Changement de région et sans emplois

Signaler
-
 Cha54 -
Bonjour,

J'ai comme projet de changer de région dans moins de 1 ans.

Je commence déjà mes recherches en emplois et appartement, sauf que je débute seulement dans la vie active.

Et je ne sais pas du tout les conditions pour louer un appartement, alors j'aimerais me préparer pour ne pas partir à l'improviste, je sais que là ou je vais j'ai déjà une personne proche qui m'aidera.
Mais j'aimerais apprendre de moi même.

1 réponse

Messages postés
42483
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2021
11 695
bonjour,

un MERCI d’AVANCE aurait été apprécié…


Petit conseil : trouvez d'abord du travail, ensuite vous chercherez tranquillement un logement (ne jamais donner d'argent avant de signer un contrat de location).
Il y a beaucoup d'arnaques sur Internet... méfiez-vous ! (Tapez "arnaques locations" et vous comprendrez...)
Idem chez les "marchands de sommeil" (on croirait presque à une agence parce qu'ils ont pignon sur rue, mais ils sont à fuir de suite) : ils vendent une liste de logements à louer... les gens qui se font piéger vont aux adresses indiquées et se retrouvent soit avec une bonne cinquantaine d'autres personnes dans les escaliers pour le même logement... soit c'est déjà loué depuis des mois !!

La signature d'un contrat de location engage le bailleur à vous louer le logement en question et vous engage à le prendre en location : au cas où vous regretteriez le choix du logement, peu importe la raison, vous devriez donner votre congé au bailleur en respectant la loi en vigueur.

A savoir : en colocation il y a 2 sortes de baux (au choix du bailleur :
-> "bail unique" pour tous les colocataires : AVEC "clause de solidarité" = chacun est responsable de la totalité du loyer + charges en cours de bail, et, au départ d'un des colocataires, ceux restant doivent assumer toutes les sommes dues au bailleur : en cas de paiement partiel ou de non paiement, le colocataire sortant (en fait déjà "sorti") reste solidaire de ceux restant pendant encore 6 mois après la fin de son préavis, à charge pour lui de se retourner ultérieurement contre ses anciens colocataires pour qu'ils lui remboursent les sommes qu'il aura avancé à leurs places.
-> "baux individuels" : chaque colocataire dispose de son propre bail et dans ce cas, il n'y a pas de "clause de solidarité".


Les agences immobilières autant que les bailleurs privés vous demanderont, pour le + grand nombre, des revenus de 3 fois le montant du loyer (ou de 3 fois le montant du (loyer + charges), quand d'autres se contenteront de 2,7 fois, un CDI et un garant [sauf si le bailleur a une "assurance GLI" (Garantie Loyers Impayés)] remplissant les mêmes conditions de revenus.

Documentez-vous déjà sur tous les mots écrits en italique et mis entre guillemets... et je vous propose aussi une lecture attentive d’un de mes topos, ainsi que celle des liens donnés :
https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8399640-location-visite-limite-et-coup-de-coeur-qui-fait-les-travaux#2

A votre disposition si questions.
cdt.

« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Bonjour,

Veuillez m'excuser, je vous remercie pour votre aide et vos conseils.
Je vais lire tout ça attentivement.

Je vous remercie encore en vous souhaitant une excellente journée.