Acheter avec des apports différents ?

ny313 - 3 nov. 2020 à 14:46
 ny313 - 20 nov. 2020 à 17:39
Bonjour,
Mon amie et moi souhaitons acheter une maison + ou - 200.000€ hors frais de notaire (environ 8%)
Mon amie dispose d'un apport de 80.000€
Je dispose d'un apport de 10.000€

Nous sommes en concubinage, mais envisageons de nous pacser si achat immobilier.
Elle de son côté a vu un notaire qui lui a proposé les solutions suivantes :

- Faire 70/30 et un emprunt séparé chacun de son côté
- Pret commun avec reprise des apports et 50/50 dans les parts de la maison, mais une quotité sur le remboursement du crédit (je paierai plus, et elle moins)
- Faire 50/50 avec 2 prêts
- Qu'elle acheté seule et m'héberge à titre gratuit et que je place l'argent sur une assurance vie.

En imaginant que l'on se sépare chacun récupère sa part, pas de problème.
Mais en cas de décès de l'un d'entre nous qui récupère quoi ?
(Pas de descendants)

Elle amène de l'argent, mais moi je vais amener du temps, et surement de gros travaux qui couteraient cher si ils étaient fait par un professionnel. Est-ce que cette valeur ajoutée est chiffrable et peut être prise en compte lors d'une séparation ?

Merci de votre aide, j'ai déjà vu le notaire mais ça a été très court et malheureusement je n'ai pas pu lui poser toutes les questions souhaitées.

4 réponses

Bonjour
premier ^point:la répartition de la propriété doit être calquée sur la participation financière de chacun
Exemple pour 50/50
Madame;apport personnel 80000 + emprunt 20000
Monsieur: apport personnel 10000 + emprunt 90000
Deuxième point; si vous demeurez en concubinage, il n'est plus question d'apport de deniers propres, seule la répartition de propriété est prise en compte (cassation).
si vous vous pacsez au préalable, prévoir une convention notariée lors du PACS; ne pas se satisfaire du régime légal.
Troisième point; faire le point au préalable avec les exigences de la banque au point de vue des garanties et des cautions . Il y a des risques sur ce plan-là si l'un des deux est défaillant.
Je confirme la réponse de Kasom
2
Bonjour.

--- Qu'elle achète seule, vous héberge à titre gratuit, que vous placiez votre argent sur une assurance vie
Problème : à l'heure actuelle, la quasi totalité des assurances vie ont un rendement net négatif. De mon avis, à éviter.

--- Cas où la propriété serait détenue à 50/50
Bien mentionner, dans l'acte notarié, l'apport de l'un et de l'autre. Car il s'agit de fonds propres.
1 emprunt unique et commun avec 2 co-emprunteurs. Avec responsabilité totale de chacun vis-à-vis du banquier, c'est-à-dire que le banquier peut demander le paiement total indifféremment à l'un ou à l'autre. Si vos revenus respectifs supportent la charge d'un 1/2 remboursement d'emprunt chacun, ce serait équitable.
0
kasom Messages postés 32213 Date d'inscription samedi 25 septembre 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 12 juin 2024 8 816
4 nov. 2020 à 11:02
bonjour gitane 2229

Problème : à l'heure actuelle, la quasi totalité des assurances vie ont un rendement net négatif

mais arrêtez avec ça, c'est totalement faux , désolé de vous contredire ;=))
0
gitane2229 > kasom Messages postés 32213 Date d'inscription samedi 25 septembre 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 12 juin 2024
5 nov. 2020 à 14:59
Bonjour.

Hélas, non, ça n'est pas faux.
Ce sont les chiffres qui le disent. Le pire étant que les épargnants ne s'en rendent pas compte.
0
kasom Messages postés 32213 Date d'inscription samedi 25 septembre 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 12 juin 2024 8 816 > gitane2229
6 nov. 2020 à 00:43
visiblement nous ne disposons pas des m^mes chiffres, heureusement pour mes clients ;=))
0
Gayomi Messages postés 17622 Date d'inscription dimanche 17 mars 2013 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2024 9 591
5 nov. 2020 à 15:18
- Faire 70/30 et un emprunt séparé chacun de son côté
- Pret commun avec reprise des apports et 50/50 dans les parts de la maison, mais une quotité sur le remboursement du crédit (je paierai plus, et elle moins)
- Faire 50/50 avec 2 prêts
- Qu'elle acheté seule et m'héberge à titre gratuit et que je place l'argent sur une assurance vie.

La dernière solution est la moins protectrice pour vous puisque vous n'auriez aucun droit de propriété. Les 3 premières dépendent de vos capacités d'emprunt. A voir avec votre banquier pour évaluer la situation. La 1ère solution est la plus évidente.

En imaginant que l'on se sépare chacun récupère sa part, pas de problème.
Mais en cas de décès de l'un d'entre nous qui récupère quoi ?
(Pas de descendants)

La succession du défunt comprendra sa part dans le bien, la même qu'en cas de séparation. La succession du défunt reviendra à ses héritiers. En l'absence de descendant ou de conjoint (mariage seulement), il n'existe pas d'héritier réservataire. Il est donc possible à chacun de faire un testament pour léguer sa part au légataire de son choix.

Elle amène de l'argent, mais moi je vais amener du temps, et surement de gros travaux qui couteraient cher si ils étaient fait par un professionnel. Est-ce que cette valeur ajoutée est chiffrable et peut être prise en compte lors d'une séparation ?
Non. Le temps passé n'est pas pris en considération, c'est du "bénévolat".
0
Merci pour vos réponses, nous allons y réfléchir.
Et je pense que l'on va partager les parts en fonction des apports de chacun et payer chacun la moitié du crédit.

A côté j'envisage un investissement immo seule dans un bien locatif donc potentiellement c'est interessant pour moi puisqu'à nous deux nous aurons un taux faible d'endettement pour une résidence principale (seulement 15%)
0