Quitter une colocation avec bail solidaire [Résolu]

- - Dernière réponse : Valenchantée
Messages postés
19520
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 septembre 2019
- 6 sept. 2019 à 20:33
Bonjour,

j'ai consulté les dossiers du site pour trouver une réponse à ma question, mais je n'ai pas tout à fait trouvé ce que je cherchais.

La situation est la suivante : A et B sont en colocation. A en a marre de B et voudrait partir au plus vite, et pour cela, envoyer une lettre de préavis d'un mois (il s'agit d'une zone tendue) en bonne et dûe forme. B, quand à lui, n'est pas prêt à assumer le loyer entier, et est particulièrement difficile en ce qui concerne le choix éventuel d'un remplaçant de A.

Si A envoie son préavis et quitte l'appartement un mois après, et que B ne trouve pas de remplaçant à A, alors A reste solidaire du loyer pendant six mois, j'ai bien compris ?

Et donc, y a-t-il un moyen légal, pour A, d'inciter B soit à partir, soit à trouver très vite un remplaçant ?

Merci pour vos réponses !
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
28296
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2019
5747
0
Merci
bonjour,

"Et donc, y a-t-il un moyen légal, pour A, d'inciter B soit à partir, soit à trouver très vite un remplaçant ?"
Non.


En colocation, avec clause de solidarité, le colocataire qui veut partir doit donner son CONGÉ (on ne donne pas "un préavis") : il reste "redevable" du loyer & des charges pendant tout son préavis (1 mois donc en zone tendue, de date à date, à partir de la réception effective par le bailleur de la notification du congé), et il reste "solidaire" (donc dans le cas où le colocataire restant paye incomplètement ou pas du tout) du loyer & des charges pendant 6 mois après la fin de son préavis.

Ce n'est pas spécialement au colocataire sortant à chercher un remplaçant, même si son intérêt est que sa chambre soit relouée au + vite. Chacun peut se démener pour trouver un remplaçant.

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/logement-le-contrat-de-bail-location-colocation.html
Extrait :

« Colocation avec plusieurs contrats de bail
Si chaque colocataire dispose de son propre bail (par ex. pour une chambre et accès aux parties communes), chacun continue à ne payer que sa propre part et le propriétaire peut imposer le nouveau colocataire qu’il aura choisi.
(…)
Contrat de Bail unique pour les colocataires :
Le loyer est divisé entre ceux qui restent jusqu’à l’entrée d’un nouveau. Le bailleur ne peut pas en revanche imposer dans le bail un nouveau locataire sans l’accord des autres colocataires. »


cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Commenter la réponse de djivi38
Messages postés
19520
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 septembre 2019
3985
0
Merci
Bonsoir,

En pratique (même si juridiquement ce n'est pas le cas), vous n'avez pas à payer les loyers après votre préavis : c'est à votre colocataire de se débrouiller pour payer le loyer en entier.

C'est uniquement s'il ne paye pas le loyer, que le bailleur pourra faire appel à vous pour payer à sa place. Ceci dit, vous pourrez l'assigner devant la justice pour récupérer vos billes.

Cordialement,
Commenter la réponse de Valenchantée
Dossier à la une