Clause suspensive d'obtention du prêt trop vague... [Résolu]

Signaler
-
 Gaugin -
Bonjour,

J'ai acheté un bien - la fameuse clause suspensive de l'obtention d'un prêt trône sur le contrat. Mais le notaire nous n'a pas informé qu'il fallait une offre écrite en pièce jointe au contrat.

Notre paragraphe stipule "tout banque"..et non pas une banque en particulier. Il n'y a pas d'annexe.
A l'oral, il nous a dit qu'on pouvait présenter n'importe quel refus ou taux par la suite.. si on devait s'en sortir.

On a essaié de communiquer au notaire au plus vague (avant d'envoyer notre avocat la semaine prochaine) qu'on avait un taux plus élevé que prévu.

La clerc dit qu'aucune offre n'était inscrit au contrat et que par conséquent, il n'y avait pas moyen de se retirer!

On tombe des nues.

Pour se retirer, ça va pas être possible du coups?

On n'a rien d'écrit de la banque du moment quand on a signé le contrat.

C'est seulement maintenant qu'on a quelque chose d'écrit.

Au départ, à l'oral, c'était 1,6% (oral) et maintenant, 6 mois plus tard, c'est 5%. (Écrit)

Qu'en dites vous?

(Je vais évidemment consulter un avocat mais seulement après les vacances..)

1 réponse

Messages postés
26450
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020
10 576
Bonjour,
Pouvez vous recopier le texte exact de cette clause ?
"La promesse est consentie sous la condition suspensive de l'obtention par l'acheteur d'un ou plusieurs prêts aux conditions suivantes :

Montant maximum : x
Organisme sollicites : toute organisme bancaire
Durée : x
Conditions spécifiques : taux annuel hors assurance de 1,6%
L'acheteur s'oblige à déposer ses demandes de prêts au plus tard dans le délai de huit jours de la présente promesse et à justifier au promettant de ce dépôt par tous moyens utiles : lettre ou attestation."


Cette dernière phrase n'apparaît que dans le document définitif envoyé par le notaire. Elle n'était pas dans l'esquisse. Je vous assure : je l'ai découvert l'autre jour et elle me fait croire aux dires de la clerc.

Soit je fais le procès pour les multiples failles au notaire - et je commence à en avoir envie - soit j'accepte ce traitement. J'ai déjà une fois fait un procès avec 60 personnes à un notaire. Il n'est plus notaire. Mais ce n'était pas en France. Durée: 7 ans.
Messages postés
26450
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020
10 576 > Gaugin
Avez-vous justifié vos dépôts de demandes de prêt dans les 8 jours comme indiqué ?
Sinon, en effet aucun recours.

Un procès ne vous apportera rien et vos expériences de la justice hors de France sont hors sujet.

Prenez votre propre notaire pour toute transaction. Et ne signez rien sans sa validation.
>
Messages postés
26450
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020

Oui sauf que la dernière fois que j'ai pris mon propre notaire en France, il n'a rien dit à l'autre notaire alors qu'il savait qu'ils étaient en train de me vendre une déchetterie...ensembles! Je me suis lêvée à minuit dans son bureau et je suis partie en courant. C'était incroyable alors que je ne savais pas pourquoi je partais, j'avais juste un mauvais sentiment..
Depuis, ces dires "mon propre notaire" - cela ne protège de rien du tout.. ce sont des confrères .
Seul un avocat, expert en droit des contrats, payé à l'heure( indépendamment s'il y aura une vente ou pas), de Paris et loin des magouilles en province.. peut vraiment aider...
C'est ce que je suis en train de faire, d'ailleurs... mais pour d'autres aspects du contrat... et comme c'est une petite somme, je n'avais rien fait à l'époque.

Merci beaucoup pour votre réponse. Cela m'a beaucoup aidé.
Je vais donc sortir par un autre chemin, ça sera plus long - mais tout à fait ...possible..
Heureusement. :D Au moins que j'ai pu écarter cette voie stratégiquement alors, je vais miser sur l'autre. Elle est très compliquée, trop compliquée pour un forum..
Dossier à la une