Affaire tribunal de police : plainte propos racistes

Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 6 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 octobre 2019
- - Dernière réponse : curieuse2justice
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 6 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 octobre 2019
- 6 oct. 2019 à 21:51
Bonjour,

J’ai une Collègue (maghrébine)qui s’est Fait licencier car une autre collègue (blanche) a déposé une plainte contre elle pour propos raciste (elle lui aurait soit disant dit « casse toi toi et tes sales noires) mais j’ai été présente et j’ai pas entendu ces mots.
Alors qú’une autre collègue (copine de celle qui porte plainte) aurait soit disant entendu les mêmes mots mais en arabe???
Je suis choquée de cette histoire qui est allé jusqu’au tribunal.
Ma collègue licenciée était déléguée du personnel qui a gagné son procès au TA , réintégrée mais m’employeur L’avait dispensé d’activité et cherchait tous les moyens pour la licencier.
Je suis choquée car 4 policiers sont venus la chercher au bureau devant tout le monde...
Que va t il lui arriver? J’ai de la peine pour elle car la direction s’est acharné sur elle. J’ai fais une attestation pour elle pour confirmer qu’en tant que témoin j’ai rien entendu, car aucun policier n’est venu pour que je leur dise.
Est ce que le juge va la relaxer?
La fille qui a déposé plainte contre elle est blanche pourtant? Et en plus Aucun propos racistes n’a jamais été dis....
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
31876
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 octobre 2019
5385
0
Merci
Bonjour
Sauf erreur de ma part au maghrébine on est blanc et pas noir ni jaune
curieuse2justice
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 6 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 octobre 2019
-
Désolé je ne comprends pas votre réponse. Pourriez-vous être plus clair?
Commenter la réponse de tania57
Messages postés
3874
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
20 octobre 2019
787
0
Merci
la base d'une infraction de presse, c'est de déterminer le propos exact auquel la défense aura à répondre.
il y a 3 versions selon votre présentation, la phrase, rien de cela, un propos en arabe. si le droit est appliqué correctement, cela me parait difficile de condamner qui que ce soit dans ces conditions.
curieuse2justice
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 6 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 octobre 2019
-
Excusez moi, au vu des 2 réponses que je ne comprends pas c’est peut-être être moi qui ai mal expliqué et m’en Excuse.
Je vais essayer d’etre Plus clair alors :
Une collègue (blanche) a accusé une autre collègue (magrebine) de lui avoir dit : casse toi toi et tes sales noirs!(en français)
4 policier sont venus la chercher au travail pour la mettre en garde à vue et pendant son audition, elle a pourtant dit au policier que tout cela est faux
Une autre collègue aurait soit disant été témoin de ces insultes mais donne une autre version (elle dit qu’elle aurait soit disant parlé en arabe).
La collègue accuse à tort a été licencié et a été convoqué devant le juge après avoir fait une garde à vue de 24h.
Je trouve cela choquant Pour des faits qui sont totalement contestables!
J’ai été témoin la police n’est jamais venu au bureau pour enquêter mais j’ai fais une attestation pour que ma collègue accuse à tort la présente au juge.
Pensez vous que ça va suffire pour que le juge la relaxe?
J’ai de la peine pour elle et m’inquiète beaucoup pour elle, elle ne devrait pas subir ça et encore moins avoir un casier pour une affaire inventée de toute pièce par des collègues qui voulaient qu’elle soit virée!
Merci d’avance pour vos réponses
curieuse2justice
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 6 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
6 octobre 2019
-
Pardon j’ai oublié de vous préciser que la collègue accuse à déposé une main courant le jour même de l’incident auprès du commissariat de son domicile car elle a été insulté de sale arabe, mais jamais la personne qui a dis ces propos n’a été convoqué, alors que ma collègue elle a eu une garde à vue???
Est cela la justice? Je suis vraiment choquée...
Commenter la réponse de PA486
Dossier à la une