Je suis lauréate de l'examen professionnel

Résolu/Fermé
minette - 5 avril 2009 à 20:03
 trifidon - 11 oct. 2010 à 11:19
Bonjour,
J'ai été reçue à l'examen professionnel de rédacteur territorial. J'ai demandé par courrier une demande de dossier pour accéder à ce grade par la promotion interne avec examen professionnel. L'autorité territoriale m'a répondu par l'intermédiaire de mon chef de service, qu'il n'y avait pas de poste dans la collectivité et que par conséquent, l'autorité ne veut pas me nommer. Si je souhaite accéder à ce grade, la seule solution c'est de trouver un poste équivalent dans une autre collectivité. Je suis un peu dégoutée de cette réponse, parce que j'ai appris que des collègues passaient en promotion interne sans examen au grade de rédacteur territorial. Aussi, j'en déduis qu'il ne s'agit pas d'effectif mais de personne. De plus, j'ai appris que l'autorité était très contente de moi, de mes compétences de mon dynamisme et de mes initiatives. Je participe aux formations proposées par le CNFPT et même quelques cours du soir. J'adore mon poste et l'équipe avec qui je travaille. Ma question, que dois-je faire ? Cherchez un poste ailleurs !!! (les postes de rédacteurs sont très complexes et exigents) . Merci de me conseiller.
A voir également:

10 réponses

Bonjour, une information intéressante pour les lauréats de l'E.P. de Rédacteur :

Les lauréats de l'examen professionnel de rédacteur pourront-ils le faire valider ?

"Le CSFPT étudie la possibilité de proroger une nouvelle fois au-delà de 2011 le dispositif transitoire d'accès à la promotion interne de rédacteur par voie d'examen professionnel, voire de reconsidérer les règles de promotion interne.

Le ministre du budget a été amené à rappeler que le décret du 30 décembre 2004 (n° 2004-1458) avait ouvert aux adjoints administratifs et pour une période transitoire de 5 ans, une nouvelle possibilité de promotion interne dans le cadre d'emplois des rédacteurs, par le biais de la réussite à un examen professionnel.

Ce dispositif qui avait permis d'améliorer très sensiblement la proportion de ces promotions avait prolongé le délai de 5 ans jusqu'au 1° décembre 2011 (décret n° 2006-1462 du 28 novembre 2006).

Le ministre a indiqué qu'eu égard au nombre important de lauréats des examens professionnels, qui dépasse effectivement les possibilités de promotion interne, une réflexion a été engagée au sein du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale sur l'opportunité de proroger une nouvelle fois le dispositif transitoire au-delà de 2011 ou de reconsidérer les règles de promotion interne.

Il a été précisé que l'accession au grade de rédacteur de ces lauréats serait examinée dans ce cadre.
(QE n° 61891 - JO AN du 19 janvier 2010 - p. 560)."
-------------------------------------
N'oubliez pas que l'union fait la force (alors continuez à écrire à ce sujet et à faire remonter les problèmes liés aux nominations à notre Ministre, voire au Président de notre République) et que les syndicats, qui ont convenu de quotas trop restrictifs avec les Centres de Gestion (sous le principe de l'équité), sont tout de même censés représenter le personnel et défendre ses intérêts. Les personnel vote pour eux à l'occasion de la désignation de représentants syndicaux : CTP/CAP.
Malheureusement, charité bien ordonnée....
Le personnel administratif est le parent pauvre de notre belle fonction publique territoriale. Nous n'avons pas les mêmes avantages que la fonction publique de l'état, ni l'hospitalière. Mais, on nous loge trop souvent à la même enseigne ! C'est pénible...
On nous a donné, la chance et l'opportunité de pouvoir passer un examen pro afin de bénéficier d'une promotion... la reconnaissance professionnelle. Allez ! Soyons fous... Que les syndicats demandent d'enlever purement et simplement ces quotas, afin de permettre aux agents en poste, de bénéficier, sur proposition de l'autorité territoriale, d'avancement de grade pour une meilleure perspective de carrière et de meilleurs traitements indiciaires.
Les collectivités qui ont leur propre CAP ne tiennent pas compte de ces quotas !
Des agents qui ont 20 ans d'ancienneté, le bac et qui ont réussi l'E.P. ne peuvent être inscrits sur la liste d'aptitude parce qu'ils travaillent dans des collectivités qui adhérent aux Centres de Gestion et qui sont soumis à quotas, alors que ceux qui ont moins d'ancienneté, sans diplôme, sont nommés dans des collectivités de plus de 350 agents (adhésion non obligatoire) : SDIS, C.R., C.G..
Travailler plus pour gagner plus et être reconnu grâce à la promotion interne. Motiver son personnel !
5
je suis tout à fait d'accord l'union fait la force!! il faut bouger et se faire entendre!! nous nous sommes investis pour la réussite de cet examen, et nous restons coincés à votre grade!! alors qu'il suffit de regarder dans d'autres collectivités territoriales (conseil général par exemple!) pour s'apercevoir que tous les lauréats sont nommés (dans mon département en tout cas!) nous sommes pourtant tous des fonctionnaires territoriaux, mais trop d'inégalités, l'administration territoriale est le parent pauvre de la France, alors que sans nous, plus de registre des naissances, plus de listes électorales...nous sommes importants et pourtant nous sommes insignifiants...et moi je reste sans voix devant mes collègues qui restent passifs et acceptent de perdre peut être le bénéfice de leur examen pro, alors que la collectivité qui les emploie est prête à les nommer!!! ORGANISONS DES BUS MONTONS A PARIS nous avons des moyens de nous faire entendre, avec ou sans syndicat!! peut être même faire une pétition???

