Démission préavis de départ pendant coronavirus et gèle embauche [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 Shuggle -
Bonjour à tous

Je suis en préavis de départ d'un CDI suite démission car j'ai trouvé un nouvel emploi en CDI. Mon début de contrat prend effet le 30 mars prochain.
Depuis l'annonce du président avec la crise du coronavirus mon nouvel employeur ne répond plus à mes mails n'y mes appels.
Mon inquiétude est la suivante : étant en préavis de départ suite démission donc aucun droit pôle emploi si mon nouvel employeur gèle ses embauches qu'elle sont mes droits? J'ai démissionné pour venir travailler pour lui.

Merci pour vos réponses

Bien à vous

24 réponses

Exactement dans la meme situation.j ai demissioné d un cdi que j occupe depuis 4 ans pour un nveau cdi qui devait débuter le 26 mars....et là c est la catastrophe .je n ai qu une promesse d embauche.
22
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21288 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour,

Tout d'abord, il vaut toujours mieux démissionner après avoir réceptionner une promesse d'embauche signée de votre nouvel employeur.
Deux solutions se proposent à vous :
- Soit vous contactez votre nouvel employeur pour savoir ce qu'il en est ;
- Soit vous négociez avec votre employeur actuel pour annuler votre démission.

Bon courage à vous.
> Lau77
Bonjour.,
Après avoir tout essayé que ce soit au niveau de mon ancien employeur et mon nouveau je n'ai que des retours négatifs
Quels autres solutions s'offrent à nous Pôle emploi ne peuvent vraiment pas faire quelque chose je trouve ça vraiment inadmissible.
Bonjour,

Je suis également dans cette situation. Ayant démissioné d'un CDI pour un autre CDI qui a été annulé. Je viens de lire cet article :

https://www.efl.fr/actualites/social/contrat-de-travail/details.html?ref=f54524788-feaa-49b1-8820-9a3b1f93d7ac

