Charges locative au forfait surevaluées

- - Dernière réponse : Valenchantée
Messages postés
20694
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 décembre 2019
- 1 déc. 2019 à 16:17
Bonjour,

Nous louons actuellement une maison en colocation à un particulier.

Chaque colocataire à un bail indépendant et payé son propre loyer + les charges.

Nous payons tous 150€ de charges mensuelles, soit un total de 750€ par mois en tout pour la maison: ce qui nous semble exorbitant.

Ayant passé les 1an de nos baux, nous avons demandé un décompte des charge réelles de l'année en vue pour savoir ce qu'il en ai (et voir pour une régulation forcément...)

La propriétaire nous a dit que comme nous étions dans un meublé, les charges étaient au forfait et qu'il n'y aurait pas de régule et que par conséquent elle ne nous fournirait pas de détail reel.

La somme étant vraiment exorbitante pour la maison et ces prestations, avons nous possibilité d'avoir un droit de regard sur les dépenses réelles ainsi que une régulation si un écart flagrant est constaté ?

En vous remerciant pour votre aide!
Cordialement

Julie
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
30566
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
13 décembre 2019
6579
0
Merci
bonjour,

Je vous propose un peu de lecture :
https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8399640-location-visite-limite-et-coup-de-coeur-qui-fait-les-travaux#2
dont cet extrait au § III - H :

"CHARGES : art 8-1 loi 6/7/1989

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F947

Les charges peuvent être mentionnées :

- Soit « au réel » (cas en location nue ou meublée) : le montant doit être régularisé au moins 1 fois/an sur justificatif.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2066

- Soit « forfaitaires » [(cas en location meublée ou en co-location nue (pour colocataires non mariés, non pacsés)] : le montant reste inchangé pendant toute la durée de la location, mais, si le contrat de location le prévoit, peut toutefois être indexé en même temps que le loyer et selon les mêmes modalités (si et seulement si une révision annuelle de loyer est aussi prévue au contrat).
Art. 25-10 loi 6/7/1989 :
Le montant des charges ne doit pas être "manifestement disproportionné" par rapport au montant de charges réellement récupérables sur le locataire et le forfait de charges locatives est réputé couvrir l'ensemble des charges, y compris la TEOM.
https://www.pap.fr/bailleur/loyer-charges/les-charges-locatives/a2066/location-meublee-charges-reelles-ou-forfaitaires
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000028779195&cidTexte=LEGITEXT000006069108

- Soit « charges comprises » : juridiquement parlant, "charges comprises" ça ne veut rien dire.
Dans ce cas, le bailleur DOIT préciser clairement sur le contrat de location :
-> ce qu’elles comprennent exactement
-> ET précise si elles sont "au forfait" OU "au réel".

- Soit « zéro charges » : à mentionner explicitement, car, en l’absence de toute mention, la jurisprudence considère que les charges restent dues par le locataire selon leur consommation réelle."

Le qualificatif de charges "forfaitaires" est-il mentionné sur chacun de vos baux ?

cdt.

« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Commenter la réponse de djivi38
0
Merci
Bonjour Djivi38

En effet, nos baux parlent bien de charges forfaitaires.

J'ai pu consulter un article également indiquant qu'elles ne devaient pas être "manifestement disproportionné".
Mais cela reste vague: qu'entend-t-on effectivement par là et comment faire pour savoir si nous sommes concernées ou non? Et si oui comment agir ?

Elle ne veut pas nous donner accès aux factures donc impossible actuellement de savoir l'écart entre le réel et ce qui est payé...
La propriétaire nous dit même que l'ensemble des frais n'est pas couvert mais qu'elle ne nous augmentera pourtant pas les charges l'année prochaine.

Ce comportement nous semble suspect, d'autant plus que 9000€ de charges à l'année sans rien de particulier (même pas d'entretien extérieur ou ascenseur etc..) et que la maison est souvent vide donc sans dépenses d'électricité et d'eau pour 5 personnes en continu...
djivi38
Messages postés
30566
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
13 décembre 2019
6579 -
A vos places, je lui enverrais un courrier (commun = avec vos 3 noms/prénoms et vos 3 signatures) en R+AR pour la mettre en demeure de vous envoyer les justificatifs des charges sous 8 jours à réception OU pour vous donner un RV pour pouvoir les consulter chez elle et je mettrais cette phrase en conclusion : << En cas de non respect du délai imparti ou de non RV donné, nous confierons le litige à la commission départementale de conciliation et, s'il le faut, nous vous assignerons devant le tribunal d'instance où, en plus, nous demanderons des dommages et intérêts au titre de l'article 700 du Code civil. + formule de politesse. >>

Gardez précieusement une copie de votre courrier R+AR, ainsi que les récépissés correspondants.

A titre indicatif : les provisions (donc "au réel") des charges de mon appartement (17 logements/immeuble et 4 immeubles dans la copro) sont d'environ égales à 1520 € pour cette année, pour un F3 de 71 m², au 3°et dernier étage, avec entretien des extérieurs, chauffage collectif et ascenseurs, DONT 1140 € de charges locatives.

cdt.
Valenchantée
Messages postés
20694
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 décembre 2019
4275 -
Bonjour,

Pour savoir si le forfait est "manifestement disproportionné", il faut en connaître le montant réel effectivement, pour le reste : le bailleur n'est pas censé faire des bénéfices avec les charges, donc tout ce qui dépasse est illicite.

Cordialement,
Val
Commenter la réponse de JulieF
Dossier à la une