Tutelle de mon petit frère

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 20 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
-
ptiboy
Messages postés
4487
Date d'inscription
lundi 1 octobre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mars 2020
-
Bonjour,

Ma question peut paraître irrationnelle mais je préfère anticiper.

Ma mère était en contact récemment avec des personnes atteintes du covid 19, et risque donc d'être contaminée; et, puisqu'il n'y a aucun traitement, de décéder dans les prochaines semaines si c'est le cas.

Le divorce de mes parents fixait le domicile de mon frère et moi-même chez ma mère, mais n'ôtait pas l'autorité parentale de mon père, qui lui, doit depuis une pension alimentaire à mon frère et moi. Un droit de visite à l'amiable (càd seulement avec le consentement des enfants) lui est également accordé, mais il n'a pas d'hébergement obligatoire. Tout ceci avait été mis en place car nous craignons des abus de la part de mon père, dont l'autorité parentale n'a pu lui être enlevée, puisque il n'a exercé "que" des violences psychologiques (donc plus difficiles à prouver que des violences physiques).

Je suis majeur et étudiant, et si jamais ma mère venait à disparaître, je souhaiterais devenir tuteur de mon petit frère de 14 ans. Seulement, pour ce faire, il faut que le père perde son autorité. Je suis allée me renseigner sur le site du service public mais n'ai pas trouvé de réponses suffisamment claire: les procédures ont l'air très simples alors que l'avocat de ma mère nous avait certifié qu'avec le peu de preuves que nous avions, nous ne pouvions faire perdre l'autorité parentale de mon père.

Est-ce que des craintes "suffisent" à faire perdre l'autorité parentale de quelqu'un? Comment obtenir la tutelle d'un membre de sa famille?

Merci d'avance.

1 réponse

Messages postés
4487
Date d'inscription
lundi 1 octobre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mars 2020
629
"Ma mère était en contact récemment avec des personnes atteintes du covid 19, et risque donc d'être contaminée; et, puisqu'il n'y a aucun traitement, de décéder dans les prochaines semaines si c'est le cas. "

ou la, la

selon, l'OMS 98% de guérison totale, faut arrêter la parano
Dossier à la une