Racheter une maison familiale de son vivant

- - Dernière réponse : GKLONE
Messages postés
3427
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 août 2019
- 13 août 2019 à 17:47
Bonjour,
Mon conjoint souhaite racheter la maison de sa mère qui lui appartient. Ils sont trois frères. Est-ce que il y a une part d'héritage qui peut être déduite du bien ou devons nous payer plein pot svp?
Merci
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
3427
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 août 2019
918
0
Merci
Bonjour
Si sa mère est vivante et si la maison lui appartient complètement, il devra la payer pour sa valeur réelle. Sa mère peut lui faire une donation partielle mais elle devra être rapportée à sa succession pour le partage avec ses frères. Éventuellement sa mère peut lui léguer la quotité disponible pour le favoriser au moment du partage après son décès. Avant tout, les conseils d'un notaire sont indispensables.
Commenter la réponse de GKLONE
0
Merci
Merci pour votre réponse. Je n'ai pas compris ce qu'était la quotité disponible.
GKLONE
Messages postés
3427
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 août 2019
918 -
"La réserve héréditaire est la part minimale d'héritage à laquelle ont droit les héritiers dits "réservataires". Ces derniers peuvent y renoncer ou au contraire engager une action en justice pour faire respecter leurs droits. A l'inverse, le défunt peut transmettre à la personne de son choix la quotité disponible, c'est-à-dire la part de patrimoine "non réservée"


https://droit-finances.commentcamarche.com/contents/1010-quotite-disponible-et-reserve-hereditaire

Si le défunt a 4 enfants, la quotité disponible est du quart de sa succession. La mère, avant son décès, peut (mais c'est sa volonté exclusive, elle n'y est pas obligée) donc faire une donation hors part ou établir un testament pour léguer le quart de sa succession au maximum à qui elle veut, par exemple à l'un ou l'autre de ses enfants en plus de sa réserve, ce qui permet de le favoriser par rapport aux autres héritiers réservataires.
Commenter la réponse de Mpelan
Dossier à la une