Délai d'un mois dépassé par le SAV.

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2020
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2020
-
Bonjour tout le monde,

Tout d'abord, merci de prendre la peine de me lire (et j'espère, ensuite, de me répondre...).

Voilà quel est mon problème.

Fin juin, j'ai déposé un smartphone au SAV d'une grande surface: quatre dysfonctionnements ont été signalés sur le bon de prise en charge.

D'après le bon de prise en charge, l'appareil aurait dû m'être restitué fin juillet.

D'après la loi également, d'après ce que j'ai compris en me renseignant sur le Net.

Je suppose que, dans mon cas, quand on parle de la loi, on parle du code de la consommation.

Mais, quel article de ce code mentionne ce délai d'un mois?

Toujours est-il que, mi-août, je n'avais toujours aucune nouvelle de mon smartphone.

J'ai donc contacté l'enseigne par message, vie son site Web.

L'enseigne a transmis mon dossier au magasin concerné.

Par message, le magasin concerné a invoqué - pour justifier le retard - des problèmes d'approvisionnement en pièces détachés, suite à la pandémie.

Ce que j'aurais dû répondre, c'est que: ces problèmes d'approvisionnement ne me concernent pas.

D'après ce que j'ai lu ici ou là, sur le Net, j'étais même en droit de demander le remboursement de mon appareil (mais, là encore, quelles références: quel article, du code de la consommation?).

Mais, moi, bonne poire, j'ai fait preuve de compréhension et j'ai continué à attendre.

Début septembre (soit, plus de 2 mois après avoir déposé mon appareil...), je n'avais toujours aucune nouvelle.

J'ai donc recontacté le magasin concerné.

3 jours plus tard, j'ai reçu - par e-mail - un devis.

Sur ce devis, il est dit que le constructeur a dénoncé la garantie.

Aucune information sur le motif de la dénonciation n'est précisée alors que, quand le SAV a repris mon appareil en juin, il n'a relevé aucune détérioration ("Etat de l'appareil: utilisé").

Comme je l'ai déjà écrit, 4 dysfonctionnements avaient été signalés, sur le bon de prise en charge.

Or, le devis ne concerne qu'un seul de ces quatre points: le remplacement de la caméra, pour 50 euros.

Les trois autres points ne sont même pas évoqués.

Sur le devis, il est également précisé qu'il y a des frais de devis.

En clair, si je ne paye pas les 50 euros de réparation, je devrais payer... 45 euros de frais de devis.

45 euros pour un devis qui a mis plus de deux mois à être rédigé et qui est incomplet (il ne concerne qu'un seul des quatre points signalés)...

Je ne compte payer ni les frais de réparation, ni les frais de devis.

Je compte également récupérer mon smartphone, sans les réparations.

Je compte, enfin, si la loi me le permet, demander la réparation d'un préjudice.

On ne parle, en effet, pas d'une chaîne Hi-Fi ou d'un casque audio (c'est-à-dire de biens dispensables, à usage occasionnel) mais d'un smartphone (c'est-à-dire d'un bien indispensable, à usage quotidien). Or, ce bien indispensable à usage quotidien, ça fait deux mois que j'en suis privé.

J'ai déposé mon smartphone fin juin.

L'enseigne avait un mois pour me le restituer, réparé.

Or, au bout de deux mois, tout ce que l'enseigne a été capable de m'envoyer, c'est un pauvre devis ne concernant que sur un seul des quatre dysfonctionnements signalés.

Et la raison invoquée par l'enseigne pour justifier son retard, c'est: un problème d'approvisionnement en pièces détachés, du à la pandémie. Mais, sur mon smartphone, aucune pièce n'a été changée. Ce n'est donc pas un problème d'approvisionnement en pièces détachées qui peut expliquer ce retard...

Je pense que j'ai des arguments à faire valoir mais... je ne sais comment.

Je ne sais pas non plus sur quels articles ni sur quel droit (code civil, code de la consommation...) m'appuyer.

En fait, j'ai besoin de méthode.

Quelqu'un pourrait-il m'orienter?

Je ne sais pas non plus vraiment ce que je suis en droit de demander: puis-je par exemple réellement demander le remboursement de mon appareil?

L'enseigne avait un mois pour me restituer mon smartphone. En fin de compte, elle a mis deux mois à me communiquer un devis.

Si c'était pour me faire parvenir un devis, elle avait aussi un délai d'un mois à respecter ou le délai d'un mois ne concernait que la restitution de l'appareil?

Je pense que, dans ma tête, j'ai bien relevé les points de contestation possibles.

Je pense que je serai capable de rédiger des courriers de contestation.

Ce que je ne sais pas, par contre (pour donner une base légale et plus d'épaisseur à mon dossier), c'est sur quels articles ni sur quels codes m'appuyer?

Je ne sais pas trop, non plus, quelle procédure suivre.

Ce que je pense faire, c'est - tout d'abord - suivre la procédure interne amiable de l'enseigne: courrier au SAV du magasin puis courrier au service client national de l'enseigne puis courrier au service consommateur de l'enseigne.

Ensuite, si ça se passe toujours mal: recours au médiateur du commerce coopératif, avec lequel l'enseigne a passé des accords.

Puis, si ça ne va toujours pas, recours à un conciliateur de justice.

Enfin, en dernier recours, saisie du tribunal d'Instance.

Qu'est-ce que vous en pensez?

Voilà.

Je pense que je n'ai rien oublié.

Merci d'avance, pour vos réponses.

Une bonne soirée à tout le monde.

2 réponses

Messages postés
30901
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 septembre 2020
8 763
Bonjour

Une bien longue histoire mais il manque le principal:

Quand a été acheté ce tél?

Neuf ou occase?

C'est bien au SAV du vendeur que tu t'es adressé?

A+
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 15 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2020

Re-bonjour,

Merci d'avoir pris la peine de me lire.

Le téléphone a été acheté neuf en juin 2018, dans une grande surface.

Il a commencé à présenter un puis deux 2 dysfonctionnements mineurs, dans les 18 mois qui ont suivi. Mais, comme c'était des dysfonctionnements mineurs, on a préféré le garder ainsi plutôt que de l'envoyer en réparation.

Puis, durant le confinement, deux dysfonctionnments majeurs sont apparus.

On a attendu la fin du confinement puis on l'a amené en réparation, alors qu'il était donc encore sous garantie.

C'était dans le dernier mois de la garantie, mais c'était encore dans le laps de la garantie (sachant que, sans le confinement, il n'aurait pas été ramené en juin mais probablement ou mars ou en avril).

Et c'est au SAV du magasin qui nous l'a vendu qu'on l'a ramené.

Bonne soirée.
Dossier à la une