Reconnaître un enfant adultérin [Fermé]

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 28 mai 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2008
-
 parsone -
Bonjour,
Voilà, je suis marié, et j'ai eu un enfant avec une autre personne que ma femme. Je ne compte pas abandonner cet enfant et sa mère aussi. Tous les mois je paye une pension alimentaire, je ne vois plus la mère de mon fils adultérin, mais nous sommes en contact et je vois mon bébé quand je veux. Mais bon, je souhaite reconnaître ce bébé, sa mère n'est pas contre !!! Ma question est simple puis je le faire sans que ma femme soit au courant ? Peux t il porter mon nom. J 'assume ce bébé ! ma femme ne pouvant pas avoir d'enfant, je suis comptant d'avoir eu ce bébé mais je ne faire de mal à ma femme !!! Merci de m'aider, merci de ne pas trop me juger .

15 réponses

bonjour j'eleve seule mon fils de 9 ans son père marié avec 2 enfants ne s'occupe plus de lui depuis ses 3 ans que puis je faire pour qu'il le reconnaisse enfin merci
181
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 30038 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Me,

Je suis une femme mariée naturalisée francaise. Je viens de decouvrir dans les affaires de mon mari, qu'il a reconnu un enfant qui va naître en allemagne. Quels seront les droits de cet enfant né d'une mère celibataire (étudiant étranger en allemagne) et d'un homme marié ? L'enfant sera-t-il français ? cette filiation pourra faire bénéficier la mère qui est étudiante en Allemagne ? Cette reconnaissance aura -t-elle des repercussions sur la succession ? Pourrais-je contester en demandant qu'un test ADN soit réalisé ? car après mes enquêtes personnelles, je me suis rendue compte cette dernière avait aussi un autre homme dans sa vie, un étudiant étranger. s'il vous plait donnez-moi la demarche à suivre pour contester cette paternité ?
merci d'avance de votre prompte réaction
bonjour ayant été un enfant adultaire moi meme je vous conseil de faire une demande de filiation paternele aupres du tribunal de justice sinon c l enfant qui en souffrira faite vite c tres dur parce ke nous les enfant on avaient rien demandé et ya un delai pour le faire faite le
Bj, Je suis dans le cas de papa17.
Merci de vos conseils au niveau de l'approche consulaire au pays de ma fille.

Au niveau de l'état civil du pays c'est fait
reconnaissance faites chez un notaire du pays

Il ne reste plus que la transcription au consulat de FRANCE à réaliser.

Sans plomber ma famille FRANCAISE ni léser ma fille

Existe t il différente approche pour ne pas tomber dans une publicité malsaine, du genre "un ami qui vous veut du bien"

ou un courrier mal attentionné en provenance du consulat.

Je me suis laissé dire que les consulat sont investis par des femmes souvent divorsées, la rancune semble souvent s'exprimer envers ces messieurs dans mon cas

Quel impact peut avoir une transcription:

Sur les impôts ?
La securité sociale ?
l'Ecole Francaise au pays ?

le 2 livret de fille ?
Son passeport ?

Merci à ceux qui pourront éclaicir mes lacunes
je suis un de ses enfants qui n ' a pas été reconnu!!! je souhaite me faire reconnaitre pour avoir un pere et qu'il assume se que ma mere n'a pas pue m'offrir!!! j'ai du travailler pour m'acheter mes affaires et mes plaisir des l'age de 12 ans . cet homme qui est mon pere savait cette situation et continuait a voir ma merer , il n'a jamais fait un effort pour aider ma mere malgeres que qu'il est une situation tres convenables. qu'elel demarche dois je faire????
ai lu votre texte et je fais un expose sur sa
bonjour alors moi chui issue d un adultere est maitenant je vx poursuivre mon pere pour tout ce ke j ai subi( ignorance delaissement ect ) et aussi etre dedommagé le probleme c ke g ne vx pas commettre d heureur dans le deroulement de cette engagement
Bonsoir,

Votre réponse est erronée, il est parfaitement possible de reconnaître un enfant adultérin, naturel ou autre, d'une manière secrète, dans un testament authentique, ou dans un acte notarié, il n'y a aucune mention marginale, c'est au décès du testateur, que le nécessaire est effectué, il ne s'agit pas de faire une leçon de morale par ordinateur interposé, on est au 21 siècle, certes à l'époque des mères porteuses, des adoptions internationales, donc, le marché de la chair a évolué, dans le bon sens certainement pas, on va même jusqu'à déterré des cadavres pour des questions ADN, c'est vrai nous sommes au 21ème siècle.
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
946
Bonjour !

