Garde enfant-mon fils ne veut pas aller chez son pere

Signaler
-
 pbrene -
Bonjour,
Le jugement de garde de nos enfants (11 et 8 ans) prevoit qu ils aillent chez leur papa un weekend sur deux et la moitie des vacances.
Le papa vient les chercher directement a la maison. Depuis plusieurs semaine, mon fils de 11 ans refuse d aller chez son pere. Il n a pas de raison valable, dans le sens que le papa s en occupe tres bien et que nous cherchons par le dialogue a essayer de comprendre pourquoi mais notre fils dit juste qu il n a pas envie, que c est pas bien chez papa (en évoquant juste le fait que ca soit plus petit chez lui et qu il n aime pas etre avec sa soeur). Notre fils refuse de dialoguer avec nous a ce sujet et encore moins d aller voir un psychologue ou personne exterieure.
Nous avons essayé plusieurs fois de le forcer physiquement d aller avec son pere mais ce sont des cris, des hurlements, il se débat et bien souvent il arrive a partir en courant dans la nature en ne se laissant pas approcher.
Notre fils dit qu il ne veut plus y aller ni le weekend ni pendant les vacances.
Pouvez vous nous aider? Qu est ce qu on peut faire?
Merci beaucoup par avance

6 réponses

Messages postés
39609
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2021
10 407
bonjour,

- des possibles conséquences juridiques ont été évoquées... et prises de haut,
- une possible raison au mal-être de votre fils a également été évoquée... et de suite réfutée à grands cris de "c'est malsain et inapproprié" (j'espère, pour votre fils, qu'il n'y a pas abus sexuel... mais j'aurais au moins tenté de vous alerter... sachant très bien qu'""il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut entendre""...),
- d'autres suggestions (- en dehors de tout cadre juridique -) logiques et évidentes de nouveau comportement à adopter vous ont été gentiment offertes,
... je ne vois RIEN d'inapproprié dans nos réponses.

Ce forum est un forum d'entraide juridique, pas une place publique pour papoter de problèmes (ni pour les résoudre) qui, d'après vous, ne concernent que le relationnel problématique entre personnes d'une même famille 1 WE/2 + 1/2 vacances...
Mais, quand une telle situation perdure avec une réaction aussi violente de l'enfant, ça devient le job d'un psy : que fiston soit un enfant-roi, ou qu'il subisse des abus sexuels, ou encore pour d'autres raisons tellement difficiles à avouer qu'il refuse d'en parler et préfère courir loin pour que << personne ne l'approche >> et par conséquent ne puisse le ""toucher"" ...... dans tous les cas, c'est d'un psy dont il a aujourd'hui un besoin urgent.

cdt.
Messages postés
8
Date d'inscription
vendredi 5 février 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
7 février 2021
1
Je viens d'arriver sur ce forum et je vois votre demande ainsi que les réponses apportées.
Sans jugement aucun de ma part, je pense qu'il vous faut creuser pour savoir s'il y a attouchements ou abus sexuels.
Ce n'est pas malsain que de l'évoquer. Il vaut mieux vérifier que passer à côté.
ça arrive dans des familles à qui on donnerait le bon dieu sans confession comme on dit.
Messages postés
39609
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2021
10 407
bonjour pikichante,

Entièrement d'accord avec vous : ne pas confondre l'acte ou les actes qui eux sont bien évidemment malsains et punissables si avérés avec le fait de soulever l'éventualité de ce problème, ce qui n'est pas malsain du tout, bien au contraire... si malheureusement ça se révélait exact, Madame mère pourrait même nous remercier de l'avoir alertée... mais est-elle prête à seulement pouvoir envisager cette possibilité ? ... rien n'est hélas moins sûr !

Pour moi, Fiston devrait absolument consulter un psy pour qu'il démêle les problèmes et le fasse aller au fond des choses :
- ou il y a eu attouchements/abus sexuels émanant du père (ou de quelqu'un pouvant être invité chez le père quand Fiston était présent...), et dans ce cas, on comprend parfaitement la violence de sa réaction,
- ou Fiston, sachant que ça marche (enfant apparemment jamais contrarié depuis sa naissance), prend le 1er prétexte qui lui est venu en tête, celui de ne pas vouloir être avec sa sœur dans un logement plus petit que celui de son père (!!), et en rajoute encore et encore (fuite pour qu'on ne le rattrape pas ET que << PERSONNE NE PUISSE LE TOUCHER >> selon les propres mots de Madame mère), en pensant ainsi être, du haut de ses 11 ans, + crédible et sûr d'arriver à ses fins (rester chez Maman)....
- ou... peut-être le psy trouverait d'autres raisons... ?

