Ancienneté et licenciement faute grave

Signaler
-
 Gilane -
Bonjour, après 42 ans d'ancienneté mon patron va me licencier pour faute grave. Je suis à quelques mois de la retraite et je vais perdre plus de 24000 mille euros auquel j'avais droit le jour de mon départ en retraite. Quels sont mes recours .merci pour votre réponse

2 réponses

Bonjour.

Voir auprès d'un syndicat-salariés ou, mieux un avocat spécialisé en droit social.
Ils examineront de près ce qu'il en est de cette faute grave, de la procédure en cours, et en particulier si tous vos droits ont été respectés.
Exemple : employeur ne respectant pas ses obligations pour défaut d'organisation d'élections professionnelles. Ce qui crée un préjudice pour le salarié car il se trouve privé d'un moyen de défense et d'assistance du fait de l'absence de représentants.

Faites-vous accompagner, c'est très important.
Arriver en fin de vie professionnelle dans ce contexte est très difficile. Ne pas rester seul face à cet employeur.

Cordialement
Merci de votre réponse, vous me dites de m'adresser à un avocat spécialisé en droit social, mais dois-je le faire avant ou après mon licenciement, car pour l'instant j'ai une mise à pieds et je suis convoqué samedi pour la suite de la procédure de licenciement, accompagné d'une personne du syndicat. En plus je suis un des plus ancien salarié de cet hypermarché, je suis effondré...
Cette personne du syndicat, voir avec elle, avant l'entretien de samedi, tous les points qui vous seraient favorables et défavorables. Et stratégie à mettre en place pour vous défendre au mieux.

Si vous estimez que cette personne n'est pas à la hauteur ou ne vous défend pas au mieux, trouver un avocat spécialiste. Une action aux prud'hommes peut se faire avant ou après votre licenciement.
Merci infiniment
Messages postés
27872
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2020
2 021
Bonjour,

Si le licenciement pour faute grave est légitime, aucun recours. S'il n'est pas justifié, il faudra le contester auprès des prud'hommes. Peut être en ajoutant qu'une des raisons du licenciement c'était d'éviter le paiement de la prime de départ en retraite.

Cdlt
Dossier à la une