Je vous prie de m'excuser, je n'ai pas eu l'impression d'avoir voulu donner de "leçon de morale", et je ne remets pas en question non plus la reconnaissance "secrète" par acte notarié . Dans ce cas, bien sûr, l'enfant resterait anonyme durant des années . Mais si la maman venait à refaire sa vie, un mari ! un autre enfant ... Et que l'amiable, dont nous connaissons tous l'aléatoire, vienne à disparaître entre ces deux parents ? C'est assez courant, de nos jours !

La morale, c'est une chose : le bien, le mal ... Il me semblait qu'à aucun moment je n'ai porté de jugement de ce genre, qui relève de la vie privée, dès lors qu'une personne veut bien nous confier un peu son problème, nous n'avons pas à dire c'est bien, c'est mal ... Juste lui apporter des éléments qui nourrissent sa réflexion et ses décisions, non ?

Mais dès lors qu'il précise qu'il veut éviter toute souffrance à son épouse, déjà éprouvée par le manque d'enfant, il me paraît équitable de lui présenter toutes les occasions qui pourront se présenter, fortuitement : le compte en banque du couple, ou un autre ( Romane a raison, nous ne sommes pas des Nouilles ! sans fouiller forcément ! ), la femme ayant souvent les papiers, les comptes, etc à faire ... Comment justifiera-t-il une somme versée régulièrement à un tiers ? Evidemment, si nous sommes en présence de gens très fortunés, je suis très en dessous, avec mes considérations de ménagère et de SMIG !

Et l'enfant grandissant, ado, va peut-être débarquer chez son papa un jour, et donc rencontrer l'épouse ! Vous croyez que nos ados sont "diplomates" quand ils ont quelque chose sur le coeur ?

Voilà, il ne s'agissait vraiment pas de jugement de valeur ni de leçon de morale, mais de montrer que de multiples choses pouvaient se produire dans les années à venir, qui pourraient gravement affecter son épouse, ce pour quoi, selon moi, tout lui raconter était à la fois la meilleure chance pour leur couple, avant qu'elle ne découvre quelque chose seule, -je n'arrive même pas à imaginer la détresse d'une femme n'ayant pu être mère apprendre que son mari a eu un enfant par ailleurs, et lui ayant menti pendant .... années - , que, par tant, des choses pouvaient se mettre en place, peut-être, la résistance et la volonté féminines déplacent des montagnes ! Mais en considérant aussi la maman comme la maman, pas la cigogne ayant apporté un bébé à l'épouse en mal d'enfant ... Respect pour elle aussi.

J'ai donné un avis, dans ce cas précis ( par rapport à l'infidélité, j'ai bien écrit que cela restait du ressort de chacun ?, je n'ai rien à en dire ! ), à savoir un enfant, une personne, une identité ... des droits . Vous ne me verrez jamais sur ce forum répondre à une question relative à l'infidélité, l'abandon du domicile ... etc, s'il n'y a pas d'enfants mis en cause !

Et je n'émets aucun jugement non plus en suggérant de dire la vérité avant qu'elle n'éclate soudainement ! Il me semble simplement , dans cette situation, qu'il y a beaucoup de risques de faire abominablement souffrir cette épouse que l'on veut préserver ! Et qu'un couple ne peut survivre que dans la confiance ! Vivre deux vies distinctes, c'est peut-être possible, pour moi, en tout cas, c'est au cinéma !

Je vous remercie de me signaler que, peut-être, j'écris mal, j'exprime mal ce que je veux dire, et je tiens à vous assurer que, si j'ai mon avis à donner, je vais le donner, mais en essayant de comprendre la situation de la personne et tout ce qu'elle sous-entend, sincèrement jamais pour la descendre en flèche !!!

