Vente en viager

- - Dernière réponse :  Sylvie - 25 mai 2019 à 13:18
Bonjour,
Voilà j'ai 2 freres avec qui je suis fâchée et ne parle même plus a mes parents
Moi j'aimerais acheter la maison de mes parents en viager mais comme mes parents et moi meme ne pouvons demander l accord a ses derniers vue qu'ils nous parle plus !!
Comment faire et as t on le droit???
Car le problème est qu'il ne veulent meme pas hériter des biens de mes parents après leurs décès donc cela veux dire que je ne pourait rien faire ni r acheter leurs part ???
Merci d avance
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
30301
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2019
9915
0
Merci
Comment faire et as t on le droit???
Vous ne pouvez rien faire si ce n'est demander à vos frères d'accepter cette transaction.
S'ils ne répondent pas vous ne serez pas plus avancée.
Et s'ils répondent ce sera pour vous opposer un refus.

Car le problème est qu'il ne veulent meme pas hériter des biens de mes parents ............
Ils peuvent tout à fait changer d'avis plus tard.
Et, vis à vis de la succession future des parents, ils ne peuvent prendre aucune position pendant le cours de leur existence.

donc cela veux dire que je ne pourait rien faire ni r acheter leurs part ???
Ce n'est pas exact.
Lorsque plusieurs héritiers recueillent une succession, chacun peut vouloir céder sa part, les autres héritiers étant prioritaires, le vente ne peut pas se réaliser au profit d'un tiers sans l'accord de tous.

Vous pouvez toujours proposer à vos parents de vous consentir donation de la nue-propriété de cette maison.
En conservant l'usufruit, cette maison sera à leur disposition jusqu'à la fin de leurs jours.
Après leur décès, vous verserez à vos frères une somme d'un montant correspondant à leurs droits d'héritier.
En agissant de cette façon, vous serez certaine d'être propriétaire de leur maison.
Commenter la réponse de condorcet
0
Merci
Je vous remercie pour vos reponses cordialement
Sylvie
Commenter la réponse de Sylvie
Dossier à la une