Libellé de l'adresse du locataire

Signaler
-
Messages postés
29039
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2020
-
Bonjour,
Je loue une chambre chez moi. Ma question concerne le libellé de l'adresse du locataire. J'ai toujours eu des gens qui, après m'avoir consulté, donnaient comme adresse :
Mademoiselle XXXX
chez madame ou chez monsieur XXXX, etc...

Or, j'ai bien expliqué à la nouvelle locataire cela.
Elle n'est pas française et, malgré cela, elle a donné comme adresse directement Mademoiselle XXX et l'adresse...sans mentionner chez.

N'essaie-t-elle pas de tricher d'une quelconque manière pour tenter d'obtenir, un compte en banque, une carte de résident, une aide de la Caf ou je ne sais quoi, sans passer par moi?

Elle a réussi à ouvrir un compte bancaire sans me demander :
- ni une attestation d'hébergement sur l'honneur,
- ni de l'accompagner pour prouver mon identité...

et à se faire envoyer du courrier de la banque en ne mentionnant pas "chez' suivi de mon nom.
Pour l'instant, le facteur est bien au courant que tout courrier ne mentionnant pas mon nom
doit être renvoyé systématiquement à son expéditeur.
En outre, elle m'a dit que la banque me demandait de mettre son nom sur ma boîte aux lettres.

Je trouve cela très "culotté" et irrespectueux. Serais-je encore chez moi ?
D'autre part, elle m'a demandé le contrat de ma maison !!!! (en anglais car elle ne parle pas français). Or, elle est en "homestay" séjour chez l'habitant par l'intermédiaire d'un site. Merci.

Y-a-t-il un risque quelconque concernant cette attitude ?

Pouvez-vous m'éclairer là-dessus ?

Merci par avance.

1 réponse

Messages postés
29039
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2020
11 746
Bonjour,
Vous êtes bien intrusive dans sa vie.
Si l'adresse est incomplète ELLE risque de perdre du courrier, mais vous ne risquez rien.
Et il n'y a rien d'irrespectueux.
Je dirais même qu'elle pourrait exiger sa propre boite à lettres avec son nom.
Dossier à la une