Ma mère est alcoolique [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 simplicity -
Bonjour,ma mère à rechuté dans l alcool ça fait 3 ans alors qu elle avait tenue 12 ans sans boire un verre je ne sais plus comment faire pour l aidé à s en sortir elle à été plusieurs fois en cure mais le rèsultats est toujours pareil elle boit nuits et jours j ai vu son docteur et j ai vu le maire ils m ont dis qui il y a rien à faire moi je n en peut plus de voir ma mère se détruire elle n a que 47 ans

9 réponses

Messages postés
7778
Date d'inscription
lundi 9 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2009
4493
On ne peut pas faire interner quelqu'un parce qu'il est alcoolique, en France tout au moins.

Il y a des structures qui sont faites pour aider les alcooliques mais encore faut-il que la personne y aille de son plein gré tout le problème est là.... Cette situation n'est pas facile à vivre pour l'entourage, mais on ne peut rien contre des personnes majeures, moi-même j'ai un fils majeur qui se drogue, je ne peux rien pour lui.
1
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 23304 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

moi je pense que dans l ètat que ma mère est je pourrais l interner sans problème je vais prendre rdv avec son mèdecin tu me dis que pour ton fils tu ne peut rien faire c est peut etre parce qu il se drogue à petite dose
sophiag
Messages postés
38405
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 mai 2019
6606 > gm
bonsoir gm

je vais parraitre dure, mais je ne le suis pas du tout, crois moi, ma reponse est adapté au cas de ta mere , malade de l'alcool, donc dependante d'une drogue dure, quoi qu'on en dise

en fait, il faut lui mettre le contrat en main

ou elle arrete et se fait soigner, vous la soutenez et vous etes la pour elle ?

ou elle continue et vous cessez tout rapport avec elle et vous coupez les ponts

il lui faut un electrrochoc, une situation qui la mette en face d'un probleme qui ne lui permette plus de reporter l'echaeance

meme si elle choisit l'alcool, vous lui aurez rendu service en la mettant en face de son vrai choix et la, elle aura le loisir de pouvoir se faire violence pour arreter

il ne sert a rien de supplier un malade alcoolique, si lui n'a pas decidé de s'en sortir
il faut mettre des barrieres autour de lui qui lui donne un moteur pour s'en sortir, une motivation
a votre niveau , vous ne pouvez pas faire plus

bon courage
tarasouris
Messages postés
4143
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
893 > sophiag
Messages postés
38405
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 mai 2019

Bonsoir,
gm ,

Je ne voudrais pas te sembler dure, non plus, d'ailleurs, quand Sophiag sera dure, j'aurai des poils dans les oreilles ! alors qu'elle est lucide et vraie, ce qui forcément amène à dire les choses telles qu'elles sont, sans méchanceté, mais parfois difficiles à entendre, entendre dans le sens le plus large !
L'alcoolisme est une des plus terribles toxicomanie, on s'en défait d'autant moins qu'il suffit d'aller chez l'un, chez l'autre, pour que l'on te propose un " apéro " ! Or, si tu renonces, si tu arrives à renoncer, à te battre, psychologiquement, physiquement, tu renonces pour le restant de ta vie, le moindre écart, c'en est fini !

Des promesses et des promesses, elles sont sincères, sur le moment ! Personne n'aime à être ( surtout une femme, une maman ... ) mis devant sa propre situation de déchéance, la comprend, saisit bien les souffrances des gens autour, ce qui n'est pas le cas par exemple des gens sous héroïne ou autre, dont on dit qu'ils sont surtout devenus physiquement dépendants, d'abord, puis qu'il y a le contexte psychologique ...

Les tentations sont nombreuses, pour un alcoolique, et hop, quelque chose qui tourne mal, une déception, une solitude, la souffrance, tout simplement, suffisent à " replonger " ! C'est dans leur vie personnelle que quelque chose provoque ce " déclic " , stop ! ou bon j'en bois un, on "craque" , sachant qu'on risque de ne plus pouvoir s'arrêter !

On ne peut pas "sauver" malgré elle une personne qui ne le veut pas ! c'est la personne elle-même qui doit se battre pour sa vie, sa dignité, trouver les raisons de cette bagarre et la livrer ! ... Essayer de le faire à sa place, avec tout l'amour du monde, c'est s'user d'avance, et plus gravement et intimement qu'il n'est raisonnable !

