Place handicapée dans residance privée

Fermé
Signaler
-
 alain -
bonsoir,

allez-vous pouvoir me renseigner???
Je viens de signer mon bail dans une nouvelle résidence. J'ai donc un appartement avec un garage et une place de parking. Le HIC, c'est que sur le plan la place de parking est noté "handicapée"...Je ne veux pas que mes voisins disent "oh bah celle la elle se gare sur une place handicapée alors qu'elle n'a rien". Seulement moi je paie cette place pour pouvoir me stationner. Puis-je exiger une autre place? ou que ma place n'est pas le logo handicapée?

7 réponses

Je me suis renseigné auprès de la DDE pour ce problème, et ils m'ont dit qu'il n'y avait aucun problème.
Cette place de parking est une place privée, et non publique, et elle ne répond donc pas aux lois sur les places handicapées. Le fait qu'elle soit aux normes handicapées ne change donc rien.
Vous pouvez donc l'utiliser comme bon vous semble.
Pour finir, dernière précision, même si elle est signalée comme place handicapée, une personne handicapée ( visiteur ou autre ) n'a pas le droit de se garer dessus, étant donné que c'est une place privée.

Aberration??? oui, a mon avis
20
il ne s'agit pas d'une aberration. L'orsqu'on construit un immeuble on doit respecter les regles concernant les PMR (personne à mobilité réduite) pour l'aménagement des appartements (vous remarquerez qu'un wc + une salle de bain + une chambre doivent permettre un emplacement d'un charriot handicapé ceci dans tous les logements)
Pour les places de parking (5% des places de PK doivent être handicapées soit une largeur de 3.30m au minimum) Donc un promoteur dont le but est de vendre ses logements ne peut supposer à l'avance qu'il aura des handicapés comme client, il vend la place attribuée au logement qui lui meme pourra etre loué ou racheté peut etre par un handicapé. Le promoteur ne peut reserver ces places à un éventuel client handicapé sinon il ne vend jamais il attend atend attend qu'un handicape se présente ?!
Vous remarquerez tt de même que les choses ont évolués et qu'aujourdh'hui la prise en compte des régles Hand dans la construction sont parfois des contraintes pour les valides, (interphone à hauteur du ventre par exemple, c'est pas mal pour le VISIOPHONE.., reduction de surface dans les pieces de jours dû aux largeurs des couloirs et agrandissement du WC et SDB etc ect......
0
attend attend attend mon dieu comme nous sommes ennuyeux, c'est ça!! a vous lire on croit vraiment que nous sommes des boulets nous payons notre loyer comme tout le monde.
nous travaillons aussi, l'accident de la vie ça arrive, moi je n'ai pas de fauteuil et ce qui vous lisent doivent être!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!je vous plains, devant tant de méchancetés vous devez être trés mal dans votre tête.désolé pour les interphones a hauteur du ventre, je trouve cela bien il est temps que les personnes en fauteuil soit comme nous, j'ai eu la chance de m'en sortir, mais combien y passe leur vie!!! personne n'empêche celui qui choisit ce type de logement de s'abaisser, et de dire les contraintes! aux valides tout le monde n'est pas comme vous, je vous plains et espère que jamais vous n'aurez a vivre cela, quand au wc large, je sais qui je mettrais dedans moi!!
0
Evidemment que les contraintes des handicapés sont sans commune mesure (quoiqu'il y a différents niveau de handicape), ce que je dis c'est qu'on ne peut pas faire d'un cas particuliers une généralité. En aucun cas je ne fait preuve de méchanceté, mes remarques sont le fruit d'un constat, je construis une centaine de logements par an, la loi nous impose qu'ils soient tous aux normes handicapés, hors sur un parc de 600 logements je n'ai que 8 handicapés, il en résulte que la loi serai plus "juste" mathématiquement si elle imposait un nombre de logements handicapés et des logements handicapables et non pas tous les logements handicapés. Enfin je ne pense pas avoir traité qui que soit de boulet, d'ennuyeux ni avoir été "méchant" c'est vous qui ramenez et interprétez ce que je dis à votre propre personne, simplement dans la vie on ne peut faire sans l'envirronement économique donc ,et j'en suis désolé, je vends mes appartements à ceux qui veulent me les acheter et effectivement je n'attends pas qu'un hypothetique acheteur handicapé m'achete un logement que je lui aurai réservé en priorité ;pourquoi aurait-il un passe droit alors que tous les logements lui sont accessibles, je les traite comme les autres, premier arrivé premier servi. Enfin, je tiens à m'excuser de construire des logements, de participer à l'économie du pays, de creer des emplois, et effectivement de dire que les handicapés n'ont pas tout les droits.
0

bonjour : Alors là, je n'ai jamais encore vu ça...

