Aucune AG depuis la création de la copropriété [Résolu]

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 7 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2020
-
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
-
Bonsoir,

je souhaiterais vous soumettre mon problème de syndic.
Nous avons acheté il y a un an un appartement à une entreprise qui possédait tout le bâtiment.

L'entreprise a loti son bâtiment en 4 appartements, et a donc par là créé une nouvelle copropriété.
Nous nous étions mis d'accord avec les autres acheteurs pour gérer la copropriété via un syndic bénévole (moi), mais le jour de la signature définitive, la notaire s'est trompée (ou le vendeur lui a volontairement fait faire une erreur ...), et il est indiqué dans notre acte de vente que le syndic est l'entreprise vendeuse (dont ce n'est pas du tout le métier).
Nous avions besoin de signer ce jour là nous avons donc laissé en l'état (étant les 2e acquéreurs à signer, je pense que de toute façon nous ne pouvions rien faire, la même chose étant stipulée dans l'acte du 1er acquéreur).

Seulement, le vendeur (donc le syndic) fait depuis le mort : nous n'avons pas son téléphone donc impossible de le joindre par ce biais là, nous n'avons aucune information quant à la copropriété (quid de l'assurance ? des contrats ?), nous n'avons reçu aucun appel de charge (ça peut paraitre positif, mais lorsqu'on nous demandera de payer un an de facture d'eau et de chauffage, cela risque d'être compliqué ...).

J'ai en février envoyé un recommandé à l'entreprise pour exiger la tenue d'une AG (en réalité je savais qu'il n'en serait rien, mais je voulais pouvoir ensuite saisir le tribunal).
Bien sur nous n'avons eu aucune nouvelle dans les 8 jours.
Nous avons rencontré le nouveau président de l'entreprise en juin (grâce à l'intermédiaire de l'agence immobilière qui a géré la vente), il nous a fait croire qu'il allait tenir une AG, mais depuis plus de nouvelle (et il a interdit à l'agence immobilière de nous fournir son numéro).

Je compte donc lancer la partie judiciaire : j'ai appelé mon assistance juridique pour m'aider à rédiger le courrier de saisie du président du tribunal judiciaire, afin qu'il désigne quelqu'un pour convoquer l'AG, au cours de laquelle nous devrions voter l'élection d'un syndic bénévole.

Cependant, je suis toujours à la recherche d'une solution plus rapide et moins couteuse ... Et je viens de trouver ce paragraphe sur un site :

"Dans un délai de 12 mois à compter de la naissance de la copropriété, le syndic provisoire a l’obligation de convoquer une assemblée générale : à l’ordre du jour, le maintien de ses fonctions ou la nomination d’un nouveau syndic de copropriété. La durée maximale du mandat du syndic provisoire est donc de 1 an, renouvelable. À noter : pendant toute la période de garantie décennale, le mandat du syndic ne peut excéder une année lorsque ce dernier a participé à la construction de l’immeuble, directement ou indirectement, de quelque manière que ce soit. Si le 1er syndic ne convoque pas l’assemblée générale dans le délai légal de 12 mois, son contrat est rompu automatiquement à l’échéance du mandat. Dans ce cas de figure, la copropriété est dépourvue de syndic. 2 issues s’offrent aux copropriétaires :

- Un copropriétaire convoque une assemblée générale aux fins de nomination d’un syndic.
- Sur saisine, le TGI désigne un administrateur provisoire en charge de convoquer l’assemblée générale de nomination d’un syndic de copropriété."

J'en arrive enfin à ma question : même si la copropriété n'a pas été créé suite à la construction du bâtiment (mais suite à son lotissement), peut-on considérer que le syndic actuel est un syndic provisoire, puisqu'il n'a pas été désignée par une AG, aucune AG n'ayant eu lieu depuis la création de la copro ?
A partir de là, la création de la copro ayant plus d'un an, le mandat du 1er syndic serait terminé, donc ma copro n'a plus de syndic, donc je peux valablement convoquer moi même une AG ?
Si ceci est correct, auriez vous les textes de loi en référence ? J'en ai lu plusieurs, mais pas sur le syndic provisoire.

