Embauche après un stage et période d'essai

L'embauche d'un stagiaire après son stage en entreprise peut-elle prévoir une période d'essai ?

Il arrive souvent qu'à l'issue de sa dernière année, un étudiant soit embauché par l'entreprise au sein de laquelle il a déjà effectué un stage. Si cette embauche a lieu dans les trois mois qui suivent la fin du stage, la période d'essai est réduite de la durée de ce stage. Mais les règles de calcul de cette déduction méritent quelques précisions.

Lorsque l'embauche a lieu dans un poste de travail directement lié aux activités de l'étudiant pendant son stage, la durée du stage est intégralement déduite de la période d'essai, sans plafond aucun. Exemple : Pierre est embauché avec un stage de 3 mois. Si son contrat prévoit une période d'essai de 6 mois, ses 3 mois de stage doivent être déduits. En outre, en cas d'embauche après un stage de plus de deux mois, la durée de ce stage est pris en compte pour le calcul de l'ancienneté.

En revanche, si les activités du poste du nouveau salarié ne correspondent pas à celles qu'il exerçait en tant que stagiaire, la durée de son stage doit être déduite de moitié de sa période d'essai, sauf dispositions conventionnelles plus favorables au salarié.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC
A voir également
  • Embauche après un stage et période d'essai
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une