Syndic benevole de copropriete

Signaler
-
 nyny -
Bonjour,
Marié sous le regime de la séparation des biens, mon épouse étant propriétaire d'un appartement dont je suis co-emprunteur, puis je être syndic benevole de la copropriété?

4 réponses

Bjr,
Comment créer n syndic bénévole d'une co propriété.
Merci
BONJOUR?

pour devenir syndic benvole se presenté lors d'une ag est proposé vos services en tant que syndic b....SACHANT QUE VOUS DEVEZ OUVRIR UN COMPTE (cest gratuit signalé bien que cé pour un syndic b)
Bonjour,

j'ai fait également parti d'un syndic bénévole mais nous n'avons pas ouvert de compte, connaissez-vous les conséquences?
est-ce que nous sommes obligés de convoquer les propriétaires, pour une AG, par lettre recommandée?

merci d'avance
> mimi
bonsoir Mimi,

si un syndic bénévole est crée , il est obligatoire d'ouvrir un compte la gestion de la copropriété.
Il est obligatoire de faire une AG par an minimum , convocation 1 mois avant la date et en lettre AR

Bien cordialement,

Sans aucun problème.
Vous dites sans aucun problème et je pense que vous avez totalement raison.

Mais demeure pour moi une question sensible.
L'épouse propriétaire seule d'un lot ( contrat de mariage séparation de biens) , peut elle être nommée présidente du bureau au cours d'une assemblée générale, alors que son mari ( propriétaire seul d'un autre lot) est par ailleurs syndic bénévole de la copropriété ?

Il y a en principe interdiction au syndic et à son épouse d'être président du bureau lors d'une assemblée générale.
Faut il l'entendre épouse es qualité d'épouse du syndic ou au contraire épouse quelque soit sa qualité ?

quelle demarche a faire en vers la banque pour les frais de gestion en temps que syndic benevole
bonjour,

je suis actuellement syndic benevole pour deux copro

pour ouvrir un compte vous avez plusieur banque qui propose leurs services mais la bnp o font parti de celles qui ouvrent le compte de la copro gratuitement et sans frais d'ouverture ni de frais de gestion? cest gratuit, mais attention aucun decouvert ne sera toléré. VOILA
Bonjour
syndic d'un petit immeuble de 6 appartements, j'ai depuis l'année dernière des difficultés à faire payer les charges à une propriétaire non occupante ! (Je pense qu'elle a un problème relationnel avec moi, car je n'ai pas accéder à un choix d'entreprise qu'elle m'avait désigné et si j'avais opté pour cette entreprise seule, elle m'aurait aussi reproché le choix. Voilà pour le contexte). j'ai réclamé l'année dernière et elle m'a payer en partie, cette année rien. Je n'ai pas répondu à son courrier m'annonçant qu'elle règlerait à la réunion que je devais faire en janvier et que je n'ai pas faite pour diverses raisons. J'ai envoyé la semaine dernière une lettre recommandée avec A R en réclamant le du et invoquant que la situation financière ne permettait pas de payer l'eau et que sans réponse je me verrai contrainte de procéder à une injonction de payer par le tribunal. 10 jours plus tard, je n'ai aucune réponse , Suis-je dans le droit de faire cette injonction ? Peut on suspendre pour son locataire la fourniture en eau ?? Ou demander à son locataire le montant des charges à déduire du loyer ? En vous remerciant de votre réponse.
Utilisateur anonyme
Bonjour,

Votre requête est multiple.

1 - Les problèmes relationnels n'ont rien à voir au regard du règlement des charges. Si problème relationnel il y a, pouvez vous passer la signature à un autre propriétaire au moins pour obtenir le paiement des charges en cours ? Il y va de la trésorerie du syndic, ce qui peut avoir des conséquences pénalisantes par la suite. Les locataires ne comprendront pas.

2 - Lorsque le syndic se réuni en assemblée pour délibérer sur le choix d'une entreprise, c'est à la majorité que la décision doit être prise. Par conséquent, une fois ce choix établi, tous les copropriétaires sont tenu de s'y conformer. Il n'y a pas de passe droit.

3 - Un problème de syndic est du plus mauvais effet auprès des locataires. Plutôt que de recourir au tribunal, adressez-vous d'abord à un huissier pour déclencher la procédure en recouvrement. C'est l'affaire de quelques semaines. Dans tous les cas et quelque soit la durée, c'est la copropriétaire qui paiera tous les frais et retards et pénalités. Elle se met en tord sur toute la ligne. Tenez bien à jour une comptabilité spécifique pour la copropriétaire "récalcitrante".

4 - Ne vous avisez pas de suspendre la fourniture de l'eau à un locataire, il n'a aucune responsabilité dans les agissements de sa propriétaire. Idem pour le gaz, et l'électricité, le courrier etc... En la circonstance, le seul interlocuteur du locataire, c'est sa propriétaire.

5 - Vous pouvez "suggérer" diplomatiquement au locataire de faire pression sur sa propriétaire pour qu'elle rétablisse au plus vite la situation (il n'acceptera probablement pas d'en subir les conséquences ?).