Père ne paie plus la pension alimentaire

Gilles - 13 avril 2022 à 21:56
 Gilles - 14 avril 2022 à 00:04
Bonjour,

J'ai 21 ans et voici la situation à laquelle je suis confronté et pour laquelle je demande votre aide.

Après une classe préparatoire, j'ai rejoint en début d'année une école de commerce. Or, mon burnout + dépression sévère + anxiété généralisée héritées de cette prépa ( troubles attestés par un psychiatre ) m'ont conduit à quitter cette école car je me sentais trop mal et j'étais d'ailleurs incapable d'aller en cours.

Or, je m'étais inscrit en parallèle en licence dans une autre ville, mais du fait de la concomitance des deux formations et de mes difficultés psychologiques, je ne suis allé à aucun cours et ne vais probablement pas aller non plus aux examens. De surcroit, cette licence était dans un domaine totalement différent de celui de l'école ( psychologie ). Officiellement je suis donc scolarisé, officieusement pas vraiment ( mais peut-être cela changerait si j'allais à l'examen ?? ). Néanmoins, je compte reprendre de "vraies" études l'année prochaine.

Il y a quelques jours, mon père a décidé de me couper la pension alimentaire, qui est la seule source de revenus que j'ai étant donné que ma mère ne me paie rien. Pourtant, je ne vis pas chez eux car, que ce soit chez ma mère ou chez mon père, l'environnement est profondément toxique.

Les arguments de mon père pour me couper la pension sont :
- Je suis des études fictives
- Il est prêt à m'accueillir chez lui ( mais en pratique jamais je n'irai car c'est un pervers narcissique).
- C'est pour mon bien et me forcer à me bouger

Je précise qu'a priori, il n'a pas consulté de juges avant de stopper le paiement de la pension.

Les arguments de ma mère pour ne pas payer de pension ( elle n'en a jamais payé ) sont :
- Je suis des études fictives
- Elle est prête à m'accueillir chez elle ( mais l'environnement y est également toxique ).

Aujourd'hui, je me retrouve donc sans AUCUN revenus, et avec de grandes difficultés à trouver un emploi étant donné mes troubles psychologiques du moment. Je souhaite évidemment reprendre une activité scolaire et professionnelle dès que possible ( à la rentrée scolaire j'espère ), mais pour l'instant je n'en suis pas capable, et retourner chez ma mère ou pire chez mon père ne ferait qu'empirer mon état psychologique déjà catastrophique.

J'ai donc pensé à faire un recours contre mon père , mais je me demande si je ne devrais pas attendre plutôt l'année prochaine. En effet, je suivrai cette fois ci des études "réelles", et il me semble que dès lors l'obligation de payer la pension sera manifeste et qu'il devra payer les indemnités de retard.

Que me conseillez-vous de faire ? Est-ce que les choses changeraient si j'allais aux examens de psycho ? Suis-je également en droit, aujourd'hui ou plus tard, de demander une pension à ma mère ?

Je vous remercie pour toute réponse,

Bien à vous,

Gilles

3 réponses

Energizor Messages postés 23907 Date d'inscription vendredi 18 mars 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 5 décembre 2022 17 572
13 avril 2022 à 23:03
Bonjour,

Une super ambiance semble régner dans ta famille.

Le problème, c'est que rien n'oblige des parents à payer une pension à leurs enfants, sauf si un juge l'avait ordonné. C'était le cas ? Si oui, il faut que tu saisisses le juge aux affaires familiales : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R15764

A part ça, la loi impose effectivement aux parents un devoir d'assistance envers leur enfant qui ne peut subvenir seul à ses besoins, mais tu écris toi-même qu'ils proposent de t'héberger...

Pour ma part, je pense que pour échapper à cet environnement que tu estimes toxique, il faut que tu te débrouilles tout seul en cherchant un boulot "alimentaire" et que tu développes ton propre réseau d'amitiés et de relations sociales. C'est probablement pas facile avec ton état psychologique actuel, mais c'est à toi de trouver le sens que tu veux donner à ta vie et de retrouver un nouvel équilibre.
Ceci n'a pas grand-chose à voir avec le droit, prends-le juste comme un conseil d'un parent bienveillant.

