Personne de confiance et garde d'enfants

-
Messages postés
40078
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2022
-
Bonjour,

Le papa du petit veut faire venir une personne de confiance chez moi pour venir chercher le petit car il sera en déplacement à l'autre bout de la France. Sur le jugement, il peut le faire mais mon avocate me dit de demander les coordonnées de cette personne et savoir quand monsieur sera de retour. Qu'en pensez vous? Que se passe t il s'il ne veut pas me les donner?
Merci à vous

5 réponses

Messages postés
15871
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2021
8 951
Bonjour
La personne de confiance c'est qui . ? Le voisin,le facteur ... ou la personne avec qui elle vit .
Votre enfant l'a déjà vu cette personne.
Mais pour un week end,il pourrait vous le laisser.

Je ne sais pas. Il m'avait demandé à l'oral si je pouvais le garder et à l'écrit, il me parle de personne de confiance.
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2022
342 > Enigma
Vous lui demandez à l'écrit qui est cette personne par rapport à lui et les coordonnées de cette personne ainsi que si le père sera présent à un moment dans le WE. Si il refuse de vous dire qui est cette personne et/ou ses coordonnées et/ou si il sera présent, vous lui répondez que dans ce cas, vous garderez votre enfant ce WE.
Messages postés
3072
Date d'inscription
vendredi 3 août 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2022
1 224 >
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2022

A part que c e n est pas legal
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2022
342 >
Messages postés
3072
Date d'inscription
vendredi 3 août 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2022

Légal ou pas, je ne vois pas pourquoi elle devrait laisser un ou une inconnu.e partir avec son enfant. Mr aurait très bien pu lui dire que sa mère, sa compagne, son père, son frère... allait venir chercher l'enfant mais là, il parle de personne de confiance sans préciser qui. La mère a le droit de au moins demander qui viendra chercher l'enfant et les coordonnées de cette personne au cas où. Perso, si il envoyait quelqu'un que je n'avais jamais rencontré auparavant, je lui demanderais de m'envoyer une copie de la carte d'identité de la personne pour être sûre que je remet bien mon enfant à la bonne personne.

Je me demande bien quel genre de parents laisserait son enfant partir avec un étranger sans un minimum d'infos ou au minimum avoir été présenté au moins une fois à cette personne surtout quand le père précise qu'il sera à l'autre bout de la France peut-être pour une bonne partie du DVH.

Si le père n'est pas content, il peut toujours plainte mais cette plainte n'aboutira à rien si il n'a pas fait un minimum d'efforts.
Messages postés
3072
Date d'inscription
vendredi 3 août 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2022
1 224 >
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2022

La plainte n aboutira pas car. Les trois quarts des jugements ne disent pas spécifiquement que c est le père qui doit venir chercher .moi perso je trouve ça malsan de prendre un enfant en otage après une séparation donc ..
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2022
342
Sérieusement ? Il faudrait faire stipuler dans le jugement que le parent DVH donne l'identité du tiers de confiance au parent gardien ? C'est vraiment de la mauvaise foie à ce niveau. Qui attend d'un parent qu'il ou elle laisse son enfant partir avec quelqu'un qu'il/elle n'a jamais rencontré, jamais entendu parlé et dont il/elle ne sait absolument rien.

Donc vendredi 18h, quelqu'un va sonner chez la mère "bonjour, je viens chercher votre enfant" et elle est juste censé laisser son enfant partir avec cette personne sans aucune info... Je ne connais aucun parent avec un minimum de sens et de responsabilité qui accepterait ça.

Le minimum de la part du père serait de dire qui il envoie chercher son enfant et de donner un moyen de contact au cas où. ça s'appelle avoir du bon sens et du respect.
Il ne se passe rien.
Le jugement lui octroi le droit de déléguer a une personne de confiance. De toute évidence c'est la première fois
Il n'y a aucun problème dans cette situation
Messages postés
58
Date d'inscription
vendredi 7 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2021
18
Bonjour,

Je rejoins le sentiment de Deaver.

Le bénéficiaire du DVH empêché n'a pas à révéler à celui (ou celle) chez qui la résidence a été fixée qui est la personne de confiance et moins encore, dans la mesure où il s'agit de sa vie privée, s'il "sera présent à un moment dans le WE".

Faute de remettre l'enfant à la personne de confiance, plainte peut être déposée pour Non Présentation d'Enfant, avec les conséquences qui pourraient en découler.

Cdlt,
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2022
342
Une plainte pour NRE n'aboutira pas parce que la mère n'a pas remis son enfant à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas...
Messages postés
58
Date d'inscription
vendredi 7 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2021
18
"Légal ou pas, je ne vois pas pourquoi elle devrait laisser un ou une inconnu.e partir avec son enfant".

Je rejoins le sentiment de Snoopy lorsqu'il indique :

"La décision de choisir le tiers de confiance appartient au père
".

Quand bien même chaque greffière disposerait d'une matrice lui permettant de remplir les "blancs", concernant le DVH ; la plupart, des décisions rendues stipulent :

"DISONS que Monsieur X exercera son droit de visite et d'hébergement sur Untel (prénom de l'enfant) librement et, à défaut d'accord de la manière suivante :

- pendant la période scolaire : etc..
- pendant les vacances scolaires : etc......

à charge pour lui d'aller chercher ou faire chercher l'enfant par une personne digne de confiance et de le conduire ou faire reconduire par une personne digne de confiance au domicile de l'autre parent.

On peut noter qu'il y a une petite répétition (elle est volontaire de façon qu'aucune ambiguïté ne puisse subsister tant dans l'esprit du père que de la mère).

Le magistrat appelé à statuer est et reste souverain ; s'il avait souhaité que l'identité du tiers de confiance soit révélé au parent gardien, il l'aurait stipulé dans sa décision.

Cdlt,