Droit de prendre ses enfants en dehors du droit de visite

- - Dernière réponse :  Molosse - 6 nov. 2019 à 11:59
Bonjour,
Le papa de ma fille me demande régulièrement pour prendre sa fille en dehors de son droit de visite et d'hébergement mais ne respecte pas toujours son droit de visite et d'hébergement. Il est en horaire décalé. Depuis la séparation, il y a 6 ans, je me suis occupé de ma fille et j'ai été conciliante sur ses disponibilités - dans l'intérêt de ma fille. Mais cette adaptation constante est injuste. J'ai pour ma part entrepris de réorganiser mon emploi du temps professionnel afin d'avoir mes mercredis pour faire une activité avec ma fille. Sans dire qu'il s'agit de sacrifice, je pense avoir fait au mieux. Récemment, l'entente cordiale avec le père de ma fille s'est dégradé et j'aimerais appliquer strictement le jugement (un WE sur 2) sans que cette démarche ne me soit reproché par une juge par la suite.
Puis je refuser de lui remettre notre fille en dehors du droit de visite et d'hébergement sans représailles ?
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour,

"Puis je refuser de lui remettre notre fille en dehors du droit de visite et d'hébergement sans représailles ?" Bien entendu, puisque vous ne feriez qu'appliquer le jugement à la lettre.

A vous de faire comprendre au papa que vous êtes conciliante depuis le début, mais que vous n'avez aucune obligation de le faire.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 6035 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci Komar.
J'irais donc dans ce sens.
Commenter la réponse de Komar
0
Merci
Oui, mais pensez avant tout à l'enfant...son droit régulier n'est qu'un droit, pas une obligation, et sil travaille en décalé il fait ce quil peut..
Dire plus tard à cette enfant que vous avez refusé les sorties avec son papa...elle pourra sérieusement vous le reprochet
Je n'ai pas connaissance de son emploi du temps par conséquent, je ne sais pas s'il y fait effectivement de ce qu'il peut ou ce qu'il veut.
Récemment, il n'a pas hésité à faire valoir le jugement indiquant qu'il fallait désormais le respecter. Ainsi j'en conclu, qu'il fait ce qui l'arrange et effectivement, à vous lire, je passe pour la méchante si je ne répond pas favorablement à ces demande de visite HORS droit de visite.
Commenter la réponse de Rovie
Dossier à la une