Preavis par le propriétaire

antoine111 - 17 avril 2010 à 18:57 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 17 avril 2010 à 20:50
Nous avons reçu une lettre en rar du propriétaire du logement que nous louons. il souhaite vendre l'appartement. NOus ne voulons pas l'acheter; le bail arrive à échéance en juin 2011. nous avons trouvé un autre logement mais nous ne savons si nous devons donner un préavis.
Si nous devons le faire, nous ne pourrons pas prendre ce nouveau logement.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
Utilisateur anonyme - 17 avril 2010 à 20:17
0
Utile
bonjour : Dès qu'on reçoit un CONGE DU BAILLEUR, on est LIBRE DE PARTIR QUAND ON VEUT, SANS DONNER DE PREAVIS.

Et on n'est redevable du loyer que jusqu'au départ avec état des lieux et remise des clés.

Donc, si vous avez trouvé quelque chose vous pouvez partir quand vous voulez. Par courtoisie, vous pouvez informer par téléphone que vous avez trouvé un nouveau logement.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
antoine111 - 17 avril 2010 à 20:42
0
Utile
Le problème, selon notre agence, est que la proposition de vente a lieu un an et demi avant la fin du bail. Le préavis ne commencerait que 6 mois avant la fin du bail, c'est à dire en janvier 2011. C'est pendant cette période de 6 mois que l'on pourrait partir sans prévenir.
Commenter la réponse de antoine111
Utilisateur anonyme - 17 avril 2010 à 20:50
0
Utile
bonjour : Normalement non, vous êtes en possession de cette lettre. Sitôt que vous serez parti, il aura toute liberté pour vendre et faire visiter tranquillement, et même il aura tout son temps pour une petite remise en état éventuelle.

Je me demande si l'agence ne voit pas qu'elle va perdre plus tôt que prévu la gestion d'un logement, et elle cherche à rallonger au maximum.

Vous pourriez aller voir l'ADIL, pour voir ce qu'ils en pensent.
Des juristes vous conseilleront gratuitement. Pour trouver l'ADIL se renseigner en mairie.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une