Nous sommes donc en droit de considérer cela comme une rupture abusive.
> Selena
Bonjour actuellement dans la même situation avez-vous trouvé des solutions pour moi je n'en n'ai aucune
Rupture abusive c'est-à-dire j'en aurai droit peut-être au chômage pour ces cas particuliers ?
> Tom33
Bonjour,
L'entreprise doit honorer sa promesse d'embauche si vous en avez une. Donc soit vous inscrire des l'embauche en chômage partiel, soit décaler l'embauche à une date ultérieure.
Si elle rompt la promesse, prudhommes, pour rupture abusive, vous aurez le droit à une indemnité.
Vous pouvez essayer aussi de joindre pôle emploi, apparemment au cas par cas, sous certaines conditions, ils peuvent éventuellement mettre quelque chose en place.
Si vous aviez commencé et étiez en période d'essai, l'entreprise ne peut non plus vous licencier, étant donné que la période d'essai se base sur notre travail, ce qu'ils ne peuvent pas constater, ils ne peuvent donc pas la rompre non plus.
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 16 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
20
Bonjour,
Je suis dans le même cas que vous ! Ils me disent geler les embauches, mais j'ai quitté aussi mon CDi et je dois commencer le 30 chez eux. Qui nous rémunère? Pôle emploi ou l'employeur ? Sachant qu'on a pas de contrat de travail signé, la promesse d'embauche fait foie ?
Je suis paniquée !
Je vous comprend. Avez vous eu des nouvelles de votre futures entreprises vous?
Il faut le rappeler à l'ordre, si vous avez un contrat de travail signé, vous pouvez le poursuivre au prudhomme si un accord n’est pas trouvé.
Mon contrat de travail m a été envoyé par mail ainsi qu une fiche de poste et une promesse d embauche. Mon contrat n est pas signé je dois commencer le 30.
Pour le moment pas de nouvelle ... Appel répété et mail afin d attester de ma bonne fois.
Aucune mesure ne sont prises dans le cadre des employés travailleur comme nous dans des situations de préavis de départ.
La question des prud'hommes est évidente ... Mais dans la situation actuelle les employeurs évoqueront sûrement le cas de force majeur ...
Aïe aïe aïe prenez soin de vous et merci pour toute vos réponses
Je me rassure de voir que je ne suis pas seul
Alors la c’est vraiment pas net de la part de votre futur employeur de ne meme pas prendre le temps de vous dire un mot. Mais dans votre cas, le télétravail n’était pas possible?
C’est une situation vraiment inquiétante. Moi mon contrat est signé, il y a une semaine. Je dois occuper le poste le 6 avril. Je ne sais pas si je dois me rapprocher de la RH pour savoir ce qu’il compte faire .
Le télétravail est possible pour les tâche quotidienne car je connais pas encore tout de l entreprise.
Mais un patron accepterai t il de me faire commencer et me mettre en télétravail de suite après ... J en doute fort ;(
En ce qui vous concerne le 6 avril est un peu plus lointain ... J espère que la.situation sera revenu à la normal a cette date.afin que nous puissions tous retrouver sérénité
Je vous le souhaite aussi.
Si j'ai des nouvelles je vous tiens au courant et faites de même.
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 16 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
20
Pour mon cas, j'ai contacté mon nouvel employeur chez qui je devais commencer le 30, en cas de continuité du confinement, il me met en chômage technique à partir de ce jour.
Contactez vos nouveaux employeurs, c'est les seuls qui peuvent faire ça...
Super Solène que les choses se règle pour toi... Tu sera donc indemnisé par l'employeur qui sera ensuite rembourser.
Si il pouvait tous faire pareil ...
> Tony
C'est clair moi elle ne veut pas
> Tony
Désolé mais c'est faux. L'employeur ne peut embaucher quelqu'un et le mettre au chômage partiel. Le chômage partiel ne concerne que les employés déjà en poste... Je suis employeur et un employé a quitté son cdi pour arriver chez nous le 20 mars, impossible de l'embaucher actuellement nous n'avons aucune ressource. Nous nous retrouvons dans l'impasse et pas de réponse des administrations à ce sujet. L'employé n'a pas le droit au chômage car il a démissionné. C'est une situation ubuesque que devrait assumer l'assurance chômage !
> Ghislain
Bonjour,

J'ai bel est bien été embauchée hier et mise en chômage partiel directement par ma nouvelle entreprise.

Mon ancien employeur a pu, lui aussi, embaucher en chômage depuis le début de cette crise.

On peut donc être embauché malgré tout, au bon vouloir de l'employeur apparemment.

Je vous souhaite à tous d'avoir une issue comme la mienne

Bonjour

En l'état actuel des choses, le coronavirus ne suspend pas l'application du droit.
Si vous avez une promesse d'embauche formelle ou un contrat de travail, vous pouvez exiger son application.
Rappelez éventuellement à l'employeur que le gouvernement a largement ouvert les vannes du chômage partiel.
La seule raison qui pourrait remettre en cause le contrat serait l'invocation par l'employeur de la force majeure.
Il s'agit d'une notion extrêmement restrictive en droit. Elle doit reposer sur un évènement imprévisible ( une épidémie l'est elle ?), insurmontable et ne tenant ni au salarié ni à l'employeur.
Merci beaucoup pour votre réponse.

J'ai bien une promesse d'embauche ainsi qu'un contrat de travail à mon nom.
Si il vient à mettre fin au contrat pour raison de force majeur suis je protégé par l'assurance chômage?
Étant démissionnaire de mon précédent CDI et encore en période de préavis je suis très inquiète a l'idée de me retrouver sans revenu alors que ma décision d'intégrer cette entreprise en CDI était réfléchi .

