PEL : retirer de l'argent après 4 ans ?

Soe 64 - 26 janv. 2010 à 18:28 - Dernière réponse :  telo
- 11 févr. 2018 à 15:30
Bonjour,

J'aimerais acheter une voiture au mois de Mai.
Pour cela, j'aimerais retirer une partie de mes fonds ( 15'000 Euros ) sur mon PEL qui a 4 ans au mois de mai et sur lequel j'ai 60'000 Euros et des poussières.

Pensez-vous que cela soit faisable ?

J'ai également un CEL sur lequel j'ai 9'000 Euros. Pourrais-je placer la somme de mon PEL sur mon CEL afin de pouvoir prendre cet argent pour la voiture ? Combien de temps cela prend-il ?

Selon vous, serait-ce une bonne opération ou pas du tout ?

Merci d'avance pour votre aide, et vos réponses.

Soe64.
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
Meg77 1 Messages postés vendredi 16 janvier 2015Date d'inscription 16 janvier 2015 Dernière intervention - 16 janv. 2015 à 19:51
+42
Utile
2
Tout retrait sur un PEL égal clôture de celui-ci. Autrement dit pour avoir les 15 000 euros souhaités vous devez clôturer votre PEL 'et donc récupérer la totalité de votre épargne.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Meg77
+7
Utile
Bonsoir,

Plusieurs choses : la première, c'est que si vous n'avez besoin que de 15000€ sur les 60000 qu'il y a sur votre PEL, vous ne pourrez pas placer la différence (soit 45000€) sur le CEL, qui est plafonné à 15300€ et qui contient déjà 9000€.
Par ailleurs, le taux du CEL est bas. Votre PEL atteint 4 ans, il commence à être intéressant si vous avez un projet immobilier dans le futur. Or tout retrait dessus entraine sa clôture (vous ne pouvez pas récupérer juste 15000€), ce qui serait dommage.

A votre place, je verrai plutôt à faire un prêt pour acheter votre véhicule (en utilisant éventuellement tout ou partie des 9000€ de votre CEL - en prenant la précaution de conserver un peu d'épargne disponible en cas de coup dur).

Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net
Commenter la réponse de Lelfe
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une