Si les places ont été achetées avec le logement, personne n'a rien à dire. Il est possible que le premier propriétaire du logement ait été handicapé, et qu'il ait demandé à acheter sur plan une telle place, qui bien sûr a été prévue sur le plan du parking. Le propriétaire et vous mêmes en payez les impôts, et personne n'a rien à dire.

Parlez-en au propriétaire vous verrez. A la rigueur, il faudrait trouver un système pour dissimuler (et non supprimer) le logo qui peut servir à une autre locataire handicapé plus tard.

Vous ne devez pas être la première locataire non handicapée à utiliser cette place. Si on vous dit quelque chose, vous dites que cette place a été achetée ainsi par le premier propriétaire qui en avait réellement besoin et que ça reste ainsi puisque achetée, avec impôts qui vont avec.
5
étant une personne a mobilité réduite et avec l'emplacement gic accordée, je peux vous dire que moi non plus je n'ai jamais vu ça, je vous dirais que vous êtes rare a vous renseigner et je vous en remercie.
cependant il faut que ce soit clair auprès du propriétaire en effet certains propriétaires comme beaucoup d'agence mettent dans n'importe quel endroit des places pour nous sachant que même sans fauteuil si c'est loin, c'est loin et ça fait mal! et parfois sans numéro, pour être au norme, cependant pour vous ce qui n'est pas logique c'est que celà corresponde au numéro de votre appartement.le faite que vous gariez votre véhicule sur cette emplacement , ca n'ira pas a moins que ce soit fermé en tant que parking, seul le propriétaire peut arranger celà et je ne vois pas ce que la dde vient faire la dedans.cependant je vous dirais que personnellemnt j'ai deux parkings un avec numéro et deux emplacement réservé!!
bon courage
0
Bien je trouve que c'est une abbération en ce sens : Pour avoir un permis de construire, le promoteur doit prévoir un pourcentage de places handicapées. Seulement après, ils en font ce qu'ils veulent ( vente ou laisser en place visiteur ).

Maintenant, dans le cas de ma copropriété, il y a une cinquantaine d'appartements et 4 places handicapées. Ces 4 places ont été vendues aux 2 premiers acheteurs ( non handicapés mais qui souhaitaient juste une place près de l'entrèe de l'immeuble ), et au bout de quelques jours de vente, il restait donc à la vente environ 45 appartements tous aux normes handicapés, et aucune place de parking handicapée.
Si une personne à mobilité réduite veut acheter un lot dans cette immeuble, ou bien même simplement louer un lot, tant pis pour elle?
De même, à part les deux premiers acheteurs, personne ne peut recevoir un visiteur handicapé?

Ce qui est une aberration n'est pas le fait des gens qui achètent ces places, mais de la loi qui permet de vendre ces places à des personnes qui ne sont pas à mobilité réduite. Je pense que la loi devrait obliger le promoteur à laisser des places handicapées "visiteurs".
3
Utilisateur anonyme
bonjour : oui, sauf que ce n'est pas le promoteur qui paiera, le coût sera répercuté sur tous les logements, et déjà que les logements sont chers...

Ce n'est pas simple.
0
merci beaucoup voir mon article si dessus.
une personne accidenté de la vie vous remercie.
0
Une place est toujour attribuée à un appartement, tous les appartements sont aux normes handicapés, la loi pour un promoteur est de faire 5% de places handicapés et non pas de les vendre à des handicapés, le promoteur ne peut supposer, à l'avance qu'il va avoir un client handicapé qui aura besoin de cette place il vend l'appartement avec la place sachant que cet appartement pourra être loué ou revendu à un handicapé.(à l'inverse un handicapé pourrai acheter un logement avec une place handicapé puis louer ou revendre cet appartement à une personne valide). Sachez que vous étes propriétaire de cette place donc de l'utiliser, que vous soyez handicapé ou non. Si cela vous pose un probléme moral, il n'appartient qu'à vous d'échanger cette place avec quelqu'un qui en aurait besoin. (en passant par un notaire ou en bonne entente).
0
Pour ma part, j'ai acheté une place de Parking Handicapé car elle est plus confortable pour ouvrir les portières, car je possède un véhicule utilitaire. Je ne pense pas que cela soit une bonne solution de créer des places handicapés en partie commune, cela existe chez les bailleurs sociaux, chez ma mère il y a un titulaire qui occupe cette place de manière perpétuelle comme si c'était son parking numéroté, je ne connais pas sont handicape, mais il marche tout aussi vite que moi. Il a deux voitures, une est garée sur son parking privatif et l'autre sur le PMR et il déplace les véhicules d'un parking à l'autre pour bloquer la place.
Moi je le vois différemment, ce genre de place c'est fait pour un stationnement temporaire pour accompagné une personne à mobilité réduite et non pas pour un profiteur qui s'imagine être dans son bon droit.
0

bonjour : non ce n'est pas une abbération. Elle a dû être payée plus cher, et elle devait être nécessaire à l'acheteur.

