Vente d'une maison en 1988

- - Dernière réponse :  Mir - 25 juin 2019 à 20:13
Bonjour,
Mon mari et moi avions achetés notre maison en 1980.en 1987 nous séparons .je quitte le logement et pars à une autre adresse.en 1988 cette maison est revendue.je n'ai eu aucune convocation chez le notaire et mon mari à cette époque assez noire m'a dit "elle est vendue"sans me donner plus d'explications.comment mon mari a fait pour vendre ce bien sans ma présence chez le notaire alors que ce bien était à nos 2 noms?
Je remercie par avance la personne qui pourrait m'aider à comprendre.MD
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
10138
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2019
3547
2
Merci
Bonjour,

Les faits s'étant déroulé il y a plus de 30 ans, il n'y a plus rien à attendre.

Le juridique évoluant constamment, pour réunir toute la législation applicable de l'époque (que ce soit les codes, la jurisprudence, et autres) il faudrait des historiens-avocats.
Vous pouvez toujours vous adresser à des étudiants en quête de sujet de mémoire, car si vous faite la demande à un avocat, vous aurez une note d'honoraire monstrueuse pour de la simple curiosité.

CB

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25423 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de hoquei44
Messages postés
4643
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2019
1391
1
Merci
Bonjour
Je présume que vous étiez mariés sous le régime légal de la communauté.
J'ai de la peine à croire que votre mari ait pu vendre votre logement familial sans votre consentement, car cette vente aurait été faite en fraude de deux dispositions du code civil, à savoir:
-l'article 215 concernant la vente du logement familial qui nécessite l'accord des deux époux, peu important que le bien appartienne à un seul des époux ou à la communauté.
- l'article 1424 du même code, qui exige le consentement de la femme pour la cession du bien de communauté.
Je trouve donc plus que bizarre que deux empêchements à la fois ait échappé à l'attention du notaire.
Ceci étant, il est malheureusement trop tard pour agir.
art 215; l'action en nullité de la vente se prescrit par un an à partir du jour où l'époux lésé a eu connaissance de l'acte , sans que ce délai puisse excéder de plus d'un an la dissolution du régime
matrimonial .
Art 1424: l'action en nullité se prescrit par deux ans à partir où l'époux lésé a eu connaissance de l'acte sans que ce délai puisse excéder deux ans après la dissolution de la communauté.
Comme vous ne donnez aucune indication sur votre situation matrimoniale, date du divorce par exemple, je ne peux vous en dire plus.
Votre cas ne présente aucune difficulté d'analyse.
Merci beaucoup de votre réponse.en fait je voulais juste voir l'acte de vente.celui- ci n'a pas étéretrouvé dans les documents laissés par mon ex- mari après son décès. Encore merci pour l'intérêt porté à ma question.
bretecher
Messages postés
3686
Date d'inscription
dimanche 21 mai 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2019
535 > Mir -
demandez au notaire qui a fait l'acte de vente
Commenter la réponse de Ulpien1
Dossier à la une