Deces d'une tante

Signaler
-
 Nat -
Bonjour,
J'interviens pour ma maman : sa tante (unique soeur de ma grand-mère maternelle, elle-même décédée en 1977) est décédée début 2019. Cette tante était veuve et n'a pas eu d'enfants. Son defunt mari avait un neveu, toujours de ce monde, mais je n'ai pas ses coordonnées.
Ces dernieres années, cette tante avait mis sa maison en viager, afin de subvenir à ses besoins en résidence de retraite. Je n'ai appris son deces que dernierement. Ma question : je ne sais pas si cette derniere avait pris des dispositions testamentaires, j'aimerais savoir comment ma maman, unique descendante directe, pourrait vérifier ou se manifester pour savoir ce qu'il advient des biens de cette tante.
Je précise avoir eu quelques contacts avec ma grand-tante, qui, à l'époque m'indiquait evasivement souhaiter que je dispose de quelques uns de ses biens...
Je n'ai appris qu'en debut d'année son décès, apres avoir fait des recherches, ne parvenant plus à la joindre sur le telephone qu'elle m'avait donné.
Quelles demarches et où devons-nous nous manifester ou nous faire connaitre ?
Merci d'avance de vos réponses

2 réponses

Messages postés
34031
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 août 2020
13 612
Quelles demarches et où devons-nous nous manifester ou nous faire connaitre ?
Il existe une seule méthode, celle de confier le règlement de la succession à un notaire, en lui fournissant les maigres informations en votre possession.

Ma question : je ne sais pas si cette derniere avait pris des dispositions testamentaires,
La réponse pourra certainement vous être apportée par votre notaire dans la mesure où le défunte aurai pris la précaution de confier son testament à un l'un de ses confrères.
Le vôtre pourrait le retrouver en consultant le fichier des testaments géré par le notariat.

Je précise avoir eu quelques contacts avec ma grand-tante, qui, à l'époque m'indiquait evasivement souhaiter que je dispose de quelques uns de ses biens...
Si elle a été contrainte de vendre sa maison en viager, n'espérez pas retrouver une fortune, au risque de découvrir + de passif que d'actif et d'être dans l'obligation de tout abandonner.
Je vous remercie pour votre réponse, et vais tâcher de me renseigner comme vous me le proposez. En effet, il ne subsiste certainement pas ou peu de patrimoine, mais j'aurais bien aimé recuperer quelque chose d'inestimable pour moi, un portait de ma grand-mère décédée très jeune et que je n'ai pas connue.
Que deviennent les quelques objets personnels d'une personne lorsqu'elle décède en maison de retraite ? Peut-être que son neveu a été contacté à l'époque mais je n'ai pas ses coordonnées...
Auriez-vous une dernière piste de recherches à me soumettre ?
Messages postés
34031
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 août 2020
13 612
Que deviennent les quelques objets personnels d'une personne lorsqu'elle décède en maison de retraite ?
Ils sont restitués à la première personne se présentant en tant que membre de la famille.
Pour avoir connu cette situation, je me souviens que le jour-même des funérailles, l'établissement d'hébergement à demander de libérer lieux.
Néanmoins sans compter dans les frais le dernier jour d'occupation.

Auriez-vous une dernière piste de recherches à me soumettre ?
Éventuellement du côté de l'acquéreur en viager.
Il arrive qu'il s'agisse de la vente d'un viager "occupé", le vendeur se réservant le droit d'y habiter jusqu'à la fin de ses jours, auquel cas des documents personnels de la défunte s'y retrouvaient encore à son décès ?
S'il s'agit d'un viager "libre", inutile d'insister.

Auprès de l'établissement l'hébergeant pourrait vous donner des précisions notamment pour savoir par quel moyen de paiement leur pensionnaire s'acquittait-elle de ses frais de séjour .......
(le compte en banque débité)
Merci encore pour votre dernière réponse, je verrai à quoi m'amènent ces recherches !
Bonne journée à vous
Dossier à la une