Mon employeur m'enleve les primes quand il veut

Signaler
-
Messages postés
20810
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 mai 2021
-
Bonjour, je suis chauffeur poids-lourd pour une entreprise rempli de problème
Pour commencer l'entreprise et un fournisseur alimentaire pour les boulangeries et comporte plus de 20 poids lourds ( toutes entreprise confondu ) afin de livrer mais quand je recherche sur internet rien ne dis que c'est une entreprise de transport, je pense qu'il y a eu cachotterie pour les conventions, est-ce légale ? Parce qu'il y a répercussions sur notre travail je cite :

- Salaire brut médiocre ( 1750 euro brut sachant qu'on travaille de nuit 2h-12h )
Ce qui fait que on ne peux même pas prendre un appartement vu qu'on fait pas 3 fois le montant du salaire normalement, mais le salaire est de 1715-1750 euro net a peut prêt comment est-ce possible ? On est payer en primes

-Prime de 1100 euro étendu à l'année mais sa fait 2 mois que je les ai pas eu ( si on oublie d'écrire le kilométrage ou un produit chez les clients la primes saute )

- Sa fait 6 mois que j'attend mes EPI, au début on me les donnais pas car j'étais un cdd ( pendant 6 mois ) maintenant ils essaye de me faire oublier

Et j'en passe, est-ce-que tout ce que me fait cette entreprise est légale et normale?

Il faut savoir que l'entreprise avec le patron... se trouve à 150 km, la mienne il y a 2 commerciale et un responsable des chauffeurs.

1 réponse

Messages postés
20810
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 mai 2021
8 672
mais le salaire est de 1715-1750 euro net a peut prêt comment est-ce possible
Facile. Au delà d'éventuel minimum conventionné dont je n'ai pas les infos, vous êtes payé prix que vous acceptez.

La meilleure solution ici, elle n'est pas 'légale' (mais pas illégale non plus).
Vous cherchez du boulot ailleurs, lors des entretiens, vous mettez en avant votre expérience et connaissance et ne vous déplacez même pas aux entretiens si c'est moins de 2500 euros/mois.

Une fois que vous aurez eu deux ou trois propositions à des salaires qui vous conviennent. Vous retourner voir votre employeur et vous lui dites : 'on me propose ça ailleurs (10% de plus que le plus gros salaire). Combien tu es prêt à payer pour me garder'.
Et si l'employeur vous rie au nez. Et bien vous posez votre démission et allez dans l'entreprise qui paye mieux. Si vous avez cotisé trois ans sans interruption (peu importe l'entreprise), cette démission sera légitime et ouvrira droit au chômage si les choses se passent mal dans l'autre entreprise.

A noter que vous pouvez aussi tenter ça sans même avoir trouvé de boulot à coté. Mais si il vous rie au nez et que vous ne démissionnez pas... vous passez pour un charlot à qui on peut tout demander (dans le milieu, on appelle ça un Français)

Si vous ne trouvez pas de boulot ailleurs au prix souhaité. Ou pire, si vous ne trouvez pas de boulot ailleurs tout court. Il faudra remettre vos exigences en question. Peut-être envisager jusqu'à une reconversion dans un métier qui rapporte davantage ou qui recrute d'avantage.

Dans le cas où vous avez confirmation que l'employeur vous paye en dessous de minimum conventionnés (que ce soit directement, par sous-estimation de votre indice, ou en "fraudant" la convention collective). Vous pourrez assigner votre employeur au prud'homme pour obtenir réparation. Et en contre partie l'employeur se gênera pour vous harceler 'un peu' pour la forme. Voir vous inventer une faute grave pour vous licencier. Donc on en reviens à la proposition du début. Vous voulez avoir une plan de secours. Et l'assignation au prud'homme ne doit se faire que pour récupérer la rétroaction.