licenciement.

Bon courage et ne craquait pas il y a toujours un moyen de s'en sortir, et aller signaler à la médecine du travail le harcelement que vous subissait
salut, je pense que vous devait penser a votre sante d'abord et toute personne a droit d'être malade vous pouvez lui faire parvenir un courrier de votre medecin qui confirmera votre mauvaise sante et normalement c'est qu'a partir de plus de 6 mois qu'elle pourrait pretandre au licenciment mais au pire elle peut demander que vous passiez de la medecine du travail pour savoir si vous etes apte a reprendre ou pas le travailler.
Moi ,j'ai eu un peut le meme probleme mais mon medecin m'avait demander a l'assurance maladie une demande de cent pour cent ou un mois apres je suis passer devant un medecin de l'assurance maladie et qui ma reconnu et mon employeur n'a pas pu me licencier voila si ca peut vous aider.bonne soiree
Merci de vos réponses.

J'étais déjà allée voir le médecin du travail il y a trois mois car au travail j'étais harcellée. je lui avais demandé de ne pas informer l'employeur. Il m'avait conseillée de me faire arrêter 3 semaines . Ma conscience professionnelle ( je m'occupe de familles ) ne me permettait pas de m'arrêter.

Je suis retournée voir le médecin du travail, il m'envoie voir une assistante sociale du service pour calculer mes droits et voir comment faire. Il me dit que le harcellement au travail c'est extrêmement difficile à prouver.

Je sais que pendant 6 mois je suis payée à mon salaire plein avec la complémentaire. Ensuite que vais je percevoir?
J'ai un an et trois mois à faire avant mes 60 ans.

S'il me met en invalidité, mon médecin me dit que certaines personnes perçoivent presque rien. Quelqu'un peut me dire le pourcentage du salaire perçue? . Cela a aussi des conséquences sur la retraite.

Quelqu'un a t'il eu cette expérience ? merci bien
Régine,

Mon médecin me dit qu'elle a des patients qui ont un revenu de misère pour vivre après une inaptitude.

J'ai téléphoner à l'inspection du travail qui me dit que l'employeur peut me licencier même en maladie.
Dossier à la une