Merci .
Messages postés
902
Date d'inscription
vendredi 16 mai 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
7 février 2011
444
la réponse est OUI,vous pouvez le reconnaitre, votre femme ne sears pas au courant si vous ne lui dite pas, cela fait partie des secrest de famille ....... vous ne dite pas l'age de l'enfant...mais bébé, donc il a moinss d'un an....Il suffit d'aller à la mairie ou est né ce bébé, ou il doit être indiqué je suppose "père inconnu" et vous le reconnaissez. Votre femme ne seras pas au courant......... Sauf le jour ou vous décéderez, car la ce bébé "aldultérin" à droit à sa part en tant qu'héritiez réservataire, puiqu'il n'y a plus de différence maintenant entre les enfants adultérin ou non pour les héritage.... et si vous avez d'autre enfant , il devront partagés......le mieux est d'aller consulter un notaire qui vous confirmeras tout cela, car moi je ne suis qu'une simple maman au foyer. Amicalement. Romane.

P.S et si tout cela doit rester secret pensez à effacer toute traces (sur votre ordinnateur) et à cacher TOUT les documents relatifs à votre reconnaissance, il ne faut pas prendre les femmmes pour des nouiilles...elles fouillent partout............ si vous voyez ce que je veux dire................
Bonsoir,

Pourriez vous me donner qq conseils sur ce sujet ?

Merci

F.M

Bonsoir,

Depuis la loi n°2001-1135 du 3 décembre 2001, l'enfant adultérin a strictement les mêmes droits dans la succession de son auteur, célibataire ou marié, la réduction opérée précédemment sur la part de l'enfant adultérin n'existe plus, par contre, dans une certaine contradiction législative, les droits du conjoint survivant ont été renforcés avec des mesures de protection pour le logement familial.

Dorénavant, un enfant adultérin hérite de la même manière avec les mêmes droits qu'un enfant légitime ou naturel.

A mon avis, vous ne pouvez pas contester la filiation, cette voie judiciaire, est ouverte à l'enfant et aux "auteurs", cette action est ouverte aux héritiers, à la condition que l'enfant soit décédé pendant sa minorité.

Sur une autre question, il est possibile de reconnaître un enfant naturel aux termes d'un testament authentique ou d'un acte notarié, ce qui conservera la confidentialité de la reconnaissance, il y a d'ailleurs un exemple célébre et médiatique concernant l'enfant d'un président depuis décédé, le président bien sûr.

Bon courage,
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
946
Bonjour à tous ...

Sans aller jusqu'à Mazarin, ni jusqu'à l'empire Austro-Hongrois ( puisqu'une question se pose en Allemagne ), le point de départ est qu'un père peut effctivement reconnaître un enfant adultérin, en mairie . Il n'y a alors plus de possibilités de secret, l'état-civil de l'enfant en portera mention sur chaque extrait demandé .
Si les relations extra-conjugales sont terminées, si la maman de cet enfant avait bien saisi que le papa ne désirait en aucun cas quitter son épouse, ni la mettre au courant, et qu'elle élève son enfant dans cette idée, il n'y a effectivement qu'au moment du décès que l'enfant apparaîtrait . Cela peut être long, et un long mensonge, pour l'épouse ! Qui doit certainement déjà souffrir d'un manque d'enfant, culpabilité, etc ... Le choc, l'immonde choc pour elle !

On ne peut pas non plus légitimement demander à la maman que son histoire, "son" enfant, devienne un enfant par adoption de coeur dans un autre couple ... C'est la rabaisser au rôle de mère porteuse ! avec le risque de ne plus être la mère du tout, mettez vous à sa place .

Les "secrets de famille", Romane le dit très justement, il faut soit les verrouiller strictement, (on est pas des fouilleuses! mais en général, c'est la femme qui fait les paperasses et qui peut tomber sur ce qu'il ne faut pas), soit les ouvrir . Car les enfants sont ce qu'ils sont, un jour viendra sans doute où il voudra (et saura, par un simple extrait de naissance pour carte d'identité, etc) connaître et rencontrer son père ! Le choc, l'immonde choc pour l'épouse à qui son mari aura menti tout ce temps ? Et la pension versée pour cet enfant, c'est bien, mais cela ampute le budget commun, l'épouse est sensée en être informée, ou est-elle si bête ?

