Achat avec conjoint sans apport

Signaler
-
 Ulpien1 -
Bonjour,
Je suis en train d acheter un appartement à 165 000 euros avec apport de 90 000 euros.
Je suis célibataire avec un conjoint non pacsé, non marié. Lui n a pas d apport, on est en location.
Je ne sais pas si je dois le déclarer ou pas en tant que co emprunteur .. à quelle part aura t il droit s il n a pas d apport ?
Je pensais me pacser avec testament en sa faveur .
Merci de votre aide. Bonne soirée

3 réponses

Bonsoir,
Comment sont financés les 75.000 € manquant ; le prêt est à quel nom ?
Prenez contact avec votre notaire avant la demande de prêt il vous expliquera au mieux pour vous.
Cdt
Messages postés
39674
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 février 2021
10 424
bonjour,

.../... et Monsieur ne deviendra votre "conjoint" QUE quand vous serez pacsés ou mariés.... en attendant, il est votre compagnon, votre concubin, votre partenaire... ou ce que vous voulez, mais pas votre conjoint.

cdt.
Si vous voulez ramener votre science faites le correctement.
Conjoint = marié
Partenaire = pacsé
Le terme conjoint est strictement réservé aux gens mariés. Pour les pacsés, il s'agit de partenaires .
Messages postés
10733
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
19 février 2021
4 891
Ce n'est pas à vous de déclarer votre compagnon co emprunteur ou non. L'acte notarié devra refléter la réalité.

Vous seule disposez d'un apport mais comment sera financé le reste de l'achat ? Par un crédit à quel nom ? Vous seule ? Vous deux ? Et qui le remboursera concrètement ?

La part de chacun dans le bien prend en compte le financement total du bien (apport + crédit).

Il est très important que le crédit soit bien raccord avec celui (ou ceux) qui le rembourseront effectivement, et l'acte également, mais pour ça, le notaire veille. Sinon, vous partez dans droit vers les ennuis, surtout en cas de revente et de séparation où l'heure est rarement aux concessions.


Une première visite chez un notaire avant de concrétiser votre achat ne sera pas superflue. Cette visite ne devrait pas vous être facturée, surtout si c'est le notaire auquel vous confierez l'achat. Faites-vous également bien rappeler le devenir du bien en cas de décès de l'un de vous deux. Ça vous aidera à réfléchir à un éventuel Pacs, mariage ou testament. On n'est jamais assez prévoyant...