Je vous remercie de nouveau

Bonne journée
> Tony
Je ne suis pas spécialiste de la question de l'assurance chômage et j'ignore quelles seraient les conditions d'indemnisation.
Encore une fois la notion de force majeure est très très restrictive. Il faut que les trois critères soient remplis.
Il n'est pas question pour moi de me substituer à la décision d'un tribunal mais je suis sceptique sur les critères d'insurmontabilité et d'imprevisibilité.
> Rirififiloulou
Merci beaucoup je me sens tout de même rassuré à l'idée de me dire qu un contrat de travail et une promesse d'embauche l'engage tout de même a respecter ses engagements.

Bonne journée
Évidement que nous sommes dans ce cas là. Mais la plupart du temps l'entreprise a tellement pas les moyens. Dans mon cas c'est un bar, nous avons ouvert il y a 2 mois, la treso est très basse, impossible d'embaucher qqun ss chômage partiel!

Bonjour,

Je crée ce post pour répondre aux très nombreuses demandes de personnes qui avaient une promesse d'embauche que l'employeur a décidé de ne pas honorer en mettant en avant la situation sanitaire.

1 que dit le droit

Le coronavirus ne suspend pas l'application du droit commun des contrats.
Assurez vous d'abord de la validité de votre promesse d'embauche. Elle doit mentionner clairement votre poste, votre rémunération, une date indicative d'embauche et l'employeur doit y mentionner clairement sa volonté de vous embaucher : un simple descriptif du poste ne suffit pas.
Si vous avez un contrat de travail c'est parfait.
Si vous êtes dans cette situation, l'employeur a la stricte obligation de tenir son engagement.
pour ceux qui se sont contentés d'un engagement verbal, je crains fort que les recours soient difficiles, voire impossibles.

2: et si l'employeur invoque la cause de force majeure ?

La notion de cause de force majeure est très restrictive. 3 conditions doivent être réunies : elle doit résulter d'un événement imprévisible, insurmontable et ne tenant ni au salarié ni à l'employeur.
Sous réserve de l'appréciation souveraine des tribunaux, seuls habilités à décider au cas par cas ce qui relève de la force majeure, je suis très sceptique sur les deux premières conditions.
Une épidémie est elle imprévisible ? Quand au caractère insurmontable, rien n'empêche l'employeur de placer le salarié en activité partielle.
Par ailleurs, à deux reprises à ma connaissance, la cour de cassation n'a pas retenu des épidémies ( de moindre ampleur il est vrai) de H1N1 et de grippe comme constituant des cas de force majeure.

3: et s'il rompt ma période d'essai ?

Une période d'essai permet à l'employeur de juger de l'adaptation au poste du salarié. Il doit se fonder sur une appréciation objective des qualités professionnelles de ce dernier. En cas de rupture, l'employeur n'a pas à justifier de cette rupture, mais elle est condamnable en cas d'abus, de discrimination ou de mauvaise foi.
Si l'entreprise est en activité partielle, l'employeur qui rompt la période d'essai d'un salarié qui n'a jamais mis un pied dans son entreprise aura du mal à justifier d'une rupture de bonne foi.
Il en va de même si l'employeur ne laisse pas un temps minimum pour pouvoir juger objectivement le salarié , si l'entreprise reste en activité.
Si l'employeur a l'habileté de laisser s'écouler quelques jours ou quelques semaines avant de rompre l'essai, la contestation sera quasiment impossible.

4: que faire ?

Dans un premier temps, rappelez à l'employeur que la mesure exceptionnelle d'activité partielle ne lui coûtera pas un sou et qu'il sera peut-être très content de compter sur un salarié motivé et reconnaissant lorsque les affaires reprendront.
S'il persiste, prenez acte de sa décision, qu'il vous aura certainement communiquée verbalement, sauf si vous avez à faire à un psychopathe suicidaire.
Adressez lui un courrier recommandé dans lequel vous mentionnerez l'historique de votre embauche, puis son revirement, en transcrivant le plus fidèlement possible vos échanges.
Concluez ce courrier en indiquant votre situation personnelle et en lui demandant de revenir sur sa décision. Ne parlez pas à ce stade d'inspecteur du travail (qui n'est de toute façon pas compétent dans ce genre de cas) ou de tribunal.
Si l'employeur persiste, prenez rendez vous avec un avocat muni de votre courrier, de toutes les traces de vos échanges ( mails, SMS...) et de votre contrat. L'employeur sera condamné à vous verser des dommages et intérêts.