Nous sommes au 21ème siècle, Monsieur, vous avez eu une liaison, dont est né un enfant ... Avouez le donc à votre épouse, sa souffrance maintenant, près de vous, vaut mieux que des années de vie commune mensongère ! Et, il est très possible, pourquoi pas, ça, personne ne vous le garantit, qu' elle avale la couleuvre, si vous l'aimez, et qu'elle décide que votre enfant soit aussi un peu le sien ... avec le risque qu'elle ne le veuille plus que pour elle, parce qu'elle l'aimera de toutes ses forces, ce à quoi la maman biologique va forcément s'opposer, de son côté . Mais comme nous sommes au 21ème siècle, les "mamans" peuvent aussi entre elles, et sans vous, se parler et se comprendre, et se mettre d'accord sur un partage des gardes, etc ... Qui a dit "On est pas des nouilles ?" avec justesse ?

Vous n'êtes pas le président, vous ne détenez pas de secret d'état ni d' avenir politique ? Alors parlez avec votre épouse, soyez honnête et franc, voudriez-vous qu'elle vous enterre dans la douleur, pour apprendre juste après que vous aviez un enfant caché, soit toute sa vie foutue ? Et celle du gamin, alors ?

On peut décider de cacher une infidélité, soit, à chacun(e) de voir, pas un enfant !

Dites nous comment vous le pressentez, (discrètement, bien sûr), vous semblez si sûr du secret à garder ?
il y a des bons et des mauvais mensonges. celui-là fait, à mon humble avis, partie des mauvais.
les secrets de familles font toujours des dégâts, sur les enfants particulièrement.
voulez-vous vivre toute votre vie avec un secret caché ?
c'est une très mauvaise solution, même s'il est difficile de dire la vérité, cela vaudra mieux pour tout le monde, votre enfant, votre femme (et si ça casse, vous trouverez quelqu'un d'autre) la mère de l'enfant et vous-mêmes

il serait plus sage de faire faire un test adn, avant d'entrer dans une reconnaissance.
Messages postés
210
Date d'inscription
vendredi 23 mai 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
226
je confirme ce qui vous a ete dit...

par contre, si je peux me permettre : si votre femme ne peut pas avoir d'enfant, elle sera peut etre heureuse (bon, une fois le "choc" passé et encaissée la nouvelle, bien sur) d'"adopter" votre bebe et de le recevoir chez vous...

donc, reflechissez bien avant de faire de cet enfant un "secret de famille"... car, de toute facon, tot ou tard, votre epouse apprendra la verité et cela la fera souffrir d'une facon ou d'une autre...

sans compter, qu'il arrivera un moment ou vous voudrez passer plus de temps avec cet enfant... et que ce ne sera pas evident si vous vous cachez...
bonjour,

je suis un français je me suis marié avec une française en 2000,aprés troix ans en ses pas mis en d'accord en sais séparer et comme vous le savais tous le divorce sa prend du teamp, j'ai fait connaissance à une femme en algérie j'avais du travaille labas en 2006, j'ai décidé de vivre avec et comme vous le savais en algérie un payé musullemen en peut pas vivre avec une femme son mariage alors j'ai décidé de me marié avec est c'était la grande érreur donc j'ai fait j'ai eu une petite fille avec alors j'ai décidé de rammené m'a femme avec moi en france j'ai pas pue la bigamie et interdite en france ,le procé à déclarer mon divorce en france avec la premiére 03/09/2008, et je me suis renseigné il me dise que notre mariage n'es plus reconnue en france?que doit je faire ?ma fille à méme ses papier français elle est avec sa mére en algérie est je travaille en france maitenant je suis perturbé je sais pas koi faire ma femme me manque ma fille aussi en plus ma femme est en ceinte ,svp si quelqu'un peut m'aidé, que doit je faire pour que je ressemble ma fille que je voi ma fille grandire devant moi........

Bonsoir,

La reconnaissance en marge de l'acte de l'état civil, comporte également une charge, elle est publique, et donc, entraîner le paiement d'une pension alimentaire, une possibilité,

l'Allemagne, précédemment la Prusse, n'a jamais fait partie de l'empire Austro-Hongrois, la référence historique n'est pas bonne, comme quoi,

Ceci dit, au 21ème siècle, il y a aussi, de plus en plus de familles recomposés,
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
946
Bonjour .

