Abandon de poste pour faute grave

Signaler
-
Messages postés
34103
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 septembre 2020
-
Bonjour,

J’ai fais un abandon de poste le 14 juillet 2020 , j’ai donc à ce jour reçu 2 lettre une première pour m’indiquer que je ne me suis pas présentée à mon lieu de travail et une deuxième pour me demander un justificatif sous peine de sanction. J’attend donc ma 3 eme lettre qui je suppose va concerner mon entretient.
J’aimerai savoir s’il y a une 4ème lettre pour le licenciement ou bien j’attend la 3ème ou j’aurai tout mes papiers de licenciement ?

Une autre question , peut elle me licencier pour faute grave ? sachant que depuis le 1er jour où je ne suis pas revenu travailler , personne ne m’a appeler ni même ma responsable ou bien mes collègue

Merci beaucoup

5 réponses

Messages postés
5906
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 septembre 2020
3 576
Bonjour,
Une autre question , peut elle me licencier pour faute grave ? sachant que depuis le 1er jour où je ne suis pas revenu travailler , personne ne m’a appeler ni même ma responsable ou bien mes collègue

Je ne comprends pas trop votre interrogation étant donné que vous avez reçu deux courrier recommandées à ce sujet.
Oui ils peuvent vous licencier pour faute grave ou pire ne pas vous licencier du tout (pas de salaire, pas de chômage, pas le droit de travailler ailleurs, etc.) et vous garder dans leurs effectifs.

bonjour Laura,

comme vous l'ont expliqué les autres intervenants, vous avez choisi de jouer un jeu très dangereux : ne plus vous présenter sur le lieu de travail en espérant être licenciée.
parfois, le pari marche et le salarié en est quitte pour quelques semaines ou quelques mois sans revenus.
parfois ça ne marche pas et il se retrouve totalement bloqué, avec deux solutions possibles : démissionner et avoir fait tout ça pour rien ou reprendre le travail dans l'ambiance que je vous laisse imaginer.
il circule de nombreuses légendes urbaines sur l'abandon de poste qu'on peut résumer ainsi : L'EMPLOYEUR N'A AUCUNE OBLIGATION DE RIEN DU TOUT.

donc, pour vous répondre directement :
1 : l'employeur doit-il vous licencier ? non il fait ce qu'il veut et peut vous laisser lanterner comme ça jusqu'à votre retraite...
2 : a-t-il obligation de prendre de vos nouvelles ? non...mais dans votre cas, il vous a adressé des courriers recommandés afin de savoir pourquoi vous n'étiez plus là...
3 : pourquoi va-t-il vous licencier pour faute grave ? parce que la gravité de votre faute le justifie, tout simplement. Il est communément admis que le licenciement pour faute grave d'un salarié ne se présentant plus sans justification et sans répondre aux demandes de l'employeur est justifié. A moins que l'employeur ait envie de vous faire un cadeau et de vous verser une indemnité de licenciement...
et je dirais même qu'il serait préférable pour vous d'être licenciée pou faute grave, car si ce n'est pas le cas et que vous avez un préavis de 2 ou 3 mois, si vous ne retournez pas travailler, vous serez bloquée aussi pendant cette période.

voilà, c'est un peu abrupt, mais j'espère que vous avez bien compris la situation. Si vous nous aviez consulté avant (ou un avocat, ou la DIRECCTE), tout le monde vous aurait déconseillé l'abandon de poste, surnommée chez les juristes" la pire des solutions pour le pire des résultats".

maintenant, soit vous continuez à attendre en espérant que l'employeur finisse par vous licencier avant de vous retrouver SDF, soit vous démissionnez afin de pouvoir reprendre un emploi le plus vite possible, soit vous reprenez le travail. Je vous suggère d'opter plutôt pour les 2e ou 3e solutions.

bon courage, Laura
Merci pour vos réponses cela m’a bien éclaircit
Bonne soirée
C’est a vous de prévenir de votre absence et la durée.
Mais apparemment vous chercher le licenciement
Abandon de poste, pas de préavis, vous êtes mal.....
Messages postés
19987
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
7 488
Ou alors, il ne fera rien. Pas de lettre, pas de licenciement. Pas de chômage ou de possibilité de travailler ailleurs.