Comme vous êtes très nombreux à vivre cette situation et que je ne peux pas répondre à tout le monde, merci, si vous voyez des questions, d'aiguiller la personne sur ce post.

Bon courage à tous

je complète mon post mais, de grâce, ne tuez pas le messager. Sur un post précédent, j'ai répondu ce que dit le droit, et je me suis fait insulter. Je ne vous dirai pas ce que vous avez envie d'entendre, j'en suis bien conscient, et croyez bien que je compatis sincèrement à votre détresse, mais je ne peux pas vous dire autre chose que la réalité.
lorsqu'un employeur (ou qui que ce soit d'autre, d'ailleurs), ne respecte pas son engagement et cause du tort à autrui, c'est à lui de le réparer, pas à la collectivité. N'en veuillez pas à l'agent de Pôle emploi qui ne fait qu'appliquer sans marge de manoeuvre une réglementation. S'il avait le pouvoir de vous faire entrer dans la case, il le ferait très vraisemblablement.
le responsable de votre situation, c'est l'employeur qui ne respecte pas son engagement: c'est à lui qu'il incombe de réparer le tort causé.
On peut toujours espérer que le gouvernement va prendre en compte les dizaines ou centaines de milliers de personnes dans votre situation, mais c'est peu vraisemblable. Ce serait ouvrir la porte à tous les abus et envoyer le message suivant : "employeurs, ne respectez plus vos contrats, ce n'est pas grave, l'Etat vous couvre et prendra en charge le coût".
encore une fois, j'espère de tout mon coeur que des mesures d'urgence vont être prises, mais cela me paraît peu vraisemblable.
à mon sens, la seule façon efficace d'agir est d'engager des procédures devant les tribunaux afin d'obtenir :
1 : des réparations individuelles du tort causé
2 : d'envoyer le message aux employeurs indélicats qu'ils auront des ennuis s'ils se comportent de cette façon.

ce n'est pas la voie la plus facile, car cela implique de nombreuses démarches, mais si vous suivez mes conseils du post précédent, je ne vois pas comment vous pourriez être déboutés.
> rirififiloulou
Bonjour,

Merci pour ces renseignements au moins c'est une réponse qui a le mérite d'être argumentée. Dans mon cas je devais commencer un mission intérimaire longue durée. J'ai un mail écrit de mon futur employeur qui confirme mon embauche mais comme c'est un contrat interimaire pas encore signé je suis coincée.
Bonjour pour ma part j'ai démissionné de mon cdi pour un autre cdi.
Ma nouvelle patronne s'engage à me rédiger une promesse d'embauche pour pôle emploi afin qu'ils puissent m'indemniser durant la durée du confinement.
Elle aimerait savoir ce qu'elle doit préciser sur cette promesse d'embauche sachant que ma période de fin de cdi est au 15/04
Bonjour
Un erreur majeure dans votre raisonnement : l'employeur ne peut pas embaucher une personne et la mettre immédiatement au chômage partiel. Ce dispositif a été créé pour les personnes déjà en poste... Nous sommes coincés
Bonjour,

avez vous eu une réponse?

je pense qu'il faut leur laisser le temps, car là les entreprises sont en train de mettre en place de nouveaux modes de travail et je pense qu'il reviendra vers vous dès qu'il sera disponible.
un contrat de travail vous couvre entièrement.

attendez la semaine du 23 mars.

