Suppression de la subrogation de salaire

Signaler
-
 Oustiti92 -
Bonjour,
je travaille dans 1 clinique privée.Jusqu'à présent,nous étions soumis à la subrogation de salaire en cas de maladie.Ils veulent supprimer cela.
Ne risque t-on pas d'être perdants(retard de paiement)
Quel intérêt pour eux?
Comment refuser ?
Merci de vos réponses

3 réponses

Bonsoir,

Je dépends de la convention collective syntec (collège cadres).

Après un accident de travail (trajet) en décembre 2010, j'ai finalement été opérée en septembre 2011 avec un arrêt de travail couvrant la période du 18 septembre au 11 décembre 2011 (84 jours)... J'ai par la suite repris mon activité en mi-temps thérapeutique (suggéré d'ailleurs par mon employeur).. Le salaire était maintenu par subrogation pour les IJJ... Mon employeur vient de m'indiquer qu'il supprimait le maintien de salaire par subrogation... de ce fait je perds sur le mois de décembre 1/4 de mon salaire...
Ma question est : peut-il supprimer les avantages acquis sans m'en avoir avisée ?

Que puis-je faire ?

Cela fait 8 ans que je suis dans l'entreprise...

Merci pour votre aide;
Cordialement.
bien sur que les salariés vont être perdants. La subrogtion dans votre boite a été instaurée soit du fait d'un accord d'entreprise, que otre employeur devr dénoncésoit que ce soit du fait d'un avantage acquis, une pratique, dns tous les cas il y a des règles pour la dénoncer et cela ne se fait pas du jour au lendemain. Quoiqu'il en soit battez vous pour la garder, le rapport de force est le seul véritable levier que les slriés peuvent actionner pour faire reculer des directions de plus en plus gourmandes et arrogantes.

http://cgtareram.onlc.fr/

rendez vous sur le site. nous allonsmettre dans peu de temps un dossier traitnt justement de la subrogation et un dossier sur les ccords d'entreprise

l'avenir appartient à ceux qui luttent

Bonsoir,

Oui c'est vrai vous allez être perdant.

L'interêt pour votre employeur, de vouloir supprimer la subrogation est celle de ne plus faire des avances de trésorerie.

Car il faut savoir, que votre employeur, dans le cas de la subrogation, maintient votre salaire et c'est la sécurité sociale qui le rembourse plus tard.

Maintenant c'est vous qui attendrai que la sécurité sociale vous paie, ensuite avec le relevé d'indemnités que vous recevrez de la sécurité sociale, devoir le transmettre à votre employeur pour qu'il puisse vous faire le complément salaire, dans le mois courant ou alors le mois suivant, suivant la période de votre maladie.

Le moyen de refuser c'est de faire part de votre mécontentement à vos représentants du personnel, et surtout les délégués syndicaux, qui eux pourront envisager d'éventuelles actions.

Cordialement
Dossier à la une