Attente de l'assurance adverse avant une indemnisation?

Signaler
-
 diverker -
Bonjour,
En février 2020, une tempête a fait chuter un muret du parking de mon immeuble sur l'avant de ma voiture. Cette dernière se retrouve avec le parechoc détruit.
J'ai alors contacté mon assurance pour faire une ouverture de sinistre avec a l'appui un constat remplie par moi et par la responsable du syndicat de l'immeuble.
Depuis février un expert est passé voir ma voiture et a confirmé que la chute du mur a cause la destruction de mon pare choc. L'expert a autorisé la réparation du parechoc.
Depuis aucune nouvelle. J'ai appelé plusieurs fois mon assurance qui m'indique être en attente de l'assurance adverse.

Etant assuré tout risques et n'étant pas responsable de l'accident + constat remplie par la partie adverse, mon assurance a t'elle le droit de ne pas me m'indemniser les réparations avant la réponse de la partie adverse? Existe-t-il un quelconque délai qui oblige mon assurance a me rembourser sans même avoir de réponse de l'assurance adverse?
Depuis février j'ai le parechoc de ma voiture détruit (n'ayant pas de partie saillante, la voiture est donc roulante.) J'attends l'accord de mon assurance pour faire réparer ...
Merci

1 réponse

Bonjour

Si une garantie dommages vous permet d'être indemnisé au titre de votre contrat, comme cela est le cas, alors votre assureur doit respecter les termes de ce contrat et vous indemniser... franchise contractuelle évidemment déduite.
ladite franchise vous étant remboursée une fois abouti le recours contre l'assureur adverse.
et pas avant; votre assureur n'a contractuellement aucune obligation de vous en faire l'avance.
reste donc à voir si vous êtes financièrement apte à financer ce découvert en fonction des sommes en jeu, et/ou si ce dernier n'en vaut pas la chandelle...

NB: Vous n'avez donc pas "à attendre" le feu vert de votre assureur si le montant des dommages est arrêté.

NB2: compte tenu de la nature du sinistre, il est possible d'envisager que l'assureur adverse tente de s'exonerer par le cas de force majeure; c'est perdu d'avance, mais ce peut être une explication, parmi d'autres, pour un délai un peu élastique.
Dossier à la une