Problème mutuelle

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2020
-
 Elladriel -
Bonjour,


Mon beau-père a sa mutuelle chez la PRObtp. Le 21 octobre 2019, il reçoit une mise en demeure pour impayés de la cotisation d’octobre.
Il appelle donc la probtp en novembre, on lui signifie qu’il n’est plus assurer et que son contrat est résilié mais qu’il doit tout de même cette somme. Aujourd’hui, de bonne foi, son fils a payé la somme dûe le 23 décembre soit au-delà des 40 jours suivant la date de la mise en demeure.
La probtp le rappelle comme quoi mon beau-père doit l’arriéré de l’année 2019 ce qui est normal puisque c’est la loi mais que lui sera prélevé aussi en février la cotisation de janvier et février et ensuite les mensualités normale. Mon beau-père est aujourd’hui en incapacité de se payer cette mutuelle. On lui dit que son contrat est résilié par téléphone et aujourd’hui on lui dit que son contrat continu pour 2020. Il n’a eu aucun courrier et pas de carte de tiers payant, pas de contrat sur le site. Rectification, après avoir envoyé un message le 31 décembre, des contrats qui date du 1er janvier sont apparus sur le site, bizarre . Quel recours a-t-il pour ne pas avoir ce contrat pour 2020. La ProBTP est sourde à nos appels et nous raccroche au nez. On leur envoie de message via leur site mais pas de réponses concrètes. Mon beau-père est désespéré car risque de retourner en interdit bancaire.

1 réponse

Bonjour,
Il faudrait vérifier si le contrat de la ProBTP, mais je pense que votre beau-père cotise à un fond social. Si c'est le cas, il faut écrire à cet organisme pour expliquer la situation dans laquelle se trouve votre beau-père.
En théorie, ce fond social est géré par des adhérents de la ProBTP, et cette démarche devrait vous permettre de régler au moins temporairement la situation.
Ensuite, si votre beau-père ne peut plus faire face au coût de cette mutuelle, je vous invite à lire les conditions prévues par le réglement mutualiste: Peut-être est-il possible de moduler à la baisse la garantie, et d'obtenir une résiliation à l'amiable.
Dans le cas contraire, sachez qu'en cas de changement de régime, votre beau-père peut résilier sans délai sa garantie. C'est peut-être l'astuce à retenir.
Dossier à la une