Contrairement à l'idée généralement répandue, votre employeur n'est PAS obligé de vous licencier dans les deux mois.
Il n'a plus le droit de vous licencier après les deux mois, mais ça ne le force pas à le faire pendant pour autant.
Justement du à une mauvaise entente avec ma responsable j’ai dû faire un abandon de poste.
C’est elle qui m’a pousser à le faire sachant qu’elle ne voulais pas faire de rupture conventionnelle.
Seulement la 3 eme lettre met du temps à arriver et sa commence à m’inquiéter.
Je comprend pas pourquoi elle me licencierais pour faute grave alors qu’elle ne m’a pas contacter une seule fois savoir si j’avais eu quoi que ce soit. Normalement il se dois que l’employeur dois joindre (par appel ou bien par mail ou message) son salariée pour savoir pourquoi je ne suis pas venu. Et là elle ne m’a même pas appeler.
Pourquoi elle ne me licencierai pas pour faute simple du à sa?!
Messages postés
19987
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
7 488
Absence injustifiée (abandon de poste) = licenciement faute grave.
Point.
L'employeur n'a aucune raison de payer pour un licenciement simple si il peut vous licencier pour pas un rond pour faute grave.
Mais bien sur, c'est encore plus simple pour lui de ne tout simplement rien faire. Ce qui au final vous coûtera beaucoup plus d'argent que si vous aviez agit intelligemment en posant votre démission.
>
Messages postés
19987
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020

Sauf qu’en posant ma démission on ne perçois pas les assedics alors oui j’ai réfléchi intelligemment.
Bonne soirée.
Messages postés
19987
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020
7 488 > Laura
oui j’ai réfléchi intelligemment
Vraiment ?
Si vous vous étiez renseigné, vous auriez que 4 mois après une démission, il est possible de demande le réexamen des droits, et d'obtenir le chômage, à condition de prouver une recherche active d'emploi (ce qui n'est pas bien dur).
Vous allez me dire, ça fait quand même 4 mois à tenir.
Alors tout d'abord, avec les congés payés, ça fait plus souvent 3 mois que 4. Ensuite, ça suppose que vous envisagez de mettre plus de 4 mois à retrouver du travail, ce qui n'est jamais bon signe de quitter son emploi dans ces conditions.
Mais surtout, un licenciement pour absence injustifiée c'est au minimum 6 semaines. Si l'employeur veut être sympa avec vous. En général, c'est 2 mois quand tout se passe bien. (donc pas en période de vacances).
Mais comme on vous le dis et répète, ça peut durer 3, 6 mois, un an. (on a régulièrement des cas).
Donc vous dites avoir réfléchi intelligemment et avoir préféré risquer être 6 mois sans le moindre revenu ni avoir le droit de travailler, plutôt que d'être 3 mois sans revenu, et d'avoir le droit de travailler à n'importe quel moment ? Tout ça pour gagner éventuellement un mois de salaire.
Ne mentez pas. Vous n'avez pas réfléchi, vous ne vous êtes pas renseignée, vous vous êtes précipité sur la première option qui vous permettais de toucher votre précieux chômage. Sans penser aux conséquences à court ou à long terme.

Je suis sur que vous avez de très bonnes raisons pour vouloir frauder pole emploi (le chômage est réservé normalement aux personnes perdant leur emploi de façon involontaire, pas à ceux qui veulent arrêter), on les connaît toutes, et aucune n'est une bonne raison de faire un abandon de poste.

Peut-être que ça va bien se passer pour vous. Peut-être que dans une semaine vous allez recevoir votre lettre de licenciement. Et peut-être que j'aurais pas ni accident ni amende en faisait du 250 sur l'autoroute. Est-ce que ça en fait une bonne idée pour autant ?
Messages postés
34103
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 septembre 2020
6 927 >
Messages postés
19987
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 septembre 2020

Coucou dna vous êtes gentil pour les délais car avant la lettre de licenciement donc si on la reçoit il y a 1 semaine minimum avant l'entretien et apres l'employeur a 1 mois pour licencier
Et puis n'oublions pas que pour le calcul du chômage les mois à 0 comptent donc par exemple si 2000 bruts au lieu de 24000 annuel on ne retient plus que 20000 par mois
Enfin l'abandon de poste est une belle ânerie
Dossier à la une