Mais à la limite le logo risque de prêter à confusion et vous risquez de vous faire squatter le place.
2
Tous les logements aux normes handicapés ? faut pas pousser non plus.
Oui il faudrait en prevoir mais on peut si pas prevu en amenager.
Ma fille en residence locatif, ils sont vennus lui faire des travaux chez elle car au dessus arrivait un handicapé. Pourquoi des travaux chez elle ? par ce qu'ils ont cassé une partie du plafond, ils ont fait un coffrage pour amenager au dessus une douche a l'italienne, oui pour etre a la hauteur de l'handicapé.
Il montera par l'ascenseur en esperant qu'il ne tombe jamais en panne et ils ont agrandit les portes de son logement a lui.
Residence ancienne mais interphone deja a hauteur, ascenseur assez large, ils ont transformé un logement en condamnant une chambre pour faire une salle de bain et WC plus large. Economiquement ce serait impossible de le faire pour tous. On manque deja de place parking alors vu la taille que se passerait-il si on en faisait que des tailles handicapés ?
Un peu de serieux, les handicapés on en tient compte et personne ne s'en plaint a leclerc carrefour toutes les premieres places sont pour eux et c'est tres bien ca ne derange personne.
Mais un peu de lucidité car les logements coutent deja tres cher et le prix du m2 n'est pas donné, si on faisait que pour handicapé il y aurait encore moins de proprietaire et les loyers grimperaient aussi.
Je suis pour que l'on pense a eux c'est normal, il faut leur faciliter la vie car ils souffrent mais pas aux detriments de tous.
Si on veut les integrer on ne doit pas les faire rejeter par des abus.
2

bonjour : Sauf que vous oubliez que ça a un coût et que des places visiteurs, leur prix se répercuterait sur le prix des logements, et puis, il y a une question de place, il faut au moins qu'il y ait une place par appartement, et ce n'est pas toujours évident, alors créer des places supplémentaires.

Et puis un propriétaire handicapé achète une telle place, d'accord, mais ensuite il loue par exemple, et le locataire ne va pas être forcément handicapé, et aussi le jour où il décède, le prochain occupant ne sera pas forcément handicapé.

Donc, ce n'est pas simple, bien que je comprenne parfaitement la difficulté de stationner pour des personnes à mobilité réduite. IL y a l'astuce de prendre une place sur un bord, contre la voie de circulation ainsi on a la place d'ouvrir grand la porte de la voiture et de bouger un fauteuil roulant.
0
non mais ca serait vous, ah oui c'est vrai vous n'y pensez pas, moi non plus avant mais j'ai toujours été aimable, nous sommes tous égaux!!
j'hallucine
0
Utilisateur anonyme
je ne comprends pas ce que vous racontez. Si vous voulez refaire le monde adressez-vous au président de la république.

Ou alors, il faut que toutes les places soient assez larges pour une personne handicapée, ainsi quel que soit le logement, il n'y aura pas de problème. Mais quand on voit comment sont tassées les places de taille classique, on se demande comment on pourrait les faire plus larges.
0
je ne sais pas a qui vous vous adresser mais pourquoi vous dites au président qu'es ca qu'il vient faire la dedans !!
0
Utilisateur anonyme
vous voulez que tous les logements soient prévus pour les personnes handicapées, c'est pour cela que je vous dis de vous adresser au Président...

En tout cas, au prix du m2 des couloirs très larges, des salles d'eau, et des wc idem? ça prend de la place pour les autres pièces, comme l'a fait remarquer une intervenant plus haut.
0
Le plus logique et équitable serait que tous les appartements et toutes les places de parking soient vendus aux normes handicapées!!
0
Bonsoir,
Pour revenir au souci de Madame, je comprends ce "malaise". Si vous êtes locataire de ce parking, vous pouvez "effacer" ce logo, en le peignant en noir. Ca ne regarde que vous. Bonne soirée.
0