Mur qui séparait mon jardin de celui de mes voisins détruit par mon propriétaire

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
vendredi 2 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2020
-
Messages postés
5
Date d'inscription
vendredi 2 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2020
-
Bonjour,

De retour chez moi après quelques jours d'absence, je découvre que mon propriétaire (avec lequel la situation est devenue très tendue à cause de réparations qu'il refuse de faire après m'avoir fait croire qu'il les ferait ainsi que parce qu'il a mal pris que je lui demande de faire quelque chose pour ses six chiens qui m'aboient frénétiquement dès que je vais dans mon jardin, et qui depuis voudrait que je parte, ce que je ne souhaite pas) a supprimé le "mur" composé de rondins de troncs d'arbres empilés sur environ 2 mètres de haut et maintenus par des câbles qui séparait mon jardin de celui de mes voisins et l'a remplacé par un grillage de 1 mètre de haut qui fait que mes voisins (qui heureusement ne vivent ici que 3 mois par an, mais quand même…) ont une vue directe sur le couloir qui mène de ma chambre à mon salon et sur la porte de ma chambre via les portes-fenêtres vitrées qui se trouvent dans ce couloir, et qui m'expose quand je suis dans mon jardin à la vue non seulement de ces voisins mais aussi de tous ceux qui passent dans ma rue ainsi que des habitants de ma rue - dont mon propriétaire - qui ont l'habitude de passer plusieurs fois par jour par le jardin de ces voisins (qui n'est pas clôturé). Il a en plus laissé le sol jonché de déchets d'écorces.

Voir les trois photos à la fin de ce post.

Je suis dégoûtée. J'aimerais lui écrire rapidement à ce sujet, marquer le coup, mais j'ignore quels sont ses droits et les miens en la matière et n'arrive pas à trouver d'articles sur le sujet. Pourriez-vous me renseigner ?

De plus, quand, à mon arrivée dans le logement il y a un an, j'ai voulu mettre du brise-vue sur les grillages qui étaient déjà en place, il m'en a empêchée en me disant que le règlement de la copropriété (dont il est le syndic) l'interdit, et quand je lui ai demandé à avoir une copie de ce règlement pour savoir ce qui est interdit ou pas il a refusé en me disant que cela ne regardait pas les locataires, seulement les copropriétaires, et qu'il est de toutes façons rédigé en néerlandais (mon propriétaire et la plupart des habitants de cette copropriété sont Hollandais), que quand j'aurais le projet de faire quelque chose dans le logement ou le jardin je devais lui en parler et qu'il me dirait alors si j'en ai le droit ou non, et que si je faisais sans lui en avoir parlé quelque chose qui est interdit il ne manquerait pas de venir me le dire.

Même si l'idée de devoir le consulter avant de faire quoi que ce soit chez moi m'était et m'est encore très désagréable, je n'ai pas osé insister : il se montrait très agacé et j'avais eu déjà l'occasion de constater qu'il est extrêmement susceptible et devient très vite très désagréable quand je le contrarie, et je voulais essayer autant que possible de rester en bons termes avec lui. Je suis handicapée du fait d'une maladie chronique, faible et fragile, seule dans une région où je ne connais personne, et pas du tout en état physique ni en capacité financière de re-déménager.

Ceci est une goutte d'eau dans l'océan de problèmes que je rencontre avec lui depuis un an que je vis ici, et j'ai hélas eu depuis maintes occasions de constater qu'il n'est pas que susceptible mais également menteur et de mauvaise foi, en plus d'être extrêmement procédurier (il multiplie les procès pour tout et n'importe quoi)…

Je ne sais pas par quel bout prendre les choses. J'ai peur de sa réaction si je le brusque mais je crains fort qu'il me pourrisse la vie si je ne ne me montre pas assez ferme avec lui.
J'ai parlé avec la précédente locataire, elle m'a raconté qu'elle avait quitté le logement après 1 an et demi de location parce qu'il n'avait pas supporté que son petit ami vienne vivre chez elle et leur avait alors demandé de partir parce qu'il avait loué à une femme seule et pas à un couple, et comme ils avaient refusé de déménager il leur avait pourri la vie jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus et s'en aillent…
Il est bien parti pour faire la même chose avec moi…

Je suis preneuse de toute aide que vous pourrez m'apporter, de tout conseil que vous pourrez me donner, de tout texte de loi que je pourrais lui opposer, et vous en remercie beaucoup d'avance.

----

AVANT :


APRÈS (1) :


APRÈS (2) :

2 réponses

Messages postés
24825
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2020
9 811
Avant de lancer une bataille juridique qui peut durer des années sans vous donner raison... Mettez des jardinières contenant des bambous pour masquer la vue.
Messages postés
5
Date d'inscription
vendredi 2 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2020

Je ne comprends pas ce qui, dans mon message, vous a donné l'impression que j'envisageais de lancer une bataille juridique contre mon propriétaire pour ça. Ce n'est pas le cas, si je devais en lancer une ce ne serait certainement pas pour cette raison (plutôt parce qu'il refuse de faire les travaux nécessaire à mettre fin aux infiltrations d'eau par le sol et le toit dans toutes les pièces de la maison dès qu'il pleut, après m'avoir fait croire pendant un an qu'il allait le faire…).
Je ne postais ce message ici ni dans le but de me lancer dans une bataille juridique, ni pour qu'on me suggère des moyens de cacher la vue laissée par la disparition de ce mur, mais pour savoir dans quelle mesure il outrepasse ses droits en détruisant ce mur et en m'interdisant de faire des choses qui seraient selon lui interdites par le règlement de la copropriété tout en refusant de me fournir une copie de ce règlement, ainsi que dans l'espoir d'obtenir des conseils sur la façon dont je pourrais m'y prendre pour me protéger de ses abus, si cela peut effectivement être considéré comme des abus de sa part. Merci quand même.
Messages postés
22329
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
1 août 2020
5 292
Bonjour

S'il y a harcèlement, faites une main courante auprès de la gendarmerie systématiquement
Pour une assistance juridique liée à votre situation, contactez l'ADIL de votre secteur
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/
Messages postés
5
Date d'inscription
vendredi 2 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2020

Merci pour ces conseils, Josh Randall :) Seulement je ne sais pas si cela peut être considéré comme du harcèlement étant donné que j'ignore si mon propriétaire est dans son bon droit ou pas. C'était pour le savoir que je postais ici, croyant trouver sur ce forum des personnes en mesure de me le dire.
L'ADIL ne conseille pas à distance, il faut venir à leur permanence et il m'est très difficile de me déplacer mais j'ai pris contact avec la CNL qui accepte de me conseiller par écrit.
Dossier à la une