Désolée pour ce texte un peu long (et peut être un peu lourd) à lire, merci d'avance à ceux qui auront pris le temps de me lire, et un double merci d'avance à ceux qui prendront peut être le temps d'éclairer :)

4 réponses

Messages postés
28900
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020
11 688
Bonjour,
Prenez les infos à la source = texte de loi (pas des sites divers qui ne sont pas toujours à jour)
Dans le cas présent vous pouvez considérer que vous n'avez plus de syndic.
Voici le texte de loi :
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000039280645
Dans tous les autres cas où le syndicat est dépourvu de syndic, l'assemblée générale des copropriétaires peut être convoquée par tout copropriétaire, aux fins de nommer un syndic. A défaut d'une telle convocation, le président du tribunal judiciaire, statuant par ordonnance sur requête à la demande de tout intéressé, désigne un administrateur provisoire de la copropriété qui est notamment chargé de convoquer l'assemblée des copropriétaires en vue de la désignation d'un syndic.

Faites une convocation pour une AG dans les règles (délai 21 jours) et présentez votre candidature comme syndic (avec un contrat conforme au modèle type)

Si vous ne savez pas comment faire, il va falloir vous documenter rapidement. Adhérez à une association de copropriétaires pour avoir des formations.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 7 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2020

Désolée je n'avais pas vue cette réponse tout à l'heure. J'ai bien vu cet article, je voulais m'assurer que je pouvais bien considérer ne plus avoir de syndic, et c'est ce que je n'arrive pas à trouver : un article qui précise bien que le syndic provisoire n'est plus au bout d'un an
Messages postés
28900
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020
11 688 >
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 7 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2020

Si vous voulez en avoir le coeur net, il faut demander au tribunal.
L'autre option c'est de convoquer une AG après avoir mise en demeure ce "syndic" de convoquer une AG.
S'il ne le fait pas, vous pouvez le faire (cf cet article 17)
Et l'AG qui nomme un nouveau syndic de fait remplace le précédent qui n'est plus syndic.

Dernière option : un contrat de syndic étant au plus de 3 ans, vous attendez 3 ans ... sans assurance ? sans budget ? sans contrats d'entretien ? etc ... c'est risqué !
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12
C'est la loi ALUR qui a modifié sur ce point, dit auparavant du "syndic de promotion", la régle.
Une AG devant etre à minima annuelle, ce syndic, de fait, tombe.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 7 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2020

C'est bien ce que je comprenais donc.

Cependant dans l'article 17 de la loi du 10 juillet 1965 (je pense que c'est à ça que vous faites référence ?), il est indiqué :

"Dans les cas où, avant la réunion de la première assemblée générale suivant la mise en copropriété, un syndic provisoire a été désigné par le règlement de copropriété ou par tout autre accord des parties, ce syndic ne peut être maintenu que par décision de l'assemblée générale, après mise en concurrence préalable de plusieurs contrats de syndics effectuée par le conseil syndical, s'il en existe un, ou les copropriétaires."

La notion "ne peut être maintenu" est floue, puisqu'il n'y a pas d'indication de temps, est-ce suffisant pour supposer que le syndic tombe au bout d'un an ?

Merci de m'avoir répondu en tout cas.
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12
Comme je vous l'ai indiqué, oui.

Ce que vous citez est certainement la meme analyse, ne cherchez pas forcement un texte de loi qui le dise de façon explicite.
La réf est indiquée dans le lien donné. L'art 17 à été modifié par l'art 55 de la loi Alur. Voila la source originelle.
Messages postés
28900
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020
11 688
 (je pense que c'est à ça que vous faites référence ?),

Avez vous cliqué sur le lien inscrit en bleu dans ma réponse ? Allez-y et vous saurez tout.
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12 >
Messages postés
28900
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020

?!...
Je fait réf au lien.
Quel est le problème ? Pourquoi cette agressivité systématique ?
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 7 décembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2020

Je suppose qu'en combinant l'article 17 avec le décret qui précise que l'AG doit obligatoirement être annuelle, je couvre mon besoin.

Merci à vous 2 pour vos réponses rapides, bonne soirée.
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12
C'est l'analyse du site que vous citez, c'est la mienne, et vous l'avez comprise.
Il ne faut pas forcement chercher en droit un texte qui dit pile poil ce que l'on cherche. Il y a trés souvent une articulation à rechercher.
Bon courage pour la prochaine AG... ;o)
Dossier à la une