Mais qui dit "prétexte" dit "vrai motif CACHÉ" -> reste à trouver lequel....--> d'où le psy pour Fiston ET AUSSI pour les parents, qui sont actuellement dépassés par le comportement de Fiston au point de ne même pas oser élever la voix, voire de lui imposer quelque chose de peur de traumatiser ce cher petit...

Bon, cela dit, on a tous et toutes ici fait notre maximum, tant du point de vue juridique (but de ce forum) que psychologique (même si ce n'est pas le but premier de ce forum) pour venir en aide à Madame mère, à Fiston et aux 2 autres membres de la famille... la balle est maintenant dans leur camp.

cdt.
>
Messages postés
39609
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2021

Je comprends pas que vous puissiez vous permettre d ecrire comme ca.
Je suis ici pour une demande d aide, l objectif est de recevoir des conseils pas d etre culpabilisee et denigree. Signe Madame Mere
Messages postés
167
Date d'inscription
mardi 12 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
14 février 2021
74
il faut lui dire la vérité :

le fait qu'il doit aller chez son père a été décidé par la justice, s'il refuse d'y aller la mère (donc vous) peut être poursuivie pour non présentation d'enfant et même pour aliénation parentale et la garde peut alors être inversée et il sera obligé d'aller habiter chez son père et ne verra sa mère qu'un week end sur deux et la moitié des vacances.

il faut lui faire comprendre que son comportement peut avoir de graves conséquences pour vous et pour lui et que s'il devient ingérable, la justice pourrait même le placer en famille d'accueil et qu'il ne pourra plus revenir en arrière.

A 11 ans il est capable de comprendre que ses actes entraînent des conséquences.
Mon fils n est pas dupe.
Il sait tres bien qu il n y a pas de conflit entre moi et le papa et qu on agit en bonne intelligence. Il sait tres bien que le papa n ira donc pas faire valoir ses droits étant donne que nous agissons dans la bonne entente et de facon coherente.
Quant bien meme il les ferait valoir, aucun gendarme ne va se deplacer pour emmener mon fils chez son pere de force, et cela a chaque fois.
Si je lui dis ce que vous dites, il ne pas pas me croire et il aura raison. Il prendra ca pour de la menace et me fera perdre de la crédibilité.
Aucun juge placera l enfant dans une famille d accueil alors que les deux parents sont bienveillants. Et deja, il faudrait aller voir le juge pour que ca puisse etre decide.
D autre part, si on propose a notre fils d en parler au Jaf ou a un médiateur, il ne voudra jamais y aller car il sait qu il n a pas de raison valable et que ca n ira pas dans son sens.
Est il possible d avoir des conseils pragmatiques par rapport a ma problematique?
Merci beaucoup
Messages postés
39609
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2021
10 407 > pbrenel
Et si vous et/ou votre mari, ensemble ou séparément, alliez consulter un psy pour avoir des conseils sur des comportements possibles à adopter ?
Messages postés
39609
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2021
10 407
bonjour,

je suis d'accord avec la réponse apportée post 1, mais j'ai connu il y a quelques années dans mon proche voisinage (nous avions des relations amicales et avons été abasourdis du dénouement) une même situation, alors, excusez-moi d'avance pour ce que je vais dire, mais j'y pense chaque fois que je lis des posts comme le vôtre... je vais peser mes mots...
Même si ça vous semble inimaginable, essayez tout de même d'envisager la possibilité que son père ait pu lui avoir fait des attouchements, ce qui pourrait (conditionnel) expliquer la réaction de votre fils ô combien violente et désespérée de fuite (des cris, des hurlements, il se débat et bien souvent il arrive a partir en courant dans la nature en ne se laissant pas approcher) quand il s'agit d'aller chez son père...

