Plainte contre pompiers

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 27 janvier 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
27 janvier 2020
-
AN.Banker
Messages postés
3996
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 février 2020
-
Bonjour, je suis locataire, un feu de casserole s'est déclaré chez moi (j'en suis responsable), j'ai appelé les pompiers professionnels de Chartres afin d'avoir la conscience tranquille (25km) qui ont mis une heure à venir, ont tout défoncé (alors que le feu était éteint, ne restait que la fumée) au lieu d'agir avec l'extincteur (ils ont refusé de m'écouter, j'avais sécurisé la cuisine et éteint les flammes).
Quand ils l'ont jugé bon, ils sont partis, la fenêtre défoncée, la porte de la cuisine enlevée et la porte-fenêtre en face grande ouverte. Sans sécuriser d'aucune façon, sans demander aux pompiers volontaires de mon village ni aux gendarmes de faire des maraudes de sécurité. Je suis allée dormir ailleurs.
Le lendemain, je constate que le feu avait repris la nuit et que mon appartement est totalement dévasté, calciné. La charpente a brûlé et le toit est tombé.
Mon assureur s'occupe de la partie matérielle et entame une action judiciaire contre les pompiers.
Mais j'ai tout perdu ! et pas seulement du matériel irremplaçable !
Je souhaite, de mon côté, demander une indemnisation pour préjudice moral aux pompiers.
Qu'en dites-vous ? Est-ce possible ? Comment faire ?
Merci de votre réponse.

2 réponses

Messages postés
11138
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
4 653
Bonjour,

Vous êtes dans vos torts, si une enquête approfondie a lieu, votre comportement risque fortement d'être mise en cause et vous pourrez vous en sortir dans un moins bel état que vous l'êtes actuellement.

  afin d'avoir la conscience tranquille (25km) qui ont mis une heure à venir, ont tout défoncé (alors que le feu était éteint, ne restait que la fumée)

Selon cette phrase, on en déduit que vous considériez vous même l'intervention comme non-prioriataire, ce que le centre de logistique des pompiers a, par son comportement, corroboré. Ils ont préféré favorisé d'autres plus urgentes. Et visiblement, le délai d'intervention n'a pas eu d'impact.

ils ont refusé de m'écouter, j'avais sécurisé la cuisine et éteint les flammes). 

Quand on n'est pas capable de ne pas déclencher un feu, vous perdez tout crédibilité à donner des conseils à des professionnels du sujet. On pourrait vous embêter sur l'entrave que vous avez effectué en fonction des termes que vous avez utilisez pour donner vos "conseils" aux pompiers.
Vous êtes même allez jusqu'à faire croire que vous aviez sécuriser le lieu. Or, cela n'était qu'apparence puisque le feu a repris. Vous avez très probablement masquer vous même, de par votre intervention, des éléments qui auraient permis aux pompiers de réellement maitriser la situation.

Sans sécuriser d'aucune façon, sans demander aux pompiers volontaires de mon village ni aux gendarmes de faire des maraudes de sécurité. Je suis allée dormir ailleurs. 

Là, vous reprochez aux autres, ce que vous n'avez pas fait... en prodiguant des conseils, totalement inutiles et inefficaces. Les maraudes n'auraient pu donner l'alerte que dès lors que le feu avait repris. Or, si le feu reprend au point que l'on s'en aperçoit de l'extérieur, c'est qu'il est déjà trop tard pour agir pour sauver votre bien.

J'espère que les voisins ne porteront pas plainte contre vous, car vous risquez d'avoir mal sinon !
Arrêtez de jouer la stratégie de la victime et de faire porter la responsabilité sur les autres, la situation (même s'il s'agit de votre version ! et ce n'est même pas celle de ceux que vous accusez) montre déjà votre défaillance.
Je la jouerai plutôt petit en me faisant oublier.

CB

Messages postés
3996
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 février 2020
2 151
Bonjour,

Sans sécuriser d'aucune façon, sans demander aux pompiers volontaires de mon village ni aux gendarmes de faire des maraudes de sécurité. Je suis allée dormir ailleurs.

C'était à vous de le faire et à ce moment là qu'il fallait appeler votre assureur. Ils auraient pu faire appel à une société de sécurité.

Pour moi, je vais me faire l'avocat des pompiers. Rien ne dit qu'un cambrioleur amateur ou pro ne soit pas passé par là, ait vu ce qu'il se passe et se soit dit "tiens je vais me faire l'intérieur et remettre le feu derrière". Y'a t'il eu au moins enquête sur l'origine du feu après votre départ ?

Pour le reste, je suis assez d'accord sur l'argumentaire de Hoquei44. Vous ne pouvez pas reprochez d'un côté qu'ils aient défoncés portes et fenêtres alors qu'au final le feu était bien plus important que vous ne le pensiez en leur disant l'avoir maîtrisé vous même. S'ils témoignent d'une entrave de votre part, l'issue ne vous sera pas favorable.
Dossier à la une