Je suis dans la même situation que vous.
Bonjour. Moi j'ai signé mon contrat saisonnier il y a une semaine et j'ai commencé à travailler le 9 mars et ayant une periode d'essai de 1 mois. Le siège de l'enterprise peut-il cassé mon contrat si on venait à être confiner chez nous ? Ou doit-il me mettre au chomage technique ?
Vous serez sûrement au chômage puisque le gouvernement a ouvert les vannes du chômage partiel.
Bonjour,

Je suis dans la même situation. Et encore pire car je ne suis pas en France, je suis bloquée à cause des vols annulés.

Voici ce que j’ai trouvé:
Cependant, les tribunaux sont formels : il est interdit de rompre la période d’essai d’un salarié pour un autre motif que lié aux compétences du salarié à occuper son poste de travail.

Par voie de conséquent, un employeur ne peut arguer de difficultés économiques pour rompre la période d’essai d’un salarié.

J’espère que nos futures entreprises seront compréhensives!

Bon courage à tous!
A tous

Je viens de trouver une info importante que le site alqacegastronomique (bon rien a voir avec le sujet)
https://alsace.nouvellesgastronomiques.com/Coronavirus-Alsace--confinement-et-aides-aux-entreprises_a9550.html

Il.est écrit que les patrons on interdiction de ne pas.respecter leur promesse d embauche.
J espère.que ça va nous aider... Il faudrait une déclaration.officiel
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 27 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mars 2020
1
Bonjour,

Je suis dans le même cas.
Démission en mars d'un contrat de 5 ans en CDI avec préavis 1 mois je dois prendre mon nouveau poste mi avril.
J'ai eu l'employeur au téléphone, presque tout le monde est en télé travail.
Ils vont donc le faire venir une mâtiné m'expliquer quelque truc puis me mettre en télé travail.
Il m'a parlé du fait de décaler ma prise en fonction mais je lui ai dit que je souhaitais commencer à la date prévu.
J'espère qu'il ne va pas changer d'avis.
C'est une situation inconfortable et stressante mais il faut essayer de rester positive.
Faite nous part des nouvelles de votre situation ????
Messages postés
10533
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
7 avril 2020
4 899
Bonjour

Que l'employeur ne donne pas suite serait finalement le mieux pour vous puisque vous auriez un recours au prud'hommes.

Le pire serait qu'il vous fasse signer le contrat, qu'il vous fasse venir et qu'il rompe la période d'essai au bout de 5 minutes, comme il en a le droit. Là vous n'auriez pas de recours possible.
> Pauline_2393
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020

Tout ce qui se passe ne suspend pas nos droits. Le teletravail n'était pas possible pour vous?
Sinon il vous a prévenu qu’il ne vous embauche pas?
Biensur avec plaisir... Nous nous tenons au courant des qu un de nous a plus d infos...
Nous ne pouvons pas nous retrouver considéré comme démissionnaire alors que notre décision était justifié par une promesse d embauche ailleur.
J essai de joindre le pôle emplois en vain ...
Les entreprises vont être protégés par la crise mais personne ne parle des recrutements en cours...
Bonjour , je suis dans la même situation que vous . J’ai demissionné d’un cdi pour un autre cdi. Je suis en préavis de démission jusque vendredi et je devais commencer un nouveau boulot le 25 mars . Promesse d’embauche signée. J’ai réussi a joindre pole emploi qui me renvoie vers la DIRECCT de ma region , je suis en attente avec eux au téléphone depuis 1H pas moyen de joindre qqun. Si jamais qqun a plus de chance de les joindre .
Ma patronne actuelle m’a inscrite au chômage partiel pour cette semaine , je ne sais pas si mon préavis est suspendue suite au coronavirus ou si c’est le futur employeur qui doit prendre le relais par la suite .
> Pauline_2393
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020