Si j'ai bien compris le dialogue existe entre vous et votre ex : peut-être accepterait-il de patienter quelque temps de ne pas prendre votre fils (sans porter plainte pour non présentation d'enfant bien entendu : un écrit signé de sa part vous garantirait de sa bonne foi)...

cdt.
Bonjour,
Si le papa n’habite pas trop loin il peut peut être le prendre juste pour une journée dans le week end, et faire ensemble des activités sympas, pour lui donner envie d’y retourner.
Plus tard, le prendre pour un week-end complet.
Les deux enfants sont-ils dans la même chambre?
Je vous remercie
Oui cela peut etre une alternative
Bonjour,

Je partage l'avis de Valentine, de proposer un entre deux dans le but d'apaiser les choses pour chacun. Un compromis qui permet de garder un équilibre.

Prendre du recul sur la situation. Avez-vous envisagé des consultations avec un professionnel? A l'école quelque chose de particulier?

Bien cordialement
>
Messages postés
462
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2021

Oui donc faut le forcer physiquement
Cette situation ne m arrange pas, et j en ai meme fait un post sur le net, pas dormi de la nuit, et c est moi il y a quelques annees qui avait demandé une garde alternee, c est moi seule avec mes petits bras qui essaye de mettre mon fils de 11 ans dans la voiture (car le papa veut pas forcer, il trouve ca violent). Attention aux jugements faciles Madame. Ca fait pas plaisir quand on essyaye de tout faire et qu on est peiné par une situation qu on arrive pas a résoudre.
> pbrenel
Je pense que forcer un enfant à faire quelque chose contre son gré n’est pas vraiment productif.
Cependant je pense également que votre fils a besoin d’un suivi psy. Il faut comprendre d’ou vient sa souffrance pour trouver des solutions.
N’employez peut être pas le terme « psy », mais thérapeute par exemple?
Vous pourriez lui dire, en accord avec le papa: tu ne veux pas aller chez ton père, on ne t’y oblige pas à condition que tu rencontres un thérapeute pour en parler.
Vous êtes la mère, vous pouvez lui poser des limites sans lui infliger de traumatisme, avec bienveillance (notion qui semble manquer a certains).
Messages postés
167
Date d'inscription
mardi 12 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
14 février 2021
74 > Valentine
Valentine avez-vous déjà eu accès à des rapports d'assistantes sociales de l'ASE? il semble bien que non....

Aucun juge placera l enfant dans une famille d accueil alors que les deux parents sont bienveillants.    


Ca par exemple c'est une phrase typique de quelqu'un qui n'a jamais eu affaire à l'ASE.
La bienveillance des parents n'entre pas en ligne de compte, ce qui entre en compte c'est l'intérêt supérieur de l'enfant.
Si une assistante sociale détecte des colères inexpliquées de l'enfant, refus d'aller voir son père, elle ne va sûrement pas se contenter de noter dans son rapport la bienveillance de la mère.

Elle va plutôt noter le discours de la mère de façon négative et je l'ai déjà vu à plusieurs reprises "mère se ne remet pas en question, enfant-roi qui obtient tout ce qu'il désire par une simple colère ou en s'enfuyant, lorsque j'évoque des abus possibles la mère me demande d'être moins négative, que mes propos ne sont pas constructifs, qu'en tant qu'assistante sociale je devrais être moins dans le jugement, la mère vit dans un monde de bisounours, éducation de l'enfant fortement compromise, intérêt supérieur de l'enfant vise à un suivi très rapproché, envisager éloignement de la mère".

et ca c'est du vécu, vu dans un rapport réel de l'ASE.
> Valentine
Merci beaucoup Valentine
C est ce que j ai dit a mon fils hier soir.
Merci!
> Valentine
Merci beaucoup Valentine
C est effectivement ce que j avais en tete et je lui ai dit hier soir.
Je lui ai dit on lache pour papa temporairement a condition que t ailles voir un magnetiseur (notion qu il ne connait pas). J ai trouve un magnetiseur qui fait aussi des accompagnements thérapeutiques . J espere qu il sera bien. Mon fils a accepté en disant qu il prefere aller voir qqn qu aller chez son pere.

Avant cela, le papa, apres qu il ait papote un peu avec lui, il lui a dit on y va. Quand il s est pris quelques refus, il a repondu que c etait pas a lui d en decider. Le papa lui a pris son téléphone et mon fils est parti en furi, dans une colere incontrôlable. Le papa a du partir car il se sentait impuissant. Le papa était tres triste.