Vis cache

Signaler
-
 marc -
Bonjour,
J ai acheté une maison par le biais d une agence immobilière et dans une partie de la maison (cuisine, salle de bains, toilette et chambre ) il y a beaucoup d humidite et les murs sont devenus noirs et de l eau qui coule du plafond on pense que cela provient de la toiture. Lors de nos visites, les murs et plafonds étaient blancs.
Pensez vous qu on peut considérer comme un vis cas ? Et si c est le cas quel est notre recours ?
Merci d avance pour votre reponse

3 réponses

bonjour,

On ne dit pas "vis caché", mais vice caché.

Si la maison est ancienne sans VMC, et que vous n'évacuez pas la vapeur d'eau lorsque vous prenez la douche, ce n'est que de votre faute. Si vous étendez le linge à l'intérieur, idem, si vous avez des plantes vertes, c'est pareil. Si vous utilisez un chauffage sans évacuation genre poêle à pétrole ou au gaz, là aussi ça produit autant d'eau sous forme de vapeur que de combustible consommé.
Si la maison est ancienne elle n'est pas isolée, et ça favorise encore plus la condensation si le renouvellement d'air est insuffisant.
Bonjour
Votre acquisition date de quand?
Messages postés
19499
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2020
7 161
Bonjour,
La construction ou la réfection du toit datent de moins de 10 ans ?
anemonedemer
Messages postés
19499
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2020
7 161
Alors il faut en avoir la certitude. relisez l'acte de vente.
Et dans ce cas il faut faire valoir la garantie décennale.

Pour commencer avez vous fait une déclaration de sinistre à votre MRH ?

Il faut commencer par faire un diagnostic pour connaitre l'origine de l'humidité. Si vous n'aérez pas ou autre pb d'utilisation des locaux ... il n'y aura aucun recours.
Merci pour votre réponse par contre que veut dire MRH ?
anemonedemer
Messages postés
19499
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
22 janvier 2020
7 161
assurance habitation
Merci vous êtes bien aimable
Dossier à la une