C'est quoi que tu veux faire comme études pour la suite ?
0
djivi38 Messages postés 47871 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 5 décembre 2022 13 726
13 avril 2022 à 23:13
bonsoir Energizor,

je suis bien d'accord avec vous... et avez-vous lu son autre post ? https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8956173-remboursement-credit-etudiant-par-la-caution

cdt.
0
Energizor Messages postés 23907 Date d'inscription vendredi 18 mars 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 5 décembre 2022 17 572 > djivi38 Messages postés 47871 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 5 décembre 2022
13 avril 2022 à 23:34
Ouais... mais là je ne suis pas assez balèze en cautions bancaires pour répondre.
0
djivi38 Messages postés 47871 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 5 décembre 2022 13 726 > Energizor Messages postés 23907 Date d'inscription vendredi 18 mars 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 5 décembre 2022
13 avril 2022 à 23:36
Moi non plus ! Il a bien fait de séparer les 2 sujets.
0
Merci beaucoup pour votre réponse !!

Oui, suite au divorce avec ma mère un juge lui a demandé de payer cette pension. Je demandais juste si les motifs invoqués peuvent lui permettre de s’en abstenir.

Il propose de m’héberger mais c’est un pervers narcissique qui a toujours été monstrueux avec moi. En réalité, il veut faire de moi son esclave de maison. Je ne peux pas produire beaucoup de preuves, à part qq sms ( mais il fait attention à l’écrit ) et une attestation de ma mère qui a également vécu des violences conjugales physiques et psychologiques. Je peux aussi demander une attestation à un psychiatre ou un psychologue comme quoi je ne peux pas retourner chez lui.

Par ailleurs concernant ma mère suis je également en droit de lui demander une pension ?

Merci pour vos conseils, je pense m’orienter vers l’économie sociale et solidaire.

Bien à vous,

Gilles
0
Energizor Messages postés 23907 Date d'inscription vendredi 18 mars 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 5 décembre 2022 17 572
Modifié le 13 avril 2022 à 23:45
Gilles,

Saisis vite le juge aux affaires familiales pour que ton père reprenne le paiement de la pension. Le jugement qui lui imposait le paiement de cette pension est valable jusqu'à ce que tu sois autonome financièrement, ce qui n'est visiblement pas le cas.
Pour cesser de payer, il faudrait qu'il saisisse lui-même le juge, et s'il le fait, il semble que tu aies de très bons arguments à produire devant un juge.

"Par ailleurs concernant ma mère suis je également en droit de lui demander une pension ? "
Tu as le droit de demander, mais contrairement à ton père, aucun jugement ne lui avait imposé de te payer une pension. Et comme elle est prête à t'héberger... peu de chances que ça marche !

Non, franchement, je pense que le mieux est que tu repartes sur d'autres études (l'économie sociale et solidaire est un super projet) avec un petit boulot à côté de quelques heures (ça ajoutera du beurre dans les épinards mais ton père devra toujours payer ta pension). Tout ça te permettra de trouver ta voie et un jour tu n'auras plus besoin de ta famille.

Et qui sait ? Une fois que tu seras autonome, tu pourras peut-être renouer avec tes parents sur d'autres bases ?

Pour info, j'avais une copine au lycée que ses parents avaient poussée à faire une école de commerce. Elle a pété un plomb au bout d'un an et s'est tirée dans les Alpes pour bosser dans une exploitation agricole. Elle a fini par épouser l'agriculteur :-). Ça a été un peu compliqué avec ses parents quelque temps. Mais bon, il s'y sont faits...
0
D’accord merci pour vos conseils !

Néanmoins, n’est il pas possivle qu’il puisse employer les arguments cités pour se défendre ? Notamment en ce qui concerne les études fictives ( je vais tout de même me rendre aux rattrapages et valider l’année ).

Je crains en effet que si sa demande aboutit ( même si c’est peu probable ), il soit ensuite beaucoup plus difficile d’obtenir une nouvelle pension une fois que j’aurais repris des études plus «réelles ».

Par ailleurs, plus j’attends plus il se met en tort non ? ( les retards s’accumulent sans qu’il ait - à mon avis - consulte une juge pour lui demander l’autorisation ). Évidemment je ne peux tenir longtemps mais ma copine chez qui je vis me soutient et peut peut-être me permettre de tenir qq mois le temps de reprendre des études plus « réelles ».

Si le fait d’attendre ouvre à plus de compensations financieres ( pénalités, abandon de famille ..), je ne suis pas contre car il m’a aussi volé toutes les économies en abusant de ma confiance, et ce de nouveau sans traces écrites.

Je vous remercie,

Bien à vous,

Gilles
0