Et merci de votre rétablissement de l'histoire, vous savez, je ne sais pas tout, et même presque rien, et la référence à Mazarin n'était faite que par rapport à Anne d' Autriche, etc ... pour ne pas divulguer de quel président parlait l'interlocuteur précédent qui ne voulait pas le citer ... en exemple récent d'enfant adultérin ! S'en suit un cours 1- de morale , 2 - d'histoire .===

Il se trouve que sous l'empereur François-Joseph, (empire Austro-Hongrois) , quand a été déclarée la Grande Guerre, par l'assassinat à Sarajevo, plus de 12 millions d'Allemands ( de Prussiens, donc) avaient déjà été annexés et vivaient sous cet Empire ! La Prusse en elle-même n'a pas fait partie de l'empire, certes, mais une partie de sa population, oui! ... Référence, référence, quand tu nous tiens ! Je sais pas tout, mais un peu quand même ! Comme quoi , !

Mais est-ce que cela répond, ce qui est l'essentiel, à la question de l'intervenant (e) qui demande, un peu au milieu d'une autre discussion et sans les mêmes circonstances, ce qu'il est légalement prévu pour un enfant reconnu en Europe, (Allemagne), au 21 ème siècle, à savoir, actuellement ?

Et bien, personnellement, cela m'intéresse de savoir quel "code" européen s'applique, au 21ème siècle, pour les couples et enfants "européens" . Européennes ou pas, les familles recomposées et le droit de la famille doivent évoluer d'année en année .


Merci, bonne journée à vous !
Messages postés
118
Date d'inscription
mercredi 1 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juin 2009
48
Bonsoir, oui je pense qu'il est grandement important de penser aux enfants qui vont grandir en ayant l'impression de ne pas avoir été voulu, le manque d'un père et autres même si on ne veut pas faire de mal à sa conjointe, est ce que cela vaut le coup de délaisser un enfant (même si l'on participe aux frais), il ou elle voudra un jour voir son papa apprendre à le connaître et à l'aimer...
Je pense que là est la question pour son avenir et un équilibre psychologique c'est important et puis tout se sait un jour malheureusement et il vaut mieux que votre femme l'apprenne de votre bouche plutôt que de la bouche d'un ou une autre ; imaginer un jour votre enfant qui tape à votre porte et se présente à votre femme et bien croyez moi je pense que d'être au pied du mur c'est pas la meilleure solution à mon humble avis.
En tout cas je vous souhaite bonne chance et plein de sagesse quand à la décision que vous prendrez.
Bonne soirée
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
946
Bonsoir,

j'ai un cousin, fratrie de 3, qui a toujours été mon cousin, et qui, étant moi-même l'aînée des cousins, cousines, est du coup, comme nombre d'autres, du même âge que mon fils, un peu plus vieux de 2 ans ! ... J'ai des photos d'eux deux, en vacances, deux petits sacripants heureux de vivre ... c'était il y a 20 ans !

entre temps, j'ai du " être considérée " comme étant capable d'entendre les secrets de famille, car mon oncle, ma mère, m'ont appris il n'y a que peu de temps que cet enfant était survenu lors d'une séparation entre le couple, et que le couple de mon oncle et ma tante s'était retrouvé, peu importe les détails, mais ils ont toujours élevé cet enfant comme leur enfant, et personne n'aurait intérêt à dire à mon cousin qu'il n'est pas l'enfant biologique de mon oncle ! Il a repris femme et enfant, fait amende honorable, car il n'était sans doute pas tout blanc, mais c'est leur enfant ! Il est donc mon cousin, personne de la famille n'aurait l'idée de lui " murmurer " que ...

il est vrai qu'il n'y a eu là aucune réclamation de la part du papa biologique, donc aucun souci de filiation ! et que personne ne comprendrait pourquoi, tout à coup, raconter à un adulte, maintenant, une histoire ancienne, un problème entre ses parents ... ! et personne ne dira rien, je connais ma famille de ce côté, respect, ils sont 9 frères et soeurs, et très unis ... tout se passe bien depuis 30 ans, même que ces frères et soeurs, que la vie a envoyé à droite et à gauche de la planète, arrivent à se réunir tous les 2-3 ans ... !

tout ce que je souhaite, pour lui, c'est qu'il n'ait jamais aucun problème de santé grave, où aucun de nous, aucun de la floppée de cousins et cousines, car nous viendrions tous, cousins, petits-cousins, etc, ne serait compatible pour une greffe, par exemple, et qu'un médecin, sans savoir et sans présumer les dégâts, lui apprendrait qu'en fait, il n'est pas, génétiquement, ce qu'il croit être ! puisque n'étant pas lié à mon oncle, donc à toute notre famille, mais à un père oublié et disparu, à la fois parce qu' il ne s'est pas manifesté, à la fois parce que son père et sa mère sont ceux qui ont su se retrouver, se pardonner, etc ( je n'y étais pas ! on m'a raconté ), et élever ensemble leurs 3 enfants !

