Auto entrepreneur /vente

Signaler
-
Messages postés
248
Date d'inscription
dimanche 2 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juin 2020
-
Bonjour,
Je souhaiterais obtenir un renseignement, j'ai chercher sur le net, en vain.
Je débute comme auto-entrepreneur et une personne m'a demandé de revendre un produit pour elle sur mon site. Elle souhaite que j'achète la matière première, que je la transforme (couture) et que je la mette en vente sur mon site. Elle souhaite racheter le produit transformer, me le payer. Et ensuite que je fasse la promo et la pub du produit, que je le vende et lui envoie l'argent après . Je ne sais pas si aux niveaux légal c'est correct et autorisé entant qu'auto-entrepreneur.
J'espère être claire. Merci pour vos réponses.

2 réponses

Messages postés
11642
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juin 2020
5 146
Bonjour,

Avant de pouvoir vous répondre, il y a quelque chose qui m'échappe. Je fais un exemple pour m'aider à imaginer la situation.
Vous achetez de la soie.
Avec votre singer, vous réalisez la robe.
Vous mettez en vente la robe via votre site, comme n'importe quelle autre robe.
Et lorsque vous encaissez, vous devez payer la personne.

Mais cette personne, elle sert à quoi ?
Durant tout le processus de création, c'est vous qui assumez les risques et effectuez le travail. C'est vous qui achetez, c'est vous qui transformez, c'est vous qui distribuez (via le site), c'est vous qui vendez.
Pourquoi vous auriez à la payer ? Il y a un élément qui doit m'échapper, à moins que vous payez pour l'idée en elle-même de la création.


CB
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 23 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020

Elle a eu cette idée et n'étant pas couturière, elle cherchais quelqu'un pour ce projet. Mais c'est vrai que je prends des risques et au final je n'y gagnerais pas grand chose, je vais refuser cette demande. Je vous remercie beaucoup pour votre réponse.
Messages postés
11642
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juin 2020
5 146 >
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 23 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020

Je vous conseillerai, non pas de refuser, mais de lui faire une autre proposition.
Elle vous rachète toutes les créations que vous réalisez pour son compte, que vous parveniez à les vendre ou non.
Ex. :
1/ Si une création n'est pas vendue dans les 3 mois, tu me les rachète à 80% du prix de vente. Mais je continue tout de même de les diffuser sur mon site, le temps qu'elle soit vendue.
2/ Tu me rachètes toutes mes créations à tel prix (cout des façons : fournitures + heures de couture = 100€) que tu me payes tout de suite. Et je les met en vente à 120€ sur mon site, dont tu encaisses tout.
3/ La créativité des contrats est sans limite...

L'avantage est que si ces créations fonctionnent, alors vous profitez des bénéfices. Mais qu'en cas d'échec, cela limitera le risque financier pour vous, en le reportant sur la personne qui a l'idée (qui devra racheter les invendus).
Au moins vous donnez une chance au projet qui est peut être une occasion insoupçonnée.

CB
Messages postés
248
Date d'inscription
dimanche 2 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juin 2020
82
A noter également qu'un auto-entrepreneur est imposé et a des charges sociales forfaitaires basés sur son chiffre d'affaire.

Ce n'est donc pas toujours la forme d'entreprise la plus adaptée s'il s'agit d'acheter du matériel et des matières premières et de revendre un produit fini.
Pour la simple raison que rien de ce qui est acheté n'est déductible du chiffre d'affaire quand on est auto-entrepreneur.

Cela peut donc être intéressant de facturer un service (couture) et de refacturer sous forme de débours la matière première. Ce qui fait sortir la matière première de votre chiffre d'affaire.

Enfin c'est des calculs à faire en fonction de la marge visée, car ça va dépendre de pas mal de facteurs.
Et au delà d'un certain CA, si vous développez fortement votre activité, il faut envisager de prendre une forme de société qui permet la déduction des charges pour augmenter votre compétitivité.
Dossier à la une