Préavis suite à un licenciement

- - Dernière réponse : djivi38
Messages postés
25232
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2019
- 29 avril 2019 à 17:56
Bonjour.
Je vais être licenciée début juillet et dans l'obligation de changer d'appartement afin de réduire mes frais.
Je suis locataire et je vais donc pouvoir bénéficier d'un préavis réduit à 1 mois pour quitter mon appartement .
Ma question est la suivante :
Y a t'il un délai maximum à respecter afin de bénéficier de ce préavis autrement dit, si je ne pars oar exemple que 6 mois après ce licenciement est ce que je oeux encore avoir ce préavis d'un mois.
Merci pour votre réponse.
Cordialement.
Laurence.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
47
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 avril 2019
3
0
Merci
Bonjours,
Si vous partez que six mois après ce licenciement vous avez le préavis de 3 mois pour quitter l'appartement...

Je doute que ce préavis réduit soit une carte joker à sortir quand on le souhaite.
Commenter la réponse de Blacksam94
Messages postés
25232
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2019
4758
0
Merci
bonjour,

voir : https://www.pap.fr/locataire/resilier-bail/location-vide-les-motifs-de-preavis-reduit-apres-la-loi-alur/a4833/preavis-reduit-les-motifs-lies-a-lemploi-du-locataire

extrait :

<< La perte d'emploi doit être effective au moment du congé. Ainsi la seule crainte du locataire d'être licencié ne suffit pas à réduire le délai du préavis à un mois.

En outre, le congé doit être donné à une date suffisamment proche de la perte d'emploi. La jurisprudence a déjà considéré par exemple qu'un congé donné onze mois et demi après la perte d'emploi ne permet pas au locataire de bénéficier d'un préavis réduit (Cour d'appel de paris, 2 octobre 1995). En revanche, le congé donné deux mois et demi après la notification de la rupture du contrat de travail ouvre droit à un préavis réduit (Cour d'appel de Paris, 10 février 1998). >>

JOINDRE impérativement le justificatif du motif invoqué au courrier de congé, à défaut le préavis reste de 3 mois.

Si le logement est en zone tendue, le préavis peut aussi être de 1 mois.

cdt.
----
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une