Airbnb et impôts - Comment déclarer les revenus des locations

Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Location meublée non professionnelle (LMNP)"

Les revenus locatifs Airbnb sont imposables et doivent être déclarés. Comment sont imposés les revenus tirés d'une location Airbnb. Contrôles et sanctions.

Imposition des locations Airbnb

Au moment de leur déclaration de revenus annuelle, les contribuables qui louent via Airbnb doivent déclarer aux impôts tous les revenus tirés des locations conclues au cours de l'année précédente. Cette déclaration est obligatoire et ce dès le premier euro perçu. Il n'y a pas d'exonération d'impôt, que l'hôte soit un professionnel ou un particulier. Au moment de faire sa déclaration de revenus, chaque hôte Airbnb doit donc communiquer au fisc le montant des revenus perçus via la plateforme du 1er janvier au 31 décembre de l'année écoulée.
Attention : l'imposition des ventes sur Ebay ou Le Bon Coin suit des règles fiscales bien différentes.

Montant des revenus

Airbnb transmet automatiquement à l'administration fiscale le montant des revenus perçus par chaque propriétaire-loueur. Tous les utilisateurs sont concernés, particuliers comme professionnels. Mais pour connaitre le montant exact à fournir aux impôts, le contribuable peut consulter l'historique de ses transactions sur son compte en ligne. Ce service indique les revenus bruts perçus (qui comprennent donc notamment les frais de service et les frais de ménage) entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année concernée.

Revenus BIC

Les revenus perçus via Airbnb relèvent de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En fonction des revenus générés, le déclarant peut opter pour le régime micro ou le régime réel. D'une manière générale, la location Airbnb est ainsi soumise au régime fiscal des locations meublées.

Régime micro

Quand le montant annuel des loyers ne dépassent pas le plafond Micro-Bic, le propriétaire est placé sous un régime simplifié d'imposition. Les recettes doivent alors être indiquées sur la déclaration 2042 C Pro (ligne 5ND). Elles sont ensuite soumises au barème progressif d'imposition, mais après un abattement de 50%.

Régime réel

Lorsque le montant des revenus dépasse le plafond Micro-BIC, le régime réel s'applique obligatoirement. Le déclarant doit alors remplir le formulaire de déclaration 2031 SD.

Cotisations sociales

Si les revenus perçus dépassent 23 000 euros, le loueur doit verser des cotisations sociales, ses recettes étant considérées comme étant de nature professionnelle. Les cotisations sont à verser via le site https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil.html si le loueur est auto-entrepreneur, à l'Urssaf s'il dépend du régime général et sur net-entreprises.fr s'il s'agit d'un travailleur indépendant.

Déclaration en mairie

En plus de leurs obligations en matières fiscales, les personnes qui louent leur logement via Airbnb doivent le déclarer en mairie dans les grandes villes. La déclaration d'un logement Airbnb est destinée à mieux maîtriser l'évolution du parc locatif, notamment dans les grandes villes.

Crédits photo : 123RF - Nopparat Jaikla

Modifié le 07/09/2021 par Eric Roig.
Réalisé avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction
d’Éric Roig, diplômé d’HEC, et de Matthieu Blanc, Master de Droit des affaires.
Actualisé en permanence et à jour des dernières évolutions législatives.
A voir également
  • Fiscalité airbnb
  • Imposition airbnb - Meilleures réponses
  • Airbnb impots - Meilleures réponses
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.