ALLEZ BOUGEZ VOUS VOUS QUI ETES LAUREATS A L EXAMEN PRO DE REDACTEUR, que votre COLLECTIVITE EST PRETE A VOUS NOMMER mais qui êtes coincés par UN QUOTAT!!! (basé sur des critères discutables)
0
Appel aus xyndicats
Il faut effectivement se mobiliser et faire intervenir les syndicats qui sont élus par l'ensemble des fonctionnaires territoriaux pour enlever ces quotas trop restructifs, qu'ils ont eux-mêmes acceptés. Ces quotas n'existent pas pour rédacteur-chef, ni dans le technique...
Il faut défendre notre cadre d'emploi en facilitant la promotioninterne pour ceux qui ont le mérite d'avoir été reçus et que ces nominations ne restent pas aléatoires et au bon vouloir de certaines autorités territoriales, quant à l'inscription sur la liste d'aptitude. Deux poids, deux mesures : les collectivités affiliées à titre obligatoire au CDG et les autres... qui ont leur propres CAP et qui nomment les agents qu'elles veulent sans tenir forcèment compte d'ancienneté ou même de résussite à l'E.P.
Le Conseil Supérieur de la F.P.T. doit réellement reconsidérer les règles afin que s'applique réellement et sincèrement la promotion du personnel de catégorie C, en tenant compte des agents qui, en plus de leur travail, ont tout mis en oeuvre pour préparer et réussir l'examen.
A défaut, toute cette mise en oeuvre, qui a donné enfin l'espoir d'une promotion de carrière des adjoints administratifs dans la F.P.T. ne serait qu'un leurre, une vaste hypocrisie.
Alors, l'appel aux syndicats est lancé.
Qu'ils fassent appliquer la promotion interne aux adjoints administratifs lauréats de l'examen professionnel sans quota, sur proposition de l'autorité territoriale.
Le courage commence par la mobilisation et l'envie d'une promotion de carrière pour laquelle vous avez décidé de passer l'examen. Ne l'oubliez pas !
Sylvie
0
shakty034
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 12 mars 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
12 mai 2010

12 mai 2010 à 20:39
Site de discussion sur Facebook pour se faire entendre ! Venez nombreux....

Lauréat de l'examen professionnel de Rédacteur ! validité 2011
0
Pétition nationale pour la nomination au grade de rédacteur de tous les lauréats de l'examen professionnel (pétition en ligne)
Le décret n° 2006-1462 du 28 novembre 2006 a modifié l'article 3 du décret 95-25 du 10 janvier 1995 portant statut particulier du cadre d'emplois des rédacteurs territoriaux en introduisant une nouvelle voie d'accès en promotion interne par le biais de l'examen professionnel.

Aujourd'hui, en l'absence de dispositions particulières visant à nommer les lauréats avant l'échéance du 1er décembre 2011 et sans compter l'examen professionnel de 2010, ce sont plusieurs milliers d'agents sur tout le territoire qui sont concernés par cette situation : des agents ayant passé avec succès l'examen professionnel mais qui ne pourront jamais être nommés. Ils perdront le bénéfice de la réussite aux épreuves en raison de la suppression de cette voie de promotion voulue par le législateur. Logiquement, un examen de la fonction publique n'est pas limité dans le temps.

Afi n de reconnaître la valeur professionnelle et les efforts réalisés par chacun des lauréats de l'examen professionnel, nous exigeons l'intégration directe sans quota des lauréats, leur permettant ainsi d'accéder au cadre d'emplois des rédacteurs territoriaux.

La CGT exige que cette intégration directe, sans quota des lauréats, soit réalisée dans le cadre de la réforme de la catégorie B de la filière administrative.
0
Exprimez-vous sur les blogs :
- facebook
Lauréat de l'examen professionnel de Rédacteur ! validité 2011
- La Gazette
Signer les pétitions, écrire, oui ! La promotion ne doit pas être un leurre pour le personnel administratif...
0