Ce n'est parce ce, ayant ce cas proche, dans lequel il me serait très douloureux aussi de savoir que ce petit, qui approche 30 ans, devait par accident découvrir qu'il n'est pas le fils biologique de son père, que je n'ai pas un avis :
Chacun ne fait-il pas au mieux, je n'en suis pas sûre ! Mais la vérité, l'explication, adaptée à chaque âge, pour l'enfant ! la vérité, avec ses explosions, ses déceptions et ses réflexions, dans un couple, sera toujours préférable au mensonge, à la dissimulation, à la culpabilité qui s'accumule et détruit toute capacité à être sincère, direct, droit !

Lorsqu'on adopte un enfant, on va tout lui donner, lui va vous donner en échange tout l'amour d'un enfant, dès qu'il sera " sûr " que plus personne ne va l'abandonner, que VOUS êtes de confiance, qu'il peut vous faire confiance! Et ne jamais lui mentir, ce que tous les parents devraient, devraient ! savoir, c'est ce qui donne à un enfant sa confiance en lui-même ... Lui raconter, selon ce qu'il peut comprendre, bien sûr, de où il vient, de comment maman était amoureuse de son papa, que son papa l'aime aussi, mais que c'est très difficile, les mots ne sont pas les mêmes à 2,5, ou 15 ans, mais la vérité et la sincérité doivent être la même expression, aucun enfant n'est un "abruti", ils sentent très fort, très bien, et plus subtilement que vous ne le croyez peut-être, si on est sincère ou si on leur raconte des "histoires " ...

Etre " adultérin" , ne veut plus rien dire aujourd'hui ! faites des enfants naturels, légitimes ou adultérins, ils sont vos enfants, et ont les mêmes droits ! la seule différence, c'est comment les parents accueillent cet enfant ...et s'il faut dire la vérité ? Bien sûr, il faut toujours dire la vérité, à son conjoint, à la maîtresse, à l' amant ! C'est une base de discussion et de confiance, la vérité ! ce n'est pas forcément facile, mais cela va faciliter les choses par la suite ! Une " bêtise ", à cause de ceci, cela ... de l'autre, l'amour qui peut pardonner car aucun n'était "parfait", ou ne pas pardonner, car la confiance trompée ne se retrouve jamais, tout dépend du caractère de chacun ! Que chante "Carmen ", ( de Bizet ) , entre autre ... " l'amour est enfant de bohême, ...qui ne connaît pas de loi "

-----------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
>
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011

Bonjour,

Je suis le père d'un enfant adultérain (bien que détestant ce terme, qui sent le peché). Je l'ai reconnu et il porte mon nom. Ma femme est, maintenant, au courant de la présence de cet enfant agé aujourd'hui de 14 ans.

Un enfant, par essence, n'a rien demandé et de ce fait, doit impliquer la résponsabilité du géniteur ou de la génitrice, quoi qu'il en coute.

Par expérience, tout trouve une solution, quelques moments durs à passer et par la suite, tout s'aplanie.

Rien de bien grave en résumé.
> jetstream
Bonjour, je suis d'accord avec toi, il faut dire la vérité, j'ai conçu aussi un enfant adultéin, ma femme ne voulait tjrs pas d'enfant au bout de 5 ans de mariage, et j'avais le besoin d'être père.
ça n'a pas été facile de l'annoncer à ma femme je l'ai fait lors d'une séance de psy pour couple et je lui ai annoncé cela après 30 minutes de silence... je n'arrivais pas à sortir les paroles que je devais prononcer, sa réaction première était très violente, elle s'est jettée par terre en pleurs et en cris, c'était très dur au debut mais aujourd'hui elle m'a accepté, comme quoi l'amour triomphe de tout
Dossier à la une