Je ne connais que 2 alcooliques profonds, enfin dont on m'a dit qu'ils l'étaient depuis un très jeune âge !! et qui ne boivent plus que café, jus de fruits, coca, depuis plusieurs années ! 7 ans pour le plus ancien ... Son "déclic " ? Avoir eu un enfant, et que sa famille lui dise : Tu veux qu'à l'école, un de ces jours, on lui dise : salut, fils d'alcoolo ! Il paraît que, dans l'année, alors que déjà très imbibé, il a réussi, tout seul, avec son toubib, cela a surpris toute sa famille qui n'y croyait pas, mais en tout cas, il ne boit plus une goutte ! Donc, c'est possible, rarissime, mais possible ! Mais personnel ...

Donc, occupe-toi de ta maman, dans la mesure de tes moyens, mais ne t'investis pas outre mesure, car, si tu peux être le "déclic", c'est ton verre ou moi ! tu peux aussi être très déçue de beaucoup de présence ... sans amélioration.

--------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
Messages postés
34
Date d'inscription
dimanche 1 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
2
C'est un sujet délicat et qui te touche directement. C'est aussi physique que psychologique.

Je ne sais pas si tu trouveras des solutions sur le forum mais je pense qu'il faut te poser les questions suivantes :

- Tu dis que ta mère n'y touchait plus depuis 12 ans. Quelque chose l'avait motivé à arrêter.
- Tu dis qu'elle a repris depuis 3 ans. J'imagine qu'il y'a aussi eu un facteur déclencheur.

Un maire qui te dit qu'il n'y a rien à faire... admettons (bien que) mais un docteur ?!!!

Mon opinion est est que tu es la personne la plus à même d'analyser la situation et les facteurs déclencheurs pour l'arrêt comme pour la reprise.

As tu fais part de ce malaise à ton entourage proche ?
oui j en ai parlé et on me dit que ma mère est arrivé dans un triste état
Messages postés
34
Date d'inscription
dimanche 1 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
2
Le genre de réponse super constructive que j'adore... Le jour où ils seront dans la m.... tu pourras leur dire que ça arrive aussi aux autres et on verra si ça les réconforte.

Question bête mais as tu essayé d'en parler avec ta mère ?
oui plusieurs fois et elle me dis q u elle va arreté pour moi elle arreteras quand elle pourra plus boire
je veut interné ma mère comment je peut faire

je n'ai rien a de dire de plus
ma soeur est dans le meme état que ta maman ,ma niece qui a 18 ans vie cela dapuis des années ,j'ai tout essayé la gentillesse ,la colere , l'internement et maintenant le détachement,le chantage rien .....
alcoolisme est la pire des maladies ,les personnes atteinte son persuadées de pouvoir arreté sans aide et surtout ne vois pas les dégats causé aux autres

par contre tu peux en accord avec le medecin faire un internement en établisseent specialisé pour la sauvegarde de personne c'est possible en tant que personne de la famille ,savoir si cela va l'aider ,??? fait le au moins pour toi et surtout ne te culpabiliser pas si tu fait cette internement de toute facon c'est en générale pour un ou deux mois , il faut que tu sache une chose , tu doit de preservé je sais c'est dure a entendre ,je ne sais pas si je parle a une ou un ado mais quelque soit ton age si tu ne fais pas attention a toi tu sera en péril egalement

bon courage
Messages postés
8
Date d'inscription
dimanche 29 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mars 2009

