Heure supplémentaires

- - Dernière réponse :  Roquette - 5 juil. 2019 à 22:46
Bonjour,
Au sein de la société pour laquelle je travaille nous avons un service comptable qui est amené à faire des heures supplémentaires.
La société génère une hausse d'activités asser importante.
La plupart du temps les salariés sont réprimander verbalement car il aura été formellement interdit de faire des heures sous prétexte que nous n'avons rien demandé.
Bien entendu notre professionnalisme nous pousse à générer quelques heures. Vu le boum d'activités.
Celles-ci ne peuvent être que récupérer, le directeur impose qu'elle soit récupérer en demi-journée ou juste en heure il est formellement interdit de prendre des journées entières ou de cumuler des heures.
Dans le but de prendre une journée intégrale.
Cela est-il légal ? sachant que nous ne récupérons jamais durant des périodes exceptionnelles.
Rien ne justifie que nos prises d'heures en journée peuvent avoir un impact sur le fonctionnement de la société.
J'aurais beaucoup aimé avoir de l'aide de votre part et surtout un article de loi ou bien une jurisprudence.
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
10118
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juillet 2019
3525
0
Merci
Bonjour,

Le salarié n'a pas à prendre l'initiative de réaliser des heures supplémentaires.
S'il le fait, cela s'appelle du bénévolat.

Les heures supplémentaires sont rémunérés par l'employeur, soit en temps de repos, soit en argent, soit une combinaison des deux. Le choix de la rémunération se fait uniquement à la discrétion de l'employeur. C'est lui et lui seul qui est libre de décider entre repos/salaire.

CB
Commenter la réponse de hoquei44
0
Merci
Très bien merci.
Et si la direction valide les heures supplémentaires car parfois les enjeux financier l'impose.
Et il dans sont droit d'imposer en heures les récupération plutôt que en journée sachant que les clôture annuelle sont des période charnière dans ce type de fonction?
Merci pour votre réactivité j'apprécie.
Commenter la réponse de Roquette
Dossier à la une