Démissionner pour devenir aidant 100% - questions ;-)

xavloulou Messages postés 24 Date d'inscription lundi 2 septembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2024 - 11 juin 2024 à 11:30
LaBeotienne Messages postés 2022 Date d'inscription dimanche 28 novembre 2021 Statut Membre Dernière intervention 22 juin 2024 - 14 juin 2024 à 09:56

Bonjour,

j'ai 55 ans, je suis aidant depuis plusieurs mois et l'état de santé de la personne se dégrade (personne désorientée et douloureuse (je dois m'occuper absolument de tout) et atteinte d'un cancer métastasé)).

Avec la quantité de démarches, les déplacements pour les analyses et autres traitements et chirurgie en hôpital, et la difficulté pour trouver des soignants, j'ai décidé de démissionner pour être à 100%, le cumul travail-aidant étant devenu impossible, trop de fatigue.

Mon employeur ne veut pas que je parte, et refuse donc un licenciement, je vais donc démissionner. Je voulais vous demander SVP, dans la mesure où les revenus vont disparaître, à quoi dois-je penser ?

- je vais libérer mon appartement et habiter chez la personne que j'aide, donc plus de loyer à payer c'est déjà ça. 

- en travaillant j'avais la mutuelle, j'imagine que je devrai en trouver une de mon côté ? avez vous des suggestions, des noms d'organismes ?

- quid pour la sécu, les remboursements (hors mutuelle) restent ils les mêmes ? 

- je vais m'inscrire à France Travail, ya t'il des choses à savoir avant d'y aller ? ou bien à demander/signaler une fois sur place ?

- peut on être à France Travail, (donc sans indemnités suite à démission) et avoir le temps  pour faire mon travail d'aidant sans avoir à produire des justificatifs ou autre pour ne pas être radié ?

merci beaucoup pour vos bonnes idées et suggestions !

3 réponses

caroledu92 Messages postés 14654 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 22 juin 2024 4 575
12 juin 2024 à 14:41

Bonjour

Voyez si vous pouvez prendre un " congé de proche aidant" https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16920

Voir ici l'allocation journalière du proche aidant : https://www.caf.fr/allocataires/aides-et-demarches/droits-et-prestations/handicap/l-allocation-journaliere-du-proche-aidant-ajpa

Attention, il faut être disponible pour s'inscrire à France travail.

2
xavloulou Messages postés 24 Date d'inscription lundi 2 septembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2024
12 juin 2024 à 16:19

Bonjour Carole, merci beaucoup à vous. Je vais parcourir les liens que vous m'avez envoyés.

0
LaBeotienne Messages postés 2022 Date d'inscription dimanche 28 novembre 2021 Statut Membre Dernière intervention 22 juin 2024 903
Modifié le 14 juin 2024 à 09:57

Bonjour

Aux conseils précédemment donnés, notamment ceux de @djivi38 StatutMembre j'ajouterais les miens (expérience de proche aidante de mon mari)

Prenez contact avec une assistante sociale : elle vous aidera à coordonner toutes les aides et soins dont votre "aidé" a besoin, elle connaît son secteur. Il y aura peut-être une réunion entre vous, le service d'aide à domicile, le médecin traitant, le ou la chef du service infirmier. Vous aurez ainsi une évaluation plus précise des besoins et des interventions nécessaires et possibles.

Votre "aidé" est-il titulaire d'une CMI (Carte de Mobilité Inclusion) ? Si tel n'est pas le cas, entreprenez les démarches, fastidieuses, mais il aura droit à une 1/2 part supplémentaire pour la déclaration de revenus et un crédit d'impôt de 20 000 euros pour les aides à domicile https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/preserver-son-autonomie/perte-d-autonomie-evaluation-et-droits/impot-sur-le-revenu-de-quelles-aides-fiscales-pouvez-vous-beneficier

Cela ne couvre pas toutes les dépenses liées à l'invalidité/dépendance, mais c'est mieux que rien.

Et comme le dit Djivi, pensez à vous, ne vous épuisez pas plus, vous êtes déjà épuisé. Prenez du temps pour vous, sans culpabiliser, vous avez le droit de vivre pour vous. 

Essayez aussi de trouver un forum d'aidants, je n'ai pas vraiment essayé d'en trouver un, j'avais trop la tête dans le guidon, mais cela pourrait vous être utile, ne serait-ce que pour vous épancher.

Je vous souhaite beaucoup de courage et n'hésitez pas à demander des compléments d'information ou des conseils.


2
djivi38 Messages postés 51520 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 23 juin 2024 15 200
11 juin 2024 à 14:27

bonjour,

.