Je suis dans le cas que toi, j’ai quitté mon cdi 24h avant l’annonce de Macron et j’ai travaillé trois jours dans un nouvel entreprise. Aujourd’hui il m’appelle que mon contrat prend fin le 29mars alors que depuis la semaine dernière je réclame mon contrat signer, ils m’ont fait croire qu’ils avaient une erreur de date. Du coup je me retrouve sur de la paille.
Si il met fin à la période d essai il doit tout de même motiver sa décision?
Au bout d une journée personne n est capable de dire si oui ou non nous sommes compétent pour le poste ...
Dans tout les cas vous avez raison... Si il met fin à notre période d essai c est pir
Dans le même sujet mais de l'autre coté de la ''barrière''

Je suis en pleine création d'entreprise, société constitué, travaux plannifié mais en stand by, car au moment où ils doivent commencer (dans 10jours) il n'y aura pas de livraison de matériaux car confinement.

Tous ca pour en venir au fait que j'ai fait une promesse d'embauche, comment faire ?
Est il possible d'embaucher mon salarié et le mettre immédiatement en chomage partiel ?
Je précise que mon métier est restaurant, métier qui est actuellement fermé depuis samedi.

Merci d'avance pour votre retour
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 19 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
1
Bonjour,
Je suis presque dans le même cas, j'ai démissionné pour me mettre en freelance.
Je contacté mon employeur pour voir s'il peut me récupérer le temps de la crise, mais je n'ai plus de réponse à mes mails.

Qu'est-ce que je peux faire dans ce cas?

Cordialement
Mon ancien employeur a aussi refusé de prolongé mon préavis pendant le confinement alors que le chômage technique ne lui coûte rien...
La méchanceté est gratuite aujourd'hui et ensuite on nous parle de solidarité ...
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 19 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
19 mars 2020

Bonjour à tous,
Tout d'abord, merci d'avoir initié cette pétition (je viens de la signer), espérons que les autorités réagiront en voyant que plusieurs centaines de personnes sont concernées.
Je suis également en période de préavis suite à une démission d'un CDI.
La particularité est que mon prochain poste est à l'étranger (je dois commencer fin Avril), mais compte tenu de la fermeture de l'espace Shengen nous sommes dans l'inconnu la plus totale.
Savez-vous s'il est possible juridiquement de décaler la date de fin du préavis pour cas de force majeure (je ne sais pas si on peut qualifier ainsi l'épidémie de Coronavirus) ?
Bonjour,

Je suis dans le même cas que vous. Je finis mon préavis le 6 avril prochain et je devais partir au Canada une semaine après pour commencer un travail sur place debut mai. Je vais me retrouver sans ressources si le confinement perdure.

Cordialement,
Bonjour possible d’avoir le lien de la pétition? Merci
Bonjour, j'ai démissionné le 5 février d'un CDI de 10 ans je dois commencer le 10 avril dans ma nouvelle entreprise ou tout le monde est au chômage partiel. Elle doit revenir vers moi car elle ne peut pas m'embaucher à la date prévue...j'ai appelé pôle emploi : Si la nouvelle entreprise met un terme à ma période d'essai dans un délais max de 60 jours j'ai droit au chômage. Il faudrait que la nouvelle entreprise mette fin à ma période d'essai même immédiatement pour percevoir mon chomage...
Exactement isa car vous justifié de plus de 3 ans d affiliation continu sans interruption dans votre ancienne emploi.
Marielebon
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 27 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mars 2020
1
Bonjour,

C'est pas mettre fin après 91 jours de période de d'essai c'est ce que je vois sur internet ?
Bonjour
Je suis comme vous, dans la même situation.
Je dois commencer aussi le 30 mars. Mais rien sur se site sujet exceptionnel.
Bonjour je suis dans le même cas...
Préavis donné 48h avant la fermeture des commerces... Le 10 avril je n'aurai plus rien.
Mon futur employeur ne pourra pas m'embaucher avant juin.