Je suis malade-alcoolique moi-même 47 ans l'âge de ta mère, sobre depuis 4 ans, je buvais jour et nuit, j'en ai d'ailleurs perdu mon travail (Banquière aujourd'hui j'en suis ravie!!!!!....). Comment j'm'en suis sortie ?
Un matin 8h mon compagnon m'a emmené de force aux urgences CHU qui m'ont transférée dans un hôpital psy pour effectuer une cure de désintox. Durant 1 mois, j'ai réellement pris conscience du danger que je représentais pour moi (ma santé) et les autres (je buvais même en conduisant, grave qd j'y pense!!!!!....) et j'ai compris une chose (avec l'exemple d'autres malades) NE JAMAIS REBOIRE UNE SEULE GOUTTE ; LE CORPS A UNE EXCELLENTE MEMOIRE, et comme je dis à mes amis, si je prends une goutte, c'est la bouteille qui y passe.
Depuis la sortie de l'hôpital, ma principale satisfaction a été d'avoir perdu ls 15 kgs que l'alcool m'avait amenés (et oui, ça fait grossir!!!!), je n'ai jamais eu aucune tentation (même le champagne que j'adorais!) et pourtant elles auraient pû être nombreuses les occasions de replonger (chômage, DC mon père Cancer,....).
C'est pour ça que je me dis que ta mère qui a été sobre durant 12 ans, j'me dis qu'il a 2 possibilités : Soit un élément déclencheur l'a malheureusement fait replonger, soit (et j'crois que c'est le pire) la CURIOSITE de voir ce que ça peut faire de reboire un verre après tant d'année (je sais des fois je me le dis), et c'est justement ce qu'il ne faut pas faire. Les rares fois où ça m'arrive, je repense à ses malades qui étaient avec moi, sobres pdnt 25 ans, et une seule goutte, et Vlan. Tout ce que je peux te souhaiter, c'est bon courage.
Tu as le droit de l'hospitaliser (hospitalisation par un tiers), mais si elle ne souhaite pas arrêter et s'en sortir, ça ne servira malheureusement à rien.
Lui as-tu demandé pourquoi elle s'était remise à boire ? Et la première fois, comment s'est-elle arrêtée?
Bon courage
ce qui la fait arreté la première fois c est quelle à été prise soul sur le travaille alors c ètait la cure ou la porte et une assistance sociale qui est venue à son domicile pour moi et mon frère donc elle a eu peur de perdre son travail et ses enfants et elle a tenue 12ans elle a rencontré son copain ça fait 3 ans et ils ont été au resto ensemble et elle à bu un verre et les jours après quelque verres et après labouteille de pastis tous les jours et plusieurs cures depuis 3 ans ca fait 3 mois elle à été prise soul sur le travaille son employeur lui à dit la cure ou la porte elle est partie en cure je me suis dis qu elle allait arreté car son employeur lui avait fait peur elle sort de cure elle reprend son travail et 1 semaine après prise soul encore donc licencié pour inaptitude après 28 ans de boite et j en ai marre son copain m enerve car il travaille du matin au soir donc ma mère est toute la journée toute seule lui il travaille pour ne rien faire avec son argent un malade du fric pour moi il est avec ma mère pour profiter d elle j ai dit plusieurs fois à son copain de partir de chez ma mère car je trouve qu il ne fait rien pour que ma mère s en sorte quand ma mère va en cure il boit de l alcool devant elle sans gène c est un profiteur il dit à ma mère arrete de boire tout simplement et moi pendant ce temps la je pète des plombs de voir ma mère se détruire hier la voisine de ma mère m a appelé pour me dire que ma mère dormait dans sa voiture allumé et que son copain etait dans la maison je n en peut plus j ai plus de gout a allé voir ma mère j ai 2 enfants en bas et j ai mon petit frère qui vit chez moi car il ne la supporte plus dela voir comme ca
sophiag
Messages postés
38405
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 mai 2019
6606 > gm
bonjour gm

je t'ai proposé une solution et tout le monde va dans ce sens la

tu lui met le marché en main, mais fais le en lui disant , car elle doit pouvoir mediter le contrat dans ses moments de deprimes car elle en aura encore et encore , sans fin cette histoire

il faut qu'elle evalut les degats de son choix , qu'elle prenne concience qu'elle fait le vide autour d'elle et qu'elle puisse constater que celui qui reste est la personne qui se desinteresse de son cas et que toi, tu etais la pour l'aider, en etant la personne la plus embettante (dans son etat c'est normal) en t'opposant a elle et son copain

deja, comme tout le monde te l'a dit et je les rejoins, tu t'epuises pour rien, mais vraiment pour rien, et dans ces affaires la , il faut savoir etre patiente et surtout ne pas culpabiliser

tu n'y es pour rien , que veux tu faire de plus ? tu ne peux pas rentrer dans l'esprit de ta mere pour l'empecher de boire ?

elle ne boit pas parce qu'elle est malheureuse, sinon, toute la France boirait !!!!

elle est tout simplement dependante et son copain , visiblement, l'a aider à replonger, ce qui est evidement degoutant

ne t'en prend a lui , car cela pourrait donner des pretextes a ta mere pour ne pas se regarder en face
laisse faire et surtout, FERMETE

la fermeté, la distance, le chantage affective dans ce cas la de dependance peut des fois faire un electrochoc

plus tu lui trouvera des circonstances, plus elle se laissera allez

il faut des fois que ces personnes qui sont dans une vraie addiction, puisse se retrouver au plus bas pour mieux rebondir

si elle trouve une compensation reguliere ou des excuses , elle ne se remettra pas en question

il faut qu'elle se retrouve devant les consequences et elle aura en memoire que tu lui a proposé ton aide, mais a condition qu'elle se soigne , sinon, c'est non , tu ne contribus pas a entrentenir son vice et tu marches plus dans son chantage affective , qui est un chantage trompeur

l'exemple qu'a pris Tarasouris pour le drogué est parfaitement illustrateur

le drogué va te convaincre de ses bonnes intentions une fois sa dose prise et il est sincere, c'est pourquoi on se laisse avoir
mais il est bien a ce moment la, donc, il est vraiment convaincu de la resolution et aussitot le manque qui revient, ses resolutions reppartent car le manque est la

il faut que ta mere soit mise en face de son dileme et qu'elle se rende compte qu'elle est en train de tout perdre pour une histoire de courage et de sevrage qu'elle connait (c'est un avantage, elle y est passé, donc elle sait que c'est possible, elle connait le processus )

ton message de desespoir provient du fait que tu culpabilises et tu dois cesser de culpabiliser pour un phénomene dont tu n'es en rien responsable , mais en rien du tout

quelques soit les raisons qu'elle doit invoquer pour justifier son alcoolisme,(malheureuse , problemes ect ) elle veut juste pouvoir continuer a boire en se trouvant toutes les jusfitifications possibles

parle avec des anciens alcooliques, ils te diront surtout de ne pas allez dans son sens

bon courage, je comprend que cet epreuve soit douloureuse , mais il te faut aussi penser a toi

amicalement
> sophiag
Messages postés
38405
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 mai 2019

ma mère si elle continue elle va mourir
Messages postés
38405
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 mai 2019
6606
bonsoir
appellez un medecin qui decidera si il faut la placer
bon courage
c'est bien bien que tu te face du soucie pour ta mère ! et c'est j'en suis sur une situation très difficile à vivre!
mais toi quel age as tu ! es-tu en mesure de supporter la situation? De l'aider ?
tu ne parles pas de ta famille ! es tu seule avec ta mère ?
Elle pourra peut-être s'en sortir, elle a prouvé quelle en ai capable ! mais encore faut-il quelle le veuille, et quelle soit bien entouré !
elle porte certainement de grandes blessures affectives !
c'est toutefois un problème bien difficile !
prends soin de toi!
amicalement !
j ai 29 ans et je n habite pas chez ma mére j habite à 1 km de chez elle et ça fait 1 mois que je vais plus la voir car peut etre que ça va la faire réfléchir
> gm
Bonjour, je m appel Céline, jai 19ans, et tout comme vous, ma mere est alcoolique depuis l'age de mes 8ans environ mais cela ne peux plus durée. Je ne suis plus chez mes parents depuis un an environ mais je veux que cela change, je veux agir car mon frere est encore a la maison. Mon pere reste car mon frere n'a pas encore son independence mais je voudrai pouvoir faire qqch avant que ma famille eclate en morceau. Je pense que vous pouvez peut etre me conseiller. je vous remercie par avance.
Bonjour , moi aussi ma mère est alcoolique.. j'habite loin, elle s'occupe de sa mère qui a alzheimer.. on voit bien qu'elle va droit dans le mur et on arrive à également penser à un internement.. je vous souhaite à tous et toutes du courage dans cette démarche, ce n'est vraiment pas évident.
ma mère, elle nie totalement son alcoolisme, elle est dépressive et a déjà fait des ts.. je me dis que l'interner ne sera pas une solution sur le long terme.. mais que pouvons nous faire ..
Que pouvons nous faire ? Telle est la question, et la réponse est tellement dure a trouver...
Je te souhaite également bon courage.
Simp'
Dossier à la une