Éléments de réponse....

.

Je comprends que cette "personne" fait partie de votre famille puisque vous parlez de "difficultés à trouver des soignants"... ce qui m'étonne au vu du nombre d'infirmiers libéraux et de centres/associations (telle que l'ADMR par exemple) qui exercent tous les jours....

Par ailleurs, on n'a pas tous les tenants et aboutissants de la situation... et vous êtes seul en mesure de prendre vos décisions....

.

1/ Logement :

et quand cette personne ne sera plus de ce monde, pourrez-vous rester dans "son" logement ? En hériterez-vous ?

- Si oui : aurez-vous assez d'argent pour payer tout ce qui va avec (entretien, charges, TF, .....) ?

- Si non : il vous faudra chercher une location.... (difficile à votre âge sans revenus fixes de 3 fois environ le montant du loyer....)

.

2/ Mutuelle :

il n'est pas possible sur ce forum de citer des noms.... à vous de vous renseigner et de comparer les différentes garanties/contrats...( Internet vous offre des tableaux comparatifs).

.

3/ Pas de chômage :

de quoi vivrez-vous au décès de cette personne ? Resterez-vous "aidant" ? Chercherez-vous un autre travail différent (difficile vu votre âge...) ? Votre patron actuel vous reprendrait-il ? Pourriez-vous vous mettre en disponibilité de votre travail actuel ?.... etc.

.

cdt.


1
xavloulou Messages postés 24 Date d'inscription lundi 2 septembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2024
11 juin 2024 à 16:56

Bonjour et merci pour votre réponse.

Merci pour les différents points que vous évoquez, oui je pourrai y rester après, et j'ai l'intention de chercher et trouver du travail quand ce sera de nouveau possible.

vous m'avez donné matière à réfléchir sur certains points et je vous en remercie.

0
djivi38 Messages postés 51520 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 23 juin 2024 15 200 > xavloulou Messages postés 24 Date d'inscription lundi 2 septembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2024
11 juin 2024 à 17:58

Même en étant "aidant à 100%" auprès de quelqu'un, il serait bon que vous vous fassiez aider par des professionnels... [aides soignants/infirmiers libéraux pour soins de toilette/nursing/prélèvements à domicile pour analyses (et résultats par Internet -> pas de déplacements pour vous), éventuellement kiné si le médecin le juge nécessaire, femme de ménage, aide à domicile pour les repas ou repas à se faire livrer,...] pour que vous puissiez penser rien qu'à vous le temps de leurs interventions..... pour vous défouler, prendre un bain ou dormir tranquillement même si ce n'est que pour 15 à 20 min., faire une petite marche à pied vigoureuse, vous plonger entièrement dans un livre en pouvant fermer vos 2 oreilles, ... etc. afin de  vous aider à tenir le coup (physiquement et moralement) jusqu'au bout (et je sais de quoi je parle, j'ai exercé un métier paramédical toute ma vie...).

Ne portez pas seul cette charge sur vos épaules... les pro sont là pour s'occuper du malade et soulager l'entourage (il vous suffira juste d'avoir les ordonnances nécessaires par son médecin traitant).

Bon courage à vous.

4
xavloulou Messages postés 24 Date d'inscription lundi 2 septembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2024 > djivi38 Messages postés 51520 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 23 juin 2024
12 juin 2024 à 16:16

merci, c'est très gentil à vous. on sent que vous connaissez la détresse à laquelle on peut être confronté. et en effet ce que vous écrivez me touche.

Lire un livre est devenu impossible, et dormir est très compliqué. On est dedans 100% du temps.

Le réveil rime toujours avec le début d'une journée difficile à affronter, la douleur contre laquelle on ne peut rien faire, l'impuissance est dure à gérer. Tous les rendez-vous à préparer, et vérifier. Et le boulot par dessus ça.

ceci dit je vous confirme qu'il peut être compliqué de trouver du personnel médical. comme un MG parti à la retraite impossible à remplacer, une orthophoniste introuvable ou sans aucune date, les infirmières qui nous condamnent à être présent par demi-journée, car bien évidemment elles ne maitrisent pas toujours leur emploi du temps et ont souvent plusieurs heures de retard. Pour les analyses d'ECBU ou les prises de sang à jeun c'est aussi compliqué avec quelqu'un de désorienté et douloureux.

On s'oriente vers une HAD mais l'infirmière coordinatrice m'a averti que ce sera compliqué d'avoir des rotations complètes, qu'ils ont du mal à trouver eux-mêmes du personnel.

Je vous remercie encore pour vos conseils, grâce à vous on se sent un peu moins seul.

belle journée à vous.

0