Avez vous trouver une solution ?
Bonjour, pour mon cas démission le 15 février j’avais retrouvé du travail pour le 16 mars... le soir annonces du gouvernement de confinement, le 17 au matin coup de téléphone pour me dire de rester chez moi... L’après-midi on m’annonçait la rupture de mon contrat par rapport à la période d’essai! Le lendemain j’ai reçu un recommander à la maison! Franchement c’est dégueulasse mais c’est comme ça je pense pas que le gouvernement a prévu quelque chose pour nous...Dur dur de retrouver du travail dans ces conditions pour ma part je n’y arrive pas et pourtant je suis dans la logistique... dur dur de retrouver du travail dans ces conditions. Je vous souhaite pas mais vous avez raison de vous inquiéter... Je précise que mon contrat a été signé des deux côtés le jour même... J’ai demandé à Pôle emploi comment ça se passe et pas de réponse donc pas de rémunération!
Bonjour
Moi j ai démissionné mon préavis a pris fin au début de confinement
Je pensais retrouver facilement étant boulanger
Mais les boulangerie sont restreint au minimum
Deplus les transports ferme petit à petit
J ai toujours travaillé dans ma vie sans réclamer d aide ,mais la je me retrouve financierement dans une situation compliquée et aucune aide pour nous
Moi aussi je me retrouve dans la même situation j'ai réussi à contacter Pôle Emploi ils ne peuvent rien faire c'est dégueulasse on est les oubliés de la société.
> Tom33
Carrément ça dégoûte à croire qu on est 10 en france dans ce cas pour pas qu on se souci de nous ,après le corona il y aura plein de personnes qui se retrou9a la rue ou dans des situations très précaires
Je viens de lire toutes vos réponses et j’espère vraiment que l’état va réagir à ces cas particuliers.
En effet j’ai également démissionné d’un CDI et devais commencer mon nouveau job le 26 mars.
Mon nouveau employeur m’a dit qu’ils étaient obligés de décaler la date du début de mon contrat! ( Contrat qui était signé par les deux parties)
Je leurs est bien signifier que je n’aurai droit à rien ! Et qu’ils avaient des ressources pour le mettre en chômage partiel ..

On m’a fait comprendre ou j’accepte ou je peux m’exposer à un mauvais départ et donc rupture de période d’essai . Et qu’ils n’avaient pas le choix ..

Le pôle emploi, me répond que c’est pas de chance cette situation et que rien à ce jour n’est prévu pour ce type de situation !
J’ai peut-être une piste pour vous... j’ai eu pôle emploi au téléphone si vous avez trois ans de travail pas interrompu et que l’employeur casse votre contrat avec la période d’essai sa peut ouvrir des droits... dans mon cas j’ai les trois ans mais entre ma période interim et mon embauche dans la même entreprise j’ai pris une petite semaine donc il y a interruption donc pas de droit... envoyé des mail au président en passant par leur site si on est beaucoup a faire la demande sa pourra peut-être fonctionné...moi je l’ai fait tellement je suis dégoûté... Aucun français ne se retrouveras sans ressources! Mes fesse tiens!
J'ai appelée le ministère du travail, qui m'a donné un numéro qui lui même m'a donné un numéro... Tout ça pour arriver à un inspecteur du travail, qui m'a dit que nous allons rien avoir et qu'il ne pensait pas que ce sujet serait évoqué.... Pff
Bonjour,

Je suis moi aussi dans le même cas avec les mêmes réponses. Aucune indemnité après une démission et même si ma future entreprise est fermée et ne commencera mon contrat qu'après le confinement. C'est scandaleux et je pense que c'est aux médias qu'il faut en parler aussi. Quelqu'un a t-il tenté ?
Oh que oui ils s'en foutent royalement. J'ai envoyer mail à bfmtv, cnews et nice matin zero réponse.
1 2
Dossier à la une