France - Decouvert Autorisé [Résolu]

fay86 2 Messages postés vendredi 19 janvier 2018Date d'inscription 2 février 2018 Dernière intervention - 19 janv. 2018 à 20:13 - Dernière réponse : ptiboy 3310 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 12 février 2018 Dernière intervention
- 23 janv. 2018 à 14:27
Bonjour,

Je vous explique ma situation, je suis client à la Société Générale, j'ai un decouvert autorisé de 300 €.
Jusqu'à la tout vas bien j'utilisais pas trop le découvert environ une semaine grand maximum par mois.
Mais voila avec les fêtes de fin d'année il y'a eu des dépenses imprévues.

Donc j'ai commencé à être a découvert depuis le 27/12/2017 et je suis revenu en positif le 05/01/2018 et j'y suis resté
jusqu'au 12/01/2018. J'ai envoyé un message à mon conseiller et il m'a dit que je dois pas dépasser 30 jours consécutifs par mois en découvert et m'a dit que mon compte doit être créditeur le 26/01/2018 au moins pour 2 jours.

Aujourd'hui je suis allé dans une autre agence (j'étais en déplacement) et là un monsieur m'a dit que mon compte est à découvert depuis le 12/01/2018 donc une semaine environ, j'ai finalement appellé le 3933 et ils m'ont dit que c'est vrai je suis en découvert depuis le 12/01 mais le découvert sont calculés par trimestre et mon découvert d'origine est du 27/12/2017.

Sachant que je suis a découvert de 250 € actuellement j'attend un chèque de 400 € la semaine prochaine qui va me sortir de ce découvert mais je risque de le recevoir en fin de semaine donc le 26/01/2018 et je me dis qu'il va être trop tard.

Je ne comprend plus vraiment comment cela fonctionne.

Pouvez vous m'éclaircir svp ? Merci d'avoir pris le temps de lire ma situation !
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
ptiboy 3310 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 12 février 2018 Dernière intervention - 23 janv. 2018 à 14:27
+1
Utile
sur ton compte client en ligne, c'est facile de s'y retrouver!
